"Le grand bordel de l'Eglise"

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
marso1
Messages : 0
Inscription : mer. août 09, 2017 1:50 pm

Re: "Le grand bordel de l'Eglise"

Message par marso1 » lun. mars 19, 2018 9:07 pm

Bonjour ,
Toto le hirsute
JE reviens de temps en temps ,je vois que souvent sur le forum ce sont les mêmes et en plus nous avons je crois bien des points commun ensemble et nos sympas collèges des opposants , bonne fête a tous de la Saint Joseph et bonne fête de Pâques avec une très bonne semaine Sainte
Bernard ;)

Rey
Messages : 100
Inscription : lun. janv. 07, 2013 12:28 pm

Re: "Le grand bordel de l'Eglise"

Message par Rey » ven. mars 30, 2018 2:42 pm

[quote="toto le hirsute"
Il n'y a que les poissons morts qui suivent le courant. Etre dans le vent est le destin des feuilles mortes etc[/quote]

Est-ce dire que les cathos qui suivent le courant sont des poissons morts alors que les protestants, à contre courant, sont épargnés ?

Rey
Messages : 100
Inscription : lun. janv. 07, 2013 12:28 pm

Re: "Le grand bordel de l'Eglise"

Message par Rey » ven. mars 30, 2018 3:30 pm

toto le hirsute a écrit :
Retrouver une pleine visibilité est en effet le moyen le plus rapide de refaire fleurir des vocations. Refaire des processions publiques, des rogations un peu partout, des adorations sur les parvis, avec fumigations, encens et chants latins, des prises de positions publiques et argumentées contre l'euthanasie, l'avortement, la GPA, le LGBTisme etc... Tout cela montrerait aux gens qui ont décroché, que Dieu est toujours bien là et que ses témoins l'adorent sans peur, que ses témoins n'ont pas peur du mensonge, et ne se troublent pas devant les accusations des faux-témoins et qu'ils sont debout, souriant, pleins de force et la vérité aux lèvres, riant des rampants et des traîtres qui cherchent à rejoindre le monde au nom de l'Eglise ! :)
Brandir le drapeau de la foi ça ne marche pas comme brandir le drapeau à croix gammée pour convertir les Allemands au nazisme. L'ostentation dans ce domaine est contre-productive. Ce qui marche chez les chrétiens c'est de suivre autant qu'ils le peuvent l'exemple que le Christ leur a donné pour qu'ils l'essaiment. Et ce en toute discrétion, sans fanfaronnade.

Rey
Messages : 100
Inscription : lun. janv. 07, 2013 12:28 pm

Re: "Le grand bordel de l'Eglise"

Message par Rey » ven. mars 30, 2018 3:41 pm

[quote="toto le hirsute"
La "réconciliation" est une "permission spéciale" octroyée par l'Eglise lorsqu'un danger imminent ne permet pas la confession immédiate, comme par exemple au Rwanda où la communauté était enfermée dans une Eglise en feu, ou en Syrie lors de massacres pendant la Sainte Messe.
[/quote]
Citez-nous le catéchisme qui accrédite vos dires.

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: "Le grand bordel de l'Eglise"

Message par joseph1 » ven. mars 30, 2018 4:53 pm

Je suis assez d 'accord avec le message de toto le hirsute » Dim Mar 18, 2018 9:56 pm

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Les catholiques français: A droite toute...

Message par Jean Gauci » jeu. avr. 05, 2018 12:13 pm

C'est le titre d'un article de La Croix d'aujourd'hui.

A propos de la sortie d'un livre d'Henri Tincq
La grande peur des catholiques de France,
voici ce qui est écrit.


Les catholiques de France deviennent-ils communautaristes ? C’est en tout cas ce que semble penser Henri Tincq. « Je ne reconnais plus mon Église », déplore l’ancien chroniqueur religieux du Monde en avant-propos de son dernier livre décryptant « la grande peur des catholiques de France ».

L’Église de son enfance, qui lui a appris « la vie, l’amitié, les livres, la prière, l’engagement, le sens du devoir et du sacré, une certaine idée de l’homme et de sa dignité », était celle où il servait la messe, en soutane rouge et surplis blanc, et où il entonnait le Tantum ergo lors de vêpres encensées. Mais si Henri Tincq ne la reconnaît plus, cette Église, ce n’est pas tant par nostalgie du latin et de l’encens ou par le constat de ses rangs désormais clairsemés, que parce qu’elle lui semble avoir renoncé à une part essentielle « de son histoire, de son humanité, de sa tradition sociale, progressiste, œcuménique, missionnaire ».

Je me souvient que dans les années 68, on avait assisté à l'émergence d'une église de gauche très marquée par l'engagement social et politique avec un clergé lui même marqué à gauche. Cette Eglise de gauche aurait-elle disparu ? Pensez vous que les catholiques soient majoritairement de droite aujourd'hui ?

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: "Le grand bordel de l'Eglise"

Message par toto le hirsute » sam. avr. 07, 2018 3:30 pm

Rey a écrit :L'ostentation dans ce domaine est contre-productive. Ce qui marche chez les chrétiens c'est de suivre autant qu'ils le peuvent l'exemple que le Christ leur a donné pour qu'ils l'essaiment. Et ce en toute discrétion, sans fanfaronnade.
Non pas du tout. dans l'idéologie oui, mais dans la réalité c'est l'ostentation qui fonctionne. Depuis qu'on a cessé, les chrétiens se terrent comme des rats, tremblants de peur de se faire assimiler à de l'obscurantisme... Les rabatteurs de Satan ne cessent de museler les chrétiens, ils disent : "silence, ne nous troublez pas, restez invisibles, en privé, ne distrayez pas nos proies...le christ demandait de mettre la lumière sous le boisseau et de taire ce qui se dit tout bas, chuttt..."

Mensonges !

Au contraire, la lumière doit être mise hors du boisseau, tout en haut de la pièce. Ce qui est secret doit être dit a haute voix! Tout ce que le Christ a dit doit être témoigné sur les toits en pleine lumière ! Nous sommes des agneaux et non des rats. On vit dans la lumière et les ténèbres ne sont pas nos prairies.

Disons, parlons, proclamons en public, la tête haute ! Dénonçons le péché, disons la vérité, troublons les égouts, faisons des vagues dans les cloaques, lançons un feu sur la terre pour le grand réveil des prisonniers de ceux qui les maintiennent aveugles et sourds.

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: "Le grand bordel de l'Eglise"

Message par toto le hirsute » sam. avr. 07, 2018 3:47 pm

Rey a écrit :La "réconciliation" est une "permission spéciale" octroyée par l'Eglise lorsqu'un danger imminent ne permet pas la confession immédiate, comme par exemple au Rwanda où la communauté était enfermée dans une Eglise en feu, ou en Syrie lors de massacres pendant la Sainte Messe.
Citez-nous le catéchisme qui accrédite vos dires.[/quote]

Bien volontiers.

On trouve dans le nouveau catéchisme la méthode permettant à une confession d'être reçue, c'est celle de l'énumération de tous ses péchés au prêtre qui tient lieu de" Dieu".

Pour ce qui est de la "réconciliation" en tant qu'absolution de groupe, voici ce qu'en dit ce catéchisme :

1483 En des cas de nécessité grave on peut recourir à la célébration communautaire de la réconciliation avec confession générale et absolution générale. Une telle nécessité grave peut se présenter lorsqu’il y a un danger imminent de mort sans que le ou les prêtres aient le temps suffisant pour entendre la confession de chaque pénitent. La nécessité grave peut exister aussi lorsque, compte tenu du nombre des pénitents, il n’y a pas assez de confesseurs pour entendre dûment les confessions individuelles dans un temps raisonnable, de sorte que les pénitents, sans faute de leur part, se verraient privés pendant longtemps de la grâce sacramentelle ou de la sainte communion. Dans ce cas les fidèles doivent avoir, pour la validité de l’absolution, le propos de confesser individuellement leurs péchés graves en temps voulu (cf. ⇒ CIC, can. 962, § 1). C’est à l’Evêque diocésain de juger si les conditions requises pour l’absolution générale existent (cf. ⇒ CIC, can. 961, § 2). Un grand concours de fidèles à l’occasion de grandes fêtes ou de pèlerinages ne constitue pas un cas d’une telle grave nécessité (cf. ⇒ CIC, can. 961, § 1)

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: "Le grand bordel de l'Eglise"

Message par toto le hirsute » sam. avr. 07, 2018 4:00 pm

Rey a écrit :[quote="toto le hirsute"
Il n'y a que les poissons morts qui suivent le courant. Etre dans le vent est le destin des feuilles mortes etc
Est-ce dire que les cathos qui suivent le courant sont des poissons morts alors que les protestants, à contre courant, sont épargnés ?[/quote]


Haha, bien joué.

En fait, tout dépend du point de référence. Suivre le courant du monde ou suivre le courant de Dieu.

Le fait que les protestants intègrent à peu prés toutes les libéralités du monde allant de l'ordination d'homosexuels, en passant par des absolutions générales, des communions pour faire plaisir à des grandes envolées sur les bienfaits de la richesse, bref... ils sont tranquilles, le monde les aime, le cinéma, les banquiers, les grands mécènes et ils ne craignent aucun danger.

Ce qui n'est pas le cas des catholiques romains, ceux qui pratiquent les sacrements, et qui opposent un "non" au péché des hommes, interdisant l'accès à la communion ou définissant précisément les abominations qui conduisent en enfer. Ces catholiques sont vus comme une plaie, un chancre, une horreur, une souillure...

On retrouve là l'antagonisme de la genèse.
Dieu en effet, proféra un interdit, obligeant l'homme à le respecter. Les témoins de Dieu le professent à leur tour.

Le serpent par contre dit : Non pas du tout, ce n'est pas si grave... Ces témoins répètent à leur tour cela aux hommes. le but étant de faire parvenir à leur maître un maximum de proies pour peupler l'enfer. En effet, Satan pardonne tout, et il en rajoute disant que même les plus gros sacrilèges passeront comme une lettre à la poste. On le comprend...

Répondre