Le désert de la foi en France

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Le désert de la foi en France

Message par francippo » mar. janv. 30, 2018 11:34 am

vous avez écrit Flor:"Je viens de participer à un long colloque Inter-Religion :"La place de la femme dans les religions " avec la participation de théologiens issus des principales traditions spirituelles
(Judaïsme ,Christianisme ,Islam )"..............
savez-vous que vous êtes une privilégiée de pouvoir participer à de tels événements...Il y a tellement de personnes qui sont des "laissées pour compte" encore pour tellement de raisons...éducation, déplacements,âges, lieux ou mode de vie,entourage, temps libre...etc... qui n'auront jamais accès à ce genre de manifestations...hélas!
Merci en tout cas de nous en avoir donné un petit aperçu!
francippo 8-)

levergero78
Messages : 0
Inscription : mar. févr. 09, 2016 10:27 am

Re: Le désert de la foi en France

Message par levergero78 » mar. janv. 30, 2018 12:26 pm

Certes,ces rencontres inter-religieuses sont probablement intéressantes mais sont-elles enrichissantes ?

Pourquoi toutes ces religions, dites monothéistes, diverses et variées alors que -théoriquement, il s'agit du même Dieu ?

Cette diversité ne confirme-t-elle pas que, finalement, Dieu est une création des hommes, décrit différemment selon les tempéraments des uns et des autres, et non l'inverse ? ;)

Je finis par me le demander au crépuscule de ma vie...

Rey
Messages : 100
Inscription : lun. janv. 07, 2013 12:28 pm

Re: Le désert de la foi en France

Message par Rey » mar. janv. 30, 2018 12:55 pm

booboon a écrit :
Rey a écrit :
Jean Gauci a écrit :Il est imprudent de juger la foi des générations qui nous ont précédés. Cependant, on peut se demander si la foi d'avant n'était as un modus vivendi qui imposait les rites religieux sans une véritable adhésion aux exigences évangéliques.

Je ne crois pas tout ça. Voici mon jugement sur la foi des générations qui passent :
1.- La foi de la génération du temps de Blaise Pascal consistait à croire que la vie sur terre devait se conduire de façon à mériter la vie éternelle au plus près de Dieu possible. Je ne pense pas travestir ses pensées.
2.- La foi de la génération de notre temps a viré de bord. Interrogez les gens autour de vous ainsi que votre propre personne sur la vie éternelle, où en est à cet égard leur certitude ou leur incertitude. Ils vous répondront tous J'ai bien le temps de voir ce qu'il va en être, j'attends ma dernière heure. Autrement dit ils se fichent éperdument de cette question. Comme vous le dites c'est un rite religieux qu'ils récitent machinalement au moment du Credo sans une véritable adhésion.
Ou la la, je ne suis pas si sûre du tout que cette question soit si "dépassée".... Je ne crois pas que les gens se fichent de cette question, au contraire. (d'ailleurs quand on voit la longue liste des morts lue à la messe, ça me pose question, mais bon, les gens ont donné des sous pour citer le nom de leur aïeul alors....)
C'est ce que je crois en vertu de ce que les gens autour de moi m'ont dit et pourtant ils sont plus pieux que moi je vous assure.
Quant à moi je suis sorti du néant pour y rentrer bientôt de nouveau, je ne saurais croire que mon âme préexistât à ma naissance et qu'elle fût distincte de mon esprit pour avoir cette qualité d'être éternelle, l'éternité n'ayant ni début ni fin. J'en ai même la conviction car il m'est arrivé d'être dans le coma quelque temps ; une partie de mon existence m'a échappé. S'il en est ainsi c'est que les fonctions spirituelles sont liées aux fonctions matérielles.
La vie éternelle a été inventée par la religion pour que les gens se tiennent tranquilles ici-bas. Les pygmées et las papous ont d'autres convictions, peut-être y croient-ils aussi je n'en sais rien.

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Le désert de la foi en France

Message par Flor » mar. janv. 30, 2018 1:14 pm

Mais Mr. Levergero....Dieu est le Dieu deTOUS.....
Tous sont ses enfants !..nés sous différentes latitudes...et il y a tellement
de cultures !!!
Ce qui est merveilleux c'est de pouvoir se parler,s'écouter,s'entendre....
Et Dieu doit sourire !

Une petite minorité....oui ,c'est vrai ! Mai c'est un signe quand même !
Et cela me réjouit profondément !

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Le désert de la foi en France

Message par booboon » mar. janv. 30, 2018 2:51 pm

levergero78 a écrit : Pourquoi toutes ces religions, dites monothéistes, diverses et variées alors que -théoriquement, il s'agit du même Dieu ?
Aïe Levergero..... on ne peut pas vous laisser dire ça....
Toutes les religions monothéistes n'ont pas le même Dieu : le Dieu des Chrétiens est incarné, il a pris chair, il s'est fait Homme : il a souffert, et a été cloué en croix comme peuvent souffrir les hommes.... ce n'est pas un Dieu qui nous regarde d'"en haut" en rappelant sa toute puissance.
C'est cela qui différencie notre religion de celle des musulmans par exemple. ;)

levergero78
Messages : 0
Inscription : mar. févr. 09, 2016 10:27 am

Re: Le désert de la foi en France

Message par levergero78 » mar. janv. 30, 2018 6:16 pm

booboon a écrit :
levergero78 a écrit : Pourquoi toutes ces religions, dites monothéistes, diverses et variées alors que -théoriquement, il s'agit du même Dieu ?
...Aïe Levergero..... on ne peut pas vous laisser dire ça....
Toutes les religions monothéistes n'ont pas le même Dieu...
Ce n'est pas de cette manière, à mon avis, qu'il faut formuler la chose, booboon.

Disons plutôt que des hommes ont bâtis des religions tout à fait différentes selon leur inspiration, leur imagination et/ou leurs coutumes, et chacune d'elles décrivent leur Dieu. Mais ce peut être le même sous des habillages divers ...

Pour les athées, il n'existe aucun Dieu qui n'est qu'une construction de l'esprit humain, et pour les agnostiques, l'absolu est inaccessible à l'esprit humain et la métaphysique parfaitement inutile, ce que je ne suis pas loin de penser...

Rey
Messages : 100
Inscription : lun. janv. 07, 2013 12:28 pm

Re: Le désert de la foi en France

Message par Rey » mar. janv. 30, 2018 7:06 pm

booboon a écrit :
levergero78 a écrit : Pourquoi toutes ces religions, dites monothéistes, diverses et variées alors que -théoriquement, il s'agit du même Dieu ?
Aïe Levergero..... on ne peut pas vous laisser dire ça....
Toutes les religions monothéistes n'ont pas le même Dieu
Levergero a raison. Toutes les religions monothéistes ont le même Dieu, voici pourquoi :
Dieu est une abstraction même si chez les Chrétiens son fils n'en est pas une puisqu'il est engendré par Joseph et Marie. Et sous une abstraction on y met ce qu'on veut, ainsi en algèbre une lettre peut représenter un chiffre, une fonction, une matrice, etc.
C'est pourquoi les Chrétiens y ont mis le Père de Jésus puisqu'il en est le fils, les Bouddhistes Bouddha, les Musulmans Allah. A chacun son Dieu

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Le désert de la foi en France

Message par booboon » mar. janv. 30, 2018 7:20 pm

levergero78 a écrit :
booboon a écrit :
levergero78 a écrit : Pourquoi toutes ces religions, dites monothéistes, diverses et variées alors que -théoriquement, il s'agit du même Dieu ?
...Aïe Levergero..... on ne peut pas vous laisser dire ça....
Toutes les religions monothéistes n'ont pas le même Dieu...
Ce n'est pas de cette manière, à mon avis, qu'il faut formuler la chose, booboon.

Disons plutôt que des hommes ont bâtis des religions tout à fait différentes selon leur inspiration, leur imagination et/ou leurs coutumes, et chacune d'elles décrivent leur Dieu. Mais ce peut être le même sous des habillages divers ...
Peut-être... mais alors que faites vous de Jésus ?

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Le désert de la foi en France

Message par Jean Gauci » mer. janv. 31, 2018 8:56 am

L'Eglise a rencontré de nombreuses persécutions et elle s'en est trouvée raffermie.
La persécution moderne qui ne ressemble pas à une persécution, c'est le consumérisme qui engendre l'indifférence. Cette indifférence est d'autant plus pernicieuse qu'elle n'est pas violente et qu'elle garde de la religion ses aspects folkloriques ( Noël - la crèche; Les Rameaux et Pâques dont on célèbre davantage le lundi que le dimanche). La religion n'est pas non plus la pratique vivante de la foi mais représente une " culture", "l'appartenance à un groupe "( Catholiques et Français toujours...)
La religion ne meurt pas de mort violente mais d'inanition. On aime les cathédrales pour leur architecture pas pour le Saint Sacrement, les enfants sont baptisés et font leur communion pour le repas qui rassemble la famille. On s’affirme catholique pour qu’on ne nous prenne pas pour des juifs ou des musulmans, et, bien sûr, on se fait enterrer à l’Eglise.
Les Européens aiment leur Eglise comme ils aiment leur gastronomie, leur histoire, leur langue. Ils l’aiment par sentimentalité, par identité... mais les exigences de l’Evangile, et la foi et les œuvres... ?
Il ne restera bientôt plus de l’Eglise que l’écorce et le décor et... un petit groupe de gaulois, rouspéteurs et indisciplinés mais qui demeureront solidement attachés à la pratique des sacrements, à la nourriture spirituelle des évangiles et des sacrements et aux œuvres caritatives.
C’est de ces germes vivants et combattifs qu’une Eglise nouvelle renaitra mais sans doute dépouillée de ses fastes et de ses rigidités, de son langage suranné, dérisoire et incompréhensible, et d’une morale qui retrouvera dans l’amour du prochain le sens profond et singulier du message évangélique.

levergero78
Messages : 0
Inscription : mar. févr. 09, 2016 10:27 am

Re: Le désert de la foi en France

Message par levergero78 » mer. janv. 31, 2018 11:20 am

Jean Gauci a écrit : Il ne restera bientôt plus de l’Eglise que l’écorce et le décor et... un petit groupe de gaulois, rouspéteurs et indisciplinés mais qui demeureront solidement attachés à la pratique des sacrements, à la nourriture spirituelle des évangiles et des sacrements et aux œuvres caritatives.
C’est de ces germes vivants et combatifs qu’une Eglise nouvelle renaîtra mais sans doute dépouillée de ses fastes et de ses rigidités, de son langage suranné, dérisoire et incompréhensible, et d’une morale qui retrouvera dans l’amour du prochain le sens profond et singulier du message évangélique.
Vous me faites peur (c'est une simple image, rassurez-vous), Jean G., avec votre description de la prochaine Eglise catholique romaine !

C'est tout à fait la description d'une secte comme il en existe tant aux Etats-Unis d'Amérique mais aussi au premier siècle de notre ère avec les premiers chrétiens...

Mais vous avez sans doute raison et c'est plutôt triste...

Répondre