Le Magistère

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
fleur2
Messages : 0
Inscription : jeu. mars 09, 2017 7:23 pm

Le Magistère

Message par fleur2 » dim. mars 26, 2017 11:37 am

Je suis en conflit actuellement avec un théologien qui ne voit que par le Magistère.
Nous, pauvres laïcs, n'avons pas toutes les réponses. Aussi, il me semble que lire et essayer d'en vivre, les enseignements que nous donnent le Pape François et les évêques, est plus utile à notre foi que décortiquer ce qui est de la Pastorale ou de l'infaillibilité du Pape dans la doctrine du Salut.

D'après lui, nous pouvons donc critiquer la pastorale...

J'avoue être déçue quand cela se fait en public.

Merci si vous pouvez m'aider à voir un peu plus clair.

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Le Magistère

Message par andrevii » lun. mars 27, 2017 6:12 pm

Bonjour

Je n'aime pas beaucoup le verbe "critiquer" car il est chargé d'un potentiel négatif qui me semble peu en rapport avec la foi et la religion, lesquelles sont fondées sur des vérités et non pas sur des réalités. Pour faire descendre la comparaison très bas, le Magistère est donc le règlement intérieur de l'institution. Et puis nous avons à côté de ça les vertus théologales et évangéliques qui sont du domaine de la morale comportementale. L'une est complémentaire de l'autre mais faut-il y voir une hiérarchie ?

Saint Vincent de Paul et l'abbé Pierre étaient loin du Magistère quand les gens sont atteints de la peste ou qu'ils sont sans logis et sans nourriture.

A chacun sa vérité disait le dramaturge Pirandello mais à chacun aussi sa sensibilité.

André.
>

Avatar de l’utilisateur
mister be
Messages : 50
Inscription : mar. oct. 15, 2013 5:53 pm

Re: Le Magistère

Message par mister be » lun. mars 27, 2017 7:46 pm

je n'ai pas une foi catholique mais vu de l'extérieur, le Magistère fait office d'autorité en matière de foi...
Ne pas se conformer au Magistère, ne reviendrait-il pas à se couper de l'église catholique?
Le pape et les évêques ne s'y réfèrent-ils pas?
Pour y voir plus clair, il faut à mon avis revenir à l' instauration de l'infaillibilité papale et de sa pastorale????
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!


http://www.youtube.com/watch?v=z_qsdDzrwfA

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Le Magistère

Message par toto le hirsute » sam. avr. 15, 2017 10:42 pm

Bonjour,

La critique publique de la pastorale pourrait en effet être vue comme une "résistance" à la volonté que Dieu a pour son peuple à travers l'Eglise. C'est pourquoi de nombreux adversaires de l'Eglise aiment mettre en évidence les positions "sur le fil" de certaines pastorales afin de provoquer des réactions et de dire ainsi "voyez, ils sont divisés" !

Lorsque Paul VI décida d'annuler la sainteté du martyr Saint Simon de Trente, de déposer son autel, ses reliques et de décider que ses miracles étaient faux, cela jette évidement la suspicion sur la "sainteté", sur les procès, sur la légitimité des papes qui ont encouragés le culte ou canonisé le petit martyr, etc...

Lorsqu'on se pose la question " a qui profite le crime", tout devient clair. Cependant le mal est fait et le trouble grandit, comme prévu par le b'nei b'rith.

La pastorale est généralement destinée à un public cible, qui est en face de situations déterminées, complexes et précises, et ne sont donc pas automatiquement applicable à toutes les âmes de la terre.

La doctrine du magistère est au contraire, la base extrêmement solide sur laquelle toutes les pastorales peuvent se développer. On peut donc être en contradiction avec un certain type de pastorale, mais pas sur la doctrine.

Or aujourd'hui, on cherche à faire croire que la contradiction avec la doctrine n'est rien, mais contrevenir à la pastorale est criminel, ce qui est une inversion typique permettant à faire disparaître progressivement le roc au profit de l'écume.

De nombreux chrétiens veillent, et c'est heureux.

fleur2
Messages : 0
Inscription : jeu. mars 09, 2017 7:23 pm

Re: Le Magistère

Message par fleur2 » mer. avr. 19, 2017 11:02 am

Bonjour et merci pour vos réponses, mais j'ai un peu de mal pour m'y retrouver dans ce forum, alors excusez moi de n'avoir pas répondu plus tôt.
D'ailleurs, j'avais fait une réponse qui s'est envolée....

D'après ce théologien, faut préciser l'objet du magistère infaillible : il ne peut porter que sur une doctrine universelle du salut.

Sont donc exclues toutes les décisions pratiques et les sujets de science, d'histoire, d'art, de liturgie etc.

Donc, si je comprends bien, les lettres de nos évêques et les enseignements du Pape n'entrent pas dans l'obligation de croire au Magistère. Pourtant, je trouve que justement, ce que le pape ou les évêques nous enseignent, c'est justement pour nous aider à vivre l'évangile.

Du coup, depuis que j'ai lu cela, j'avoue ne plus savoir où j'en suis et je vous remercie de m'aider à retrouver ma sérénité.

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Le Magistère

Message par booboon » mer. avr. 19, 2017 12:23 pm

Bonjour fleur2,

je n'ai pas de réponse à votre question, mais je peux donner un témoignage :
depuis notre malheureuse aventure avec un curé que j'ai jugé malade, j'écoute autrement les clercs.
Quand j'y pense, je constate que ce qui m'apporte et nourrit vraiment ma foi, ce sont les partages d'évangile que l'on a pratiqué quelques années avec une équipe paroissiale dont je fais partie.
De vrais partages, avec une présentation succinte du texte, le contexte dans lequel il a été écrit, et les difficultés de vocabulaire ou de contexte justement (notre société peut avoir du mal à comprendre celle de Jésus). une fois tout cela établi, un riche partage autour de la Parole : ce que dit le texte/ ce que me dit le texte/ comment il peut changer mon attitude aujourd'hui (je ne me souviens plus en réalité la troisième question mais c'est il me semble de cet ordre là).
une qualité d'écoute indispensable (on ne se coupe pas la parole), un ou une laïque lambda qui a seulement accepté de travailler un peu avant le partage.
Certains réclament la présence du prêtre à ces partages. Personnellement, je n'aime pas quand il est là, tout le monde se tait pour l'écouter, or, ce n'est pas le but. Il n'a pas, à mon avis, la science infuse, et le partage d'évangile met en relief des choses qu'on n'avait jamais vraiment comprises jusque là...
Si cela n'existe pas chez vous, essayer de proposer cela chez vous. il suffit d'être 4 ou 5 . Pas besoin de prêtre.
Quand je suis à une messe un peu tristoune, je me demande même parfois si je ne ferais pas mieux d'aller partager l'Evangile, partages bien plus ancrés dans la vie que les liturgies loin du monde .... il me semble :oops:

Alors bon, le Magistère.... je ne sais pas trop ce que c'est mais ce qui est essentiel à mes yeux c'est comment mettre en œuvre le chemin que jésus nous a indiqué ? tout le reste n'est que coloriage ou pipeau comme vous voulez...

je suis peut-être hérétique à dire ça hein...; mais c'est ma position du moment !! :P

Avatar de l’utilisateur
mister be
Messages : 50
Inscription : mar. oct. 15, 2013 5:53 pm

Re: Le Magistère

Message par mister be » mer. avr. 19, 2017 5:23 pm

fleur2 a écrit :Bonjour et merci pour vos réponses, mais j'ai un peu de mal pour m'y retrouver dans ce forum, alors excusez moi de n'avoir pas répondu plus tôt.
D'ailleurs, j'avais fait une réponse qui s'est envolée....

D'après ce théologien, faut préciser l'objet du magistère infaillible : il ne peut porter que sur une doctrine universelle du salut.

Sont donc exclues toutes les décisions pratiques et les sujets de science, d'histoire, d'art, de liturgie etc.

Donc, si je comprends bien, les lettres de nos évêques et les enseignements du Pape n'entrent pas dans l'obligation de croire au Magistère. Pourtant, je trouve que justement, ce que le pape ou les évêques nous enseignent, c'est justement pour nous aider à vivre l'évangile.

Du coup, depuis que j'ai lu cela, j'avoue ne plus savoir où j'en suis et je vous remercie de m'aider à retrouver ma sérénité.
Si je comprends bien, les encycliques ne font pas autorité en matière de foi?
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!


http://www.youtube.com/watch?v=z_qsdDzrwfA

fleur2
Messages : 0
Inscription : jeu. mars 09, 2017 7:23 pm

Re: Le Magistère

Message par fleur2 » mer. avr. 19, 2017 5:58 pm

Bonjour Boonboon

Merci pour votre partage, c'est également ce que je pense. Pour l'instant, il y a un tel remue-ménage dans le diocèse qu'on ne sait même plus où il y a la messe le dimanche, il faut se connecter sur internet parfois pour le savoir ! Il y a bien une feuille au fond de l'église, mais des fois, on ne sait plus où on l'a mise...

Alors, oui, je pense souvent qu'il vaudrait mieux avoir des petits partages d'évangile, qui se terminent par une prière et que ce serait bénéfique.

J'y réfléchis ! merci à vous de me le rappeler.

Quant à être hérétique, dans ce cas, nous sommes deux sur ce forum...

fleur2
Messages : 0
Inscription : jeu. mars 09, 2017 7:23 pm

Re: Le Magistère

Message par fleur2 » mer. avr. 19, 2017 7:18 pm

mister be a écrit :
Si je comprends bien, les encycliques ne font pas autorité en matière de foi?
effectivement, question maintenant que je me pose aussi, mais c'est surtout au sujet des enseignements du Pape ou des évêques que je me tortille à comprendre.

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Le Magistère

Message par toto le hirsute » ven. avr. 21, 2017 3:40 pm

mister be a écrit :Si je comprends bien, les encycliques ne font pas autorité en matière de foi?
Oui, tout à fait.

Jamais un seul homme ne prend de position doctrinale infaillible dans l'Eglise. Lorsque la doctrine est établie, c'est toujours le collège des évêques. C'est le magistère. C'est lorsqu'il y a conflit, et qu'il faut trancher que le recours à l’infaillibilité papale s'exerce, un peu comme un arbitre. C'est le dernier recours, l'ultime décision.

Les encycliques sont le fait du pape seul, et ne mettent donc pas en jeu infaillibilité.
Lorsqu'il y eu des antipapes, la doctrine est restée inchangée, car pour la changer il faut la collégialité et donc l'autorité de l'Esprit-Saint. Ce qui fut considéré comme invalide, ce furent les positions politiques, les alliances de princes ou les "sentiments" de l'un ou de l'autre pape, voir même la manière de pratiquer le rite mais jamais la doctrine.

Ainsi, ce qui fait autorité c'est le crédo de Nicée-constantinople, où il est dit que jésus est engendré et non créé, et que par Lui tout a été fait. Ces précisions apportées au symbole des apôtres visaient à répondre aux hérésies comme l'arianisme ou le docétisme, qui ne reconnaissaient pas Jésus comme Christ. Toutes ces hérésies sont neutralisées par la doctrine.

La pastorale n'a pas de but "éternel", elle définit le comportement idéal que doit avoir le chrétien dans son époque, elle est donc difficilement transposable dans tous les pays et dans toutes les époques. Le catholicisme vécu en Irak est différent de celui vécu en Allemagne, le culte, la piété, les rites diffèrent, mais la foi dans le crédo est identique.

C'est donc le crédo qui prime, c'est -à-dire la voix de l'Esprit-Saint à travers le Collège des évêques et cardinaux et qui reste éternel dans les temps et espaces, puisqu'il dit la Vérité, même un Pape ne peut le modifier.

Répondre