Les ouvrières de la dernière heure

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Les ouvrières de la dernière heure

Message par Jean Gauci » lun. févr. 25, 2019 6:57 pm

Les ouvrières de la dernière heure

Dans les turbulences que traverse l’institution de l’Église, il semble que nos éminences gardent encore trop les yeux sur le rétroviseur et refusent de porter leur regard sur l’avenir.
Le monde a changé, mais on prend les mêmes et on recommence en se jurant « Plus jamais ça ». Le monde a changé et les instituions les moins ouvertes ont compris que les femmes constituaient la moitié de l’humanité et que les préjugés qui les marginalisaient, non seulement étaient responsables d’une profonde injustice, mais les privaient de leurs qualités, de leur intelligence et de leurs services.
L’Église n’a plus de prêtres. Ceux qui restent sont vieux et beaucoup dans le monde ont été pris dans des affaires nauséabondes. L’Évangile des ouvriers de la dernière heure ne semble pas inspirer la Curie. Le pape fait appel au peuple de Dieu mais ne voit pas que la moitié du peuple de Dieu est composé de femmes, de théologiennes brillantes invitées dans les séminaires, de conférencières reconnues, d'écrivaines, de religieuses entreprenantes et intelligentes. Le peuple de Dieu finira par mourir de faim parce que les ouvrières de la dernière heure n’ont pas été invitées à la vigne...
Dans 20 ou 30 ans, si l’Église n’a pas disparu, les femmes seront majoritaires dans le clergé. Le pas sera franchi, non par la prise de conscience que les femmes sont également dignes d’être respectées, considérées et invitées au service de la parole et des sacrements. C’est à cause de la gravité de la crise et l’urgence d’une solution que l’Église prendra conscience que les « femmes sont l’avenir de l’Église ».
Du moins, entrons dans cette espérance là.
Guy Bezzina

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Les ouvrières de la dernière heure

Message par Flor » mar. févr. 26, 2019 3:29 pm

Et s'il arrivait que les femmes prennent la place non pour être "les premières" mais pour suivre Jésus comme au temps
des disciples en Palestine ?
Un juif, mardi soir, sur la Place de la République, nous disait : "Jésus avait autour de lui beaucoup de Femmes !"

hugues
Messages : 134
Inscription : dim. janv. 25, 2009 6:23 am
Localisation : BURLINGTON, Canada

Re: Les ouvrières de la dernière heure

Message par hugues » mar. févr. 26, 2019 9:47 pm

Si l’Église catholique ordonne des femmes prêtres c'est qu'elle sera tombée vraiment bien bas !
Prions mes frères pour qu'elle évite de suivre les sirènes du monde moderne et du progressisme qui est tout sauf un progrès.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Les ouvrières de la dernière heure

Message par Jean Gauci » mer. févr. 27, 2019 6:05 pm

hugues a écrit :
mar. févr. 26, 2019 9:47 pm
Si l’Église catholique ordonne des femmes prêtres c'est qu'elle sera tombée vraiment bien bas !
Prions mes frères pour qu'elle évite de suivre les sirènes du monde moderne et du progressisme qui est tout sauf un progrès.

Hugues,

Avez vous mesuré la portée de votre phrase ? Les femmes seraient, par nature, ou par incompétence, ou par impureté naturelle, indignes des fonctions sacerdotales ? Est-ce là votre conviction ? Ce que vous pensez des femmes ressemble étrangement au mépris qui affectait d'autres groupes dont les noirs et les juifs, mais je crois que je vous prête des idées qui ne sont pas les vôtres. Alors en quoi, les femmes ordonnées prêtres feraient tomber l'Eglise bien bas ? Qu'est-ce qui dans la nature des femmes les rend impropres au service divin ?
Vous n'avez pas pu lancer cette phrase infamante pour les femmes, sans de vraies et solides raisons ?
Ou je n'ai pas compris ou vous vous êtes mal exprimé.
Vous devez bien une explication aux femmes qui ont été humiliées par une telle déclaration...

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Les ouvrières de la dernière heure

Message par Jean Gauci » mer. févr. 27, 2019 6:18 pm

Un petit post scriptum à mon précédent message.
" L’Église catholique qui est tombée vraiment très bas" pour reprendre votre réflexion, Hugues, le doit-elle aux femmes ? Parmi les pédophiles, les homosexuels de haut rang recensés dans l’Église, avez vous entendu parlé de religieuses, pourtant numériquement plus nombreuses que les religieux ?

hugues
Messages : 134
Inscription : dim. janv. 25, 2009 6:23 am
Localisation : BURLINGTON, Canada

Re: Les ouvrières de la dernière heure

Message par hugues » jeu. févr. 28, 2019 10:30 pm

Jean ,

De toute évidence, mes propos ont été mal interprétés (je reconnais qu'ils portaient à confusion). Mais comme vous l'avez justement écrit, vous me prêtez des idées qui ne sont pas les miennes.

Il n'y a aucun mépris, aucune humiliation envers qui que ce soit. ( ni les noirs, ni les juifs , ni envers les femmes).
C'est tout le contraire.

Si la Vierge Marie ne fait pas partie des 12 apôtres ça n'a rien à voir avec le fait que Jésus méprise les femmes mais au contraire qu'il respecte ce que le Père a institué dès la genèse, à savoir que le genre humain est constitué du masculin et du féminin et que chacun a un rôle bien spécifique dans la volonté de Dieu.
Le féminisme mal compris essaie de nous persuader que l'homme et la femme sont identiques (alors qu'ils sont égaux en dignité) et vous vous faites le relais de cette idéologie débile qui voudrait que le sexe n'existe plus. (parent 1 - parent 2)
Ce n'est pas en ordonnant des femmes que l'on donne une place aux femmes dans l'Eglise mais en leur donnant des responsabilités, en les écoutant, en se laissant conduire par leurs conseils comme tous les apôtres faisaient en allant rendre visite à Marie et ensuite Luc qui nous écrira les merveilleux deux premiers chapitres de son Évangile.

Les protestants ont pris l'initiative il y a bien longtemps d'ordonner des pasteurs et maintenant des évêques, et ça ne pose pas de problème.
De même que l'on n'a pas besoin du Pape, ni de l'eucharistie, ni de la Vierge Marie pour lire la Bible et prier Dieu

Simplement, moi, en tant que Catholique je considère que l'Eglise est responsable de sauvegarder cette différence entre le masculin et le féminin et il me semble qu'en 2019 c'est sans doute l'un des seuls endroits sur la terre qui résiste à l'égalitarisme idéologique (en ai-je oublié un autre ?) et le diable serait bien content que ce dernier bastion tombe.

En revanche, je suis persuadé que notre Eglise ne donne pas du tout la place qui revient aux femmes en particulier dans les dicastères romains et qu'il y a un retard énorme dans les mentalités de nos prélats romains. Sur ce point, je vous rejoins parfaitement.

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Les ouvrières de la dernière heure

Message par Flor » ven. mars 01, 2019 10:04 pm

Dans ce long galimatias ,je ne trouve pas la réponse à la question de Jean Gauci !

Pas question de Marie,des Apôtres,de Jésus qui méprise les femmes,des protestants ,des différences entre masculin-féminin......
Tout est mélangé !
Quant aux "mentalités de nos prélats romains !"...il vaudrait mieux se taire .

La question de J.Gauci était celle-ci :
"....en quoi les femmes ordonnées prêtres feraient-elle TOMBER l'Eglise BIEN BAS ??
Qu'est -ce qui dans la nature des femmes les rend impropres au service divin ? "

Votre regard sur les femmes ,"les sirènes du monde moderne",est bien triste et ...bien Bas ,monsieur !
C'est navrant !

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Les ouvrières de la dernière heure

Message par hélios » lun. mars 04, 2019 12:26 pm

Voir Luther : le sacerdoce universel. Tous les croyants sont prêtres.......Donc, hommes, femmes.

Franchement, je ne suis pas du tout gêné que le pasteur soit une femme, qu'elle prêche. Je ne vois pas du tout où est le problème.

JG

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Les ouvrières de la dernière heure

Message par joseph1 » lun. mars 04, 2019 2:44 pm

Flor dit :

"....en quoi les femmes ordonnées prêtres feraient-elle TOMBER l'Eglise BIEN BAS ??
Qu'est -ce qui dans la nature des femmes les rend impropres au service divin ? "

Les femmes ordonnées prêtres ne feraient pas tomber l ' Eglise bien bas. Cette expression est une erreur. Il me semble tout simplement que les apôtres étaient des hommes et que les prêtres sont leurs successeurs. Il y a un rôle pour les femmes et un rôle pour les hommes. L ' Eglise n' a pas à se plier à la mode actuelle consistant à mélanger les rôles des hommes et des femmes.
Aucun homme ne peut remplacer Marie qui est sans doute la personne qui compte le plus après le Christ.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Les ouvrières de la dernière heure

Message par Jean Gauci » lun. mars 04, 2019 4:18 pm

Je crois que les catholiques ne prennent pas toute la mesure de l'état dans lequel se trouve l'Eglise. On présente la place des femmes dans le corps sacerdotal comme une revendication du pouvoir... devrait-on en déduire que les prêtres détiennent un pouvoir avant d'assumer service ? Comme le dit justement Jean Hélios "le sacerdoce ( est ) universel. Tous les croyants sont prêtres... Donc, hommes, femmes." Les arguments voulant que les apôtres étaient des hommes passent sous silence les femmes de l'entourage de Jésus. Quant à Marie, la mère de Jésus, j'ai le sentiment qu'on instrumentalise la dévotion mariale pour faire croire que l'Eglise a, pour les femmes, une égale considération que pour les hommes.

Joseph écrit " L ' Eglise n' a pas à se plier à la mode actuelle consistant à mélanger les rôles des hommes et des femmes. " Mais d'où tenez vous ça, Joseph ? Si l'égalité des femmes et des hommes est "une mode actuelle" et si les droits des femmes sont égaux à ceux des hommes, ce n'est que parce que la société masculine longtemps a considéré qu'il y avait des degrés divers dans la dignité de l"humanité : Les hommes d'abord et puis les femmes, les esclaves, les hommes de couleur, les nobles plus que les gens du peuple, le clergé plus que le tiers état... Dieu merci, les femmes sont sur le chemin de l'égalité en droits et en dignité mais aussi en capacité de servir dans toutes les professions, l'Eglise exceptée...

Si l'Eglise est rabaissée aujourd'hui elle le doit à des hommes qui ont cru que la soutane les autorisait au pire des crimes, celui contre l'innocence, et je ne parle pas des pratiques particulières des prélats et des nonces ...

Il est une autre Eglise qui n'a pas sali l'image de Jésus Christ et qui est prête à la relève pourvu que l'institution ecclésiastique ait le courage, l'humilité et l'intelligence, non d'innover mais de prendre exemple sur une société qui a compris que l'égalité entre hommes et femmes était non seulement un droit fondamental mais la source d'une richesse incommensurable. "Dieu a besoin des femmes" pour le servir partout et dans toutes les fonctions où elles sont aptes à le servir jusque dans le sacerdoce. Si l'Institution ecclésiastique ne le comprend pas c'est qu'elle fait passer ses fantasmes et son mépris des femmes avant les exigences de l'Evangile... Avant de prier Dieu de susciter des vocations, prions le Saint Esprit de guérir les aveugles qui gouvernent son Eglise.

Répondre