La méfiance

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

La méfiance

Message par Jean Gauci » mer. févr. 26, 2020 5:29 pm

L'effet le plus évident et le plus grave, sans doute, des scandales qui secouent l'Eglise est la perte de confiance des fidèles. L'onde de choc de toutes ces révélations n'a pas fini de faire des dégâts. La foi en Dieu et la confiance en l'Eglise ne faisait qu'un. Le prêtre était le garant de la vérité et de la vertu. S'il advenait qu'un prêtre s'écarte de la règle, il était mis eu ban de l'Eglise et la consigne était stricte " Surtout pas de scandale !"
Booboon parle d'une désertion silencieuse des églises mais ceux qui restent deviennent soupçonneux et méfiants. Des parents hésitent à confier leurs enfants au prêtre pour l'enseignement du catéchisme et, dans un autre ordre, la générosité des fidèles à l'égard du denier de l'Eglise ou des organisations caritatives diminue.
Y a t il une solution à cette difficile et grave situation ?
Mettre tout à plat et rebâtir l'Eglise suggère Booboon. Les prêtres et certains fidèles en ont-il le désir ?

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: La méfiance

Message par andrevii » ven. févr. 28, 2020 6:52 pm

Bonjour

>
Les prêtres et certains fidèles en ont-il le désir ?
>
Je n'en suis pas vraiment persuadé. La pratique religieuse est faite de beaucoup de coutumes et d'habitudes ancrées dans nos comportements. Les modifier profondément ne va pas sans un risque subséquent de voir nos pensées, nos certitudes ébranlées. Moi qui suis issu de la campagne, je relativise beaucoup ces notions que l'on appelle aujourd'hui scandales. Ce milieu doté d'un solide bon sens savait faire la part du feu et considérer que ce n'est pas l'Église qui est imparfaite mais bien les hommes qui la composent, c'est à dire nous tous. Il y a eu des prêtres déviants et il en existe encore probablement aujourd'hui, essayons de panser les plaies et de rééduquer les consciences, à vouloir tout mettre à plat, on va se retrouver une poignée devant les ruines fumantes des gloires passées.

André.
>

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: La méfiance

Message par booboon » mar. mars 03, 2020 3:51 pm

Jean Gauci a écrit :
mer. févr. 26, 2020 5:29 pm

Mettre tout à plat et rebâtir l'Eglise suggère Booboon. Les prêtres et certains fidèles en ont-il le désir ?
Je n'en suis pas persuadée non plus. tout d'abord concrètement, je ne vois qu'une solution : soit que tous les fidèles en responsabilité démissionnent (mais démissionner d'un bénévolat.... tout le monde s'en f***), soit du coup ... que les évêques tous ensemble démissionnent... mais je crois qu'ils sont trop accrochés à leur "pouvoir" pour ça.

Ensuite, malheureusement, les fidèles ne se sentent pas suffisamment concernés par la vie de l’Église à mon avis. La plupart des gens que je côtoie estiment que l’Église c'est l'affaire des prêtres, des parents quand les enfants ont l'âge d'aller au caté peut-être, des animateurs de messe, et des quelques-uns qui préparent aux sacrements ou s'occupent des funérailles. C'est sans doute cela le "cléricalisme" et il ne vient pas toujours des clercs.
Donc je crois que le chemin sera long, très long.

Un de mes proches dit "avant que l'Eglise ne se reconstruise, on a le temps de tous devenir musulmans"... honnêtement si les non croyants d'aujourd'hui deviennent tous musulmans au sens où je les ai vus aux Emirats, cela ferait le plus grand bien au monde entier. Est-ce qu'un catholique convaincu que Jésus est Fils de Dieu peut raisonnablement devenir musulman, je ne le crois pas.... s'il devient musulman, c'est qu'il n'est pas attaché à la figure de Jésus... alors peut-on encore se dire catholique ? Est-on catholique par culture ou par foi ? Est-on catholique si on est baptisé catholique et qu'on n'a pas entretenu ou fait fructifié le baptême ?
Tout cela pour nous demander : mais qui va reconstruire l'Eglise ? Au fond, c'est qui l'Eglise ?

Une de mes amies dit que si on interdisait la messe en France, tout le monde se mobiliserait pour la messe... alors que personne n'y va. Mais savoir qu'on a le droit d'y aller librement rassure. De fait, elle n'a peut-être pas tout à fait tort : mon fils interne a été avec ses camarades de classe "privé de prières" pendant 3 semaines suite à une dégénération (?) du temps de prière. Moralité : alors qu'il ne va pas à la messe, ne pratique que très occasionnellement (même si en réalité, je ne connais pas sa vie intérieure...), ils se sont regroupés à plusieurs pour mettre en place... des prières clandestines ! Donc mon amie a peut-être raison...

Enfin je voudrais tout de même conclure en saluant tous les prêtres qui ont donné leur vie parce qu'ils ont foi dans le Seigneur, et qui œuvrent chaque jour pour être de vrais et bons pasteurs.... ce n'est pas simple d'être prêtre aujourd'hui je pense, bon courage à eux !

Répondre