Mais pourquoi tous ces prêtres venus d'Afrique en France ? ?

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
davidounet87
Messages : 59
Inscription : mar. avr. 29, 2014 8:22 pm

Re: Mais pourquoi tous ces prêtres venus d'Afrique en France

Message par davidounet87 » dim. oct. 08, 2017 3:57 pm

j ai trouvé sur le site " mission universelle catholique" quelques éléments de réponse :
- en 2012 il y avait environ 1500 prêtres étrangers en France pour 15 000 prêtres en activité.
-Le prêtre étranger vient avec l'accord de son évêque et une convention écrite avec le diocèse d'accueil est indispensable.
- il peut venir pour une mission d’études précise avant de retourner dans son diocèse.
- il peut venir pour servir un diocèse français, en mission pastorale, c'est à dire comme prêtre Fidei Donum (durée en général 3 ans renouvelable une fois)
-il peut effectuer un remplacement d'été, pour permettre les congés du prêtre français.
les prêtres étrangers sont soumis à la réglementation sur l'entrée des étrangers en France (visa,titre de séjour).

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Mais pourquoi tous ces prêtres venus d'Afrique en France

Message par andrevii » lun. oct. 09, 2017 1:46 pm

Bonjour

Prêtres africains. La réponse à la question me semble assez simple dans son principe. Il y a pénurie de prêtres en Europe, il n'y a pas pénurie en Afrique où les vocations sont nombreuses. La colonisation a eu beaucoup d'inconvénients et quelques avantages, parmi ceux-ci la transmission de l'évangélisation, des missionnaires catholiques et protestants y ont contribué parfois au péril de leur vie.

Aujourd'hui l'Afrique nous renvoie l'ascenseur, elle nous aide à ne pas perdre pied dans le processus d'évangélisation. Qu'elle en soit grandement remerciée.

Les prêtres africains ne viennent pas faire du tourisme, ils suivent généralement un stage en relation avec un séminaire ou une Université catholique. Ils ont une sorte de contrat dans la durée, certains retournent dans leur pays, d'autres souhaitent rester, quelques-uns craquent ...

J'en ai connu un dans ma paroisse, il venait pour deux ans du Burundi. Je lui avait donné un ordinateur complet, il n'en avait pas. Quand il est reparti, la douane de son pays voulait lui faire payer une taxe hors de proportion avec la valeur d'un objet d'occasion. Il a fallu utiliser des ruses de Sioux pour faire parvenir l'appareil à destination.

Des prêtres polonais et vietnamiens viennent aussi nous aider. Qu'ils soient aussi remerciés.

André.
>

Répondre