Si le sel s'affadit.

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Si le sel s'affadit.

Message par Jean Gauci » mar. nov. 01, 2016 1:13 pm



Messe de la Toussaint. Magnifique évangile des béatitudes, brûlant de questions, de vérités à l'odeur de provocation. Un évangile paradoxal qui est un concentré de tous les évangiles.
On est au coeur de la foi...Je m'attends à être bousculé dans mes contradictions et remis en question dans mon formalisme de bon vieux catholique.
Je guette les paroles de l'homélie qui me poussera dans mes retranchements. Le prêtre qui a étudié l'Ecriture sainte, le Dogme, l'Histoire de l'Eglise, la Morale, le Droit canonique et qui a appris à prêcher va m'apporter en plus le feu de sa foi et de son sacerdoce.
Ce ne sera pas encore pour cette fois. Une bouillie de bons sentiments, de bondieuseries, de pieuses recommandations qui me fait douter de sa foi et de la mienne !
Car, enfin, ces prêtres qui ont consacré leur vie personnelle,renoncé à une vie familiale et au confort d'une situation bourgeoise, qu'ont-ils de plus prioritaire que d'annoncer l'Evangile ?
On m'objectera que tous ne sont pas doués pour la parole... mais annoncer l'Evangile quoi de plus essentiel dans la vie d'un prêtre ? Qu'importe qu'il soit un bon prêtre, dévoué, chaste, bon gestionnaire de sa paroisse s'il ne sait pas être un incendiaire de la Parole de Dieu ?
On devrait pouvoir leur en parler, non comme des juges mais comme des frères, on devrait pouvoir exprimer une attente, une déception, des regrets... et s'il parait inconvenant ( mais pourquoi donc...) qu'un simple laïc mette son prêtre en face de ses obligations de prêtre, au moins, les prêtres devraient-ils se juger eux mêmes entre eux dans une correction fraternelle qu'ils proposent aux autres ? Et l'évêque n'est-il pas comptable de la qualité des homélies dans son diocèse ?
Pourquoi les pasteurs, et singulièrement les femmes pasteures, sont-ils généralement si vivants quand ils nous parlent de Jésus-Christ ?
Les catholiques désertent la messe du dimanche... Qui leur jettera la première pierre
?

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Si le sel s'affadit.

Message par booboon » ven. nov. 04, 2016 11:39 pm

Je dois dire que depuis quelques dimanches, nous avons la chance d'avoir d'excellentes homélies..
Celle de la Toussaint était à mon avis très bien en elle même mais pas du tout adaptée au public venu trèèès nombreux pour la circonstance.

Comme quoi, vous attendez quelque chose d'un sermon et moi j'attends peut-être quelque chose de diamétralement opposé... dans ces conditions, pas facile de plaire à tout le monde !

j'ai entendu l'autre jour une femme de ma génération (la quarantaine) dire que sa mère ne venait plus à la messe parce que le curé africain avait un trop fort accent et qu'on ne comprenait rien... elle a dû venir il y a trèèèèès longtemps alors, parce que ce burkinabé parle comme vous et moi, n'a absolument aucun accent . Comme quoi, les gens jugent vite... sans savoir...

Pour ce qui est des évêques, l'expérience me montre chaque jour qu'il ne faut pas compter sur eux :oops: désolée mais je suis assez circonspecte quant à leur volonté d'être pasteur.... enfin, je parle de mon diocèse, je ne connais pas de près les autres diocèses !!

bref, pour votre homélie je suis désolée pour vous Jean.... et je partage l'avis de ceux qui pensent qu'un laïc pourrait faire une excellente homélie - par ailleurs ancrée dans un quotidien que les prêtres n'ont pas le temps d'avoir... et on en revient encore à votre préoccupation du moment : est-ce que les prêtres sont heureux ? est-ce que la paroisse est une entité encore adaptée ? .... Lisez l'évangile, partagez avec un petit nombre, cela m'a souvent bien plus apporté qu'un sermon... ;)

Répondre