Les indulgences

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Jean-Elie_d'Ignis
Messages : 84
Inscription : lun. sept. 29, 2014 11:14 am

Re: Les indulgences

Message par Jean-Elie_d'Ignis » jeu. oct. 02, 2014 4:53 pm

Bonjour,

Il serait intéressant de définir la frontière entre la superstition et la foi.
Elle varie souvent en fonction de notre propre définition de la "raison", souvent façonnée par nos préférences idéologiques ou nos connaissances du moment, voire par notre environnement.
La vérité, elle, n'a pas de rapport avec nos "envies" de raison. Elle ne se mesure pas à nos concepts, ni à nos exigences de possibles et encore moins avec la raison du plus fort ou du moment...

Généralement on accuse de superstition, la foi qu'on ne trouve pas assez raisonnable, ou qui n'est pas à la mesure de notre intelligence. Or, tout acte de foi peut-être défini comme superstitieux par la raison. Tout dépend dans quel état d'esprit (dans quel type de référence) est celui qui effectue la mesure.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Les indulgences

Message par Jean Gauci » ven. oct. 03, 2014 11:03 am

La foi est une adhésion à une vérité révélée. Toute foi s'appuie sur une Parole et la Parole, c' est le Christ.
Une superstition est la croyance qu'un acte ( une prière par exemple) entraine un effet obligé ( la rémission d'une peine de purgatoire par exemple ) sans lien avec une parole qui fait autorité.
Pourriez vous me dire quels sont les fondements évangéliques des indulgences ?

Merci.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Les indulgences

Message par hélios » ven. oct. 03, 2014 11:25 am

J'aime cette argumentation sur la "superstition" et la "foi", Jean-Elie.

Vous avez raison où est la frontière ?

Frontière variable comme vous le dîtes.

Merci pour votre commentaire qui permet d'avancer.

Jean-Hélios

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Les indulgences

Message par andrevii » ven. oct. 03, 2014 1:43 pm

Bonjour


La foi est une adhésion à une vérité révélée. ...


La vérité n'existe pas, c'est une notion relative. Sans vouloir plagier Pirandello, je dirai que chacun a sa vérité. La foi a pour base le Verbe incarné, c'est incontestable mais aussi une certaine dose de merveilleux à travers les Mystères du christianisme qui peuvent chez certaines personnes engendrer un comportement superstitieux.

Une vraie foi, une foi inconditionnelle, c'est un peu déraisonnable. Heureux celui qui croira sans avoir vu.

André.

Hostise
Messages : 161
Inscription : mer. févr. 26, 2014 3:39 pm

Re: Les indulgences

Message par Hostise » ven. oct. 03, 2014 2:29 pm

Il serait intéressant de définir la frontière entre la superstition et la foi.

Je ne pense pas qu'il y ait de frontière. Ce sont deux notions antagonistes.

levergero78

Re: Les indulgences

Message par levergero78 » ven. oct. 03, 2014 3:12 pm

Hum ! Il y a beaucoup de personnes, athées ou agnostiques bien évidemment et cela va de soi, qui estiment - bien au contraire - qu'elles sont synonymes, cher Hostise, et donc sans frontière !

Miss Dominique
Messages : 230
Inscription : jeu. oct. 17, 2013 12:31 am

Re: Les indulgences

Message par Miss Dominique » dim. oct. 05, 2014 1:02 am

Aucune réflexion intellectuelle à fournir devant tant de savoir.

Ma fille de Provence vivant des épreuves cruelles depuis deux ans, j'ai envoyé une grosse somme d'argent à ma fille, je la soutiens moralement quotidiennement, et surtout, je prie comme une forcenée ! Et ça marche !
Je loue le Seigneur, fais mes prières, demande à notre Sainte Mère Marie et à mes Saints préférés d'agir physiquement dans la vie de ma fille. Et ça marche !

Encore le plus gros travail à faire pour mes chers Saints : que le JAF donne la garde principale de ma petite-fille à sa mère !
Ma cousine et son mari sont en union de prières avec moi.

La foi n'a rien à voir avec la superstition. Ce sont deux éléments contradictoires.

Hostise
Messages : 161
Inscription : mer. févr. 26, 2014 3:39 pm

Re: Les indulgences

Message par Hostise » jeu. oct. 09, 2014 3:23 pm

Miss Dominique a écrit : La foi n'a rien à voir avec la superstition. Ce sont deux éléments contradictoires.
Hostise a écrit :Il serait intéressant de définir la frontière entre la superstition et la foi.
Je ne pense pas qu'il y ait de frontière. Ce sont deux notions antagonistes.
Nous voilà d'accord à la sémantique près.

Jean-Elie_d'Ignis
Messages : 84
Inscription : lun. sept. 29, 2014 11:14 am

Re: Les indulgences

Message par Jean-Elie_d'Ignis » jeu. oct. 09, 2014 6:57 pm

Bonjour,

J'ai l'impression que la foi est de l'ordre du réel, tandis que la superstition est plutôt de l'ordre de l'imaginaire.

La foi permet d'accéder au monde dont parle Saint Paul : "la foi est la garantie des biens que l’on espère, la preuve des réalités qu’on ne voit pas. » (Hébreux 11, 1) "C’est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit n’a pas été fait de choses visibles. » (Hébreux 11, 3).
« C’est par la foi qu’Énoch fut enlevé pour qu’il ne vît point la mort, et qu’il ne parut plus parce que Dieu l’avait enlevé; car, avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu’il était agréable à Dieu. » (Hébreux 11, 5). Énoch ou Hénoch fut donc “transféré” du monde visible au monde invisible, par la foi.

C’est par la foi que tous les patriarches sont morts sans avoir obtenu les choses
promises, « mais ils les ont vues de loin, crues et saluées, reconnaissant qu’ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. Ceux qui parlent ainsi montrent qu’ils cherchent une patrie. S’ils avaient eu en vue celle d’où ils étaient sortis, ils auraient eu le temps d’y retourner. Mais maintenant ils en désirent une meilleure, c’est-à-dire une céleste."C’est pourquoi Dieu n’a pas honte d’être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité. » (Hébreux 11, 13-16).
C’est encore par la foi que Moïse « quitta l’Égypte, sans être effrayé de la
colère du roi; car il se montra ferme, comme voyant celui qui est invisible. ».(Hébreux 11, 27).

Bref, la foi est comme une machine qui transfert notre réalité, de l'expression au principe, de la manifestation à la cause. il ne s'agit pas d'une croyance, mais d'une volonté active qui actionne une mystérieuse mécanique permettant de rendre visible l'invisible; le futur, présent; la promesse, réalité ...

"Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. » (Colossiens 3, 1-3).

Le lieu de notre "demeure" doit donc être excentré de nous, détaché de nous, placé en Dieu. Ce déplacement se fait par la prière continuelle qui nous place à l'endroit où est notre coeur. Par l'action de la volonté, la foi permet alors de voir ce qui est vu depuis Dieu. Il ne s'agit pas d'imaginaire, mais de technique scientifique (pour autant qu'on ne soit pas lié aux idéologies matérialistes) . La foi permet donc comme le dit le Christ de déplacer montagnes, planter des arbres en mer ou calmer les océans.

Comprendre que la nature du réel n'est que l'expression d'une réalité cachée, nous permet , en agissant sur la réalité cachée et par les moyens de sa nature "spirituelle" -le VERBE- de modifier ce qui apparaît au yeux, soit la manifestation sensible de la réalité invisible "principiale". C'est la technique de base pour faire des miracles...

Jean-Elie_d'Ignis
Messages : 84
Inscription : lun. sept. 29, 2014 11:14 am

Re: Les indulgences

Message par Jean-Elie_d'Ignis » ven. oct. 10, 2014 10:00 am

Bonjour,

Le rapport entre foi et indulgences est précisément d'"activer" en nous la foi. L'indulgence ne fera aucun effet à celui qui n'est pas dans les dispositions pour les accueillir, puisque le mensonge n'existe pas à la source des biens que promet l'indulgence. On le voit dans l'épisode d'Annanias et de Saphyre, aux actes des apôtres, foudroyés pour avoir mentis à l'Esprit-saint (ac,5-1-11) et encore l'épisode de Simon "le magicien" (ac 8-11...) :

" Simon, voyant que l’Esprit était donné par l’imposition des mains des Apôtres, leur offrit de l’argent en disant : « Donnez-moi ce pouvoir, à moi aussi, pour que tous ceux à qui j’imposerai les mains reçoivent l’Esprit Saint. »
Pierre lui dit : « Périsse ton argent, et toi avec, puisque tu as estimé pouvoir acheter le don de Dieu à prix d’argent !
Tu n’as aucune part, aucun droit, en ce domaine, car devant Dieu ton cœur manque de droiture.
Détourne-toi donc de ce mal que tu veux faire, et prie le Seigneur : il te pardonnera peut-être cette pensée que tu as dans le cœur.
Car je le vois bien : tu es plein d’aigreur amère, tu es enchaîné dans l’injustice. »
Simon répondit : « Priez vous-mêmes pour moi le Seigneur, afin que rien ne m’arrive de ce que vous avez dit. »

Ainsi, pratiquer les indulgences avec un esprit biaisé, tordu ou calculateur ne justifie pas et produit des fruits amers et morbides. De plus les indulgences ne "pardonnent" rien. Elles suppriment les conséquences du péché en nous, pour autant que notre volonté de se détourner du mal est solide et pour autant que nous soyons absous par le prêtre.

Répondre