Le printemps de l'Eglise

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Le printemps de l'Eglise

Message par Jean Gauci » mar. avr. 23, 2019 9:57 am

PS... Quand on prend un enfant dans sa voiture, faut-il laisser la porte ouverte ?

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Le printemps de l'Eglise

Message par booboon » mar. avr. 23, 2019 10:19 am

hélios a écrit :
dim. avr. 21, 2019 8:55 am


Quand un professeur d'école, maître spécialisé, devait prendre un enfant en "individuel", la porte de la classe restait ouverte ou la porte de la salle dans laquelle il recevait l'enfant. Tout le monde le comprenait à commencer par les maîtres eux-mêmes.

Hélios
Mais bien sûr, ils préfèrent même....

Nic
Messages : 280
Inscription : mar. oct. 08, 2013 1:06 pm
Localisation : Aube

Re: Le printemps de l'Eglise

Message par Nic » mar. avr. 23, 2019 1:17 pm

A quand une installation de vidéosurveillance dans chaque salle de classe, dans la maison pour surveiller la nounou, dans la maison de retraite pour savoir si son parent âgé est bien traité, dans tous les lieux où il y a des enfants, centre aéré, colo, scouts... et tout cela pour rassurer les parents inquiets qui pourront suivre à la trace leur enfant à toute heure de la journée ? J'ai déjà entendu la réflexion : " Et si on supprime le portable à l'école, nos enfants ne seront plus en sécurité. " Mais oui l'école doit être un lieu terrible où les enfants risquent leur vie à tout moment.
Je me demande comment mes camarades d'enfance et moi avons survécu. Nous allions à l'école chaque matin, deux km à pieds, emportant notre repas que nous faisions réchauffer sur le grand poêle, l'instituteur repartait chez lui. Le soir en hiver il faisait parfois nuit quand nous rentrions à la maison.
A cette époque, à la campagne, les parents n'avaient pas le temps de surveiller les enfants. Il fallait donc qu'ils fassent confiance, en premier lieu à leurs enfants, ensuite à tous les adultes du village qui ne manquaient pas d'intervenir quand un enfant faisait une bêtise.
C'est peut-être à côté du sujet, c'est simplement pour dire que si nous ne pouvons plus faire confiance à personne la vie n'a plus de sens.

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Le printemps de l'Eglise

Message par booboon » mar. avr. 23, 2019 1:57 pm

Jean Gauci a écrit :
mar. avr. 23, 2019 9:49 am

Vous parlez de prudence; je parle de confiance. Nous ne pourrons pas nous entendre.

Oui je pense que nous ne sommes en effet pas sur la même longueur d'onde...
de même que je vois très bien ce que veut dire Nicole et ne pense pas en être arrivée là...; mais c'est pour moi des choses différentes.
Le tout étant de discerner quand il faut faire confiance, et quand il faut être prudent...

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Le printemps de l'Eglise

Message par hélios » mar. avr. 23, 2019 2:04 pm

Mais, chère Nicole, n'oublions pas non plus que, c'est à cette époque, qu'ont eu lieu des actes de pédophilie de certains membres du clergé. Actes dénoncés seulement aujourd'hui.......Et combien de fois a-t-on entendu dire: " Mon Dieu, moi qui lui faisait confiance....."

Donc, oui faisons preuve de discernement comme le conseillent d'ailleurs les prêtres eux-mêmes.

Les temps ont changé, en bien, en mal mais c'est ainsi.

Cela ne veut pas dire que chaque matin on va se recroqueviller sur soi en se lamentant de la dureté des temps.

Hélios

Nic
Messages : 280
Inscription : mar. oct. 08, 2013 1:06 pm
Localisation : Aube

Re: Le printemps de l'Eglise

Message par Nic » mar. avr. 23, 2019 4:12 pm

Et oui les temps ont changé, maintenant les enfants sont en sécurité, à la maison, bien sages...devant leur écran.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Le printemps de l'Eglise

Message par Jean Gauci » mer. avr. 24, 2019 9:14 am

Pourquoi nos points de vue sont-ils aussi radicalement opposés ? Je tiens pour honnêtes et sincères les amis qui se sont exprimés. Il faut donc bien trouver qui a raison et qui a tort ou plus justement en quoi nous avons tous raison et tort.
La prudence est une vertu qui tient au discernement nécessaire dans le jugement des faits et des personnes.
La confiance, ou la foi dans le domaine spirituel, c'est le regard bienveillant qui nous fait considérer, a priori et sans preuve, l'autre comme honnête, compétent et digne des fonctions dont il a la charge. La confession , la direction spirituelle ne sont-elles pas des actes de confiance ?
La prudence s'impose dans le doute, lorsque le risque est réel et que la personne confiée est fragile, comme c'est le cas des enfants.
La confiance est un état habituel de la vie de tous les jours. Nous faisons confiance au boulanger, au chauffeur de bus, au journaliste

Doit-on se méfier du professeur ou du prêtre à qui sont confiés les enfants au point de prévenir le mal en exerçant un surveillance constante ? Doit-on étendre cette prudence au point d'imaginer un " dérapage" possible dans toute activité paroissiale ou éducative : transport en voiture particulière, patronage, cours particulier, colonie de vacances... Les faits sont malheureusement là pour nous enseigner que cela est déjà arrivé;
En revanche, est-il possible de vivre dans une méfiance permanente ? La prudence à l'excès n'engendre-t-elle pas la méfiance qui trouble toute relation ?
La sagesse serait peut-être de savoir où placer le curseur entre deux attitudes extrêmes ? C'est là la question .

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Le printemps de l'Eglise

Message par booboon » mer. avr. 24, 2019 12:02 pm

Nic a écrit :
mar. avr. 23, 2019 4:12 pm
Et oui les temps ont changé, maintenant les enfants sont en sécurité, à la maison, bien sages...devant leur écran.
Je suis loin d'être sûre qu'on soit en sécurité devant son écran mais c'est un autre débat... ;)

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Le printemps de l'Eglise

Message par booboon » mer. avr. 24, 2019 12:13 pm

j'aurais aimé pouvoir souscrire totalement à ce que vous écrivez Guy mais.... pour plus de clarté, j'enlève des citations les passages avec lesquels je suis bien d 'accord.
Jean Gauci a écrit :
mer. avr. 24, 2019 9:14 am

La confiance, ou la foi dans le domaine spirituel, c'est le regard bienveillant qui nous fait considérer, a priori et sans preuve, l'autre comme honnête, compétent et digne des fonctions dont il a la charge. La confession , la direction spirituelle ne sont-elles pas des actes de confiance ?
j'ai toujours eu un problème avec la direction spirituelle....
Quelle personne peut se proclamer ayant assez de recul/de compétence/ de justesse pour accompagner une autre ?
mais cela n'est pas le plus important...
La prudence s'impose dans le doute, lorsque le risque est réel et que la personne confiée est fragile, comme c'est le cas des enfants.
Dans les cas de pédophilie que je connais (puisque malheureusement j'en connais), avant les faits, il y avait pleinement confiance. Même 25 ans après les faits, il y avait encore confiance.... je ne sais même pas si les enfants de l'époque auraient été entendus s'ils avaient parlé. Mais les adultes qui ont parlé ont construit toute leur vie (professionnelle, conjugale, familiale) avec ce fardeau. Cela a provoqué un tsunami chez ceux qui avaient confiance....
Donc la prudence peut aussi s'imposer dans la confiance pas seulement dans le doute. Peut-être même pour pouvoir garder la confiance. après tout, si un de mes amis prêtres refusait des gestes de prudence, je me poserais des questions... alors que s'il les accepte je continuerai d'avoir confiance...

La sagesse serait peut-être de savoir où placer le curseur entre deux attitudes extrêmes ? C'est là la question .
bien sûr c'est la vraie question, et on ne peut commencer à y répondre que par le dialogue en vérité je pense.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Le printemps de l'Eglise

Message par hélios » mer. avr. 24, 2019 12:26 pm

Oui, la question est là, Guy Bezzina, Où mettre le curseur ?

Ne pas oublier qu'il y a DEUX acteurs :

- l'enfant

- le maître ou le prêtre....

Il n'y a pas uniquement la question de la méfiance par rapport à l'adulte, il y a la question par rapport à l'enfant et ses paroles. Voir l'affaire Outreau où DES ENFANTS ont dénoncé un prêtre qui est allé en prison et qui a été blanchi après.

Il faut être très prudent sur les paroles d'un enfant. Je ne veux pas dire qu'il faut systématiquement s'en méfier mais il faut faire preuve de prudence et de discernement.

C'est ainsi.

Hélios

Répondre