Les indulgences

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Les indulgences

Message par Jean Gauci » lun. sept. 29, 2014 10:37 am

Ayant découvert au recto d'une image pieuse cette mention imprimée au bas d'une prière : "Indulgences: 7 ans et 7 quarantaines", je me suis intéressé à cette particularité de l'Eglise catholique.
La définition qu'on en donne est la suivante:" rémission totale ou partielle devant Dieu de la peine temporelle encourue en raison d'un péché déjà pardonné."
Ma première interrogation a porté sur la " temporalité" d'une peine subie dans l'éternité !
Mais la lecture de l'histoire sulfureuse des indulgences, à l'origine de laquelle on trouve le schisme de Luther, m'a laissé bien sceptique sur la crédibilité de cette pratique qui ne semble pas fondée sur des textes de l'Evangile et parait à mes yeux un artifice tout à fait contestable et même suspect du catholicisme.
Pourquoi une prière à Sainte Rita vaudrait-elle un allègement de peine ? Et pourquoi la bénédiction papale donnée le jour de Pâques accordant une indulgence plénière, aurait le pouvoir d'effacer toutes les peines de tous les catholiques du monde ?
la foi aux indulgences est-elle essentielle au salut éternel ?
Si elle ne l'était pas, les indulgences ne mériteraient-elles pas d'être jetées aux oubliettes ?

Jean-Elie_d'Ignis
Messages : 84
Inscription : lun. sept. 29, 2014 11:14 am

Re: Les indulgences

Message par Jean-Elie_d'Ignis » lun. sept. 29, 2014 11:25 am

Bonjour,

Les indulgences ont cette faculté singulière de briser notre orgueil car elles nous demandent de faire une petite chose pour recevoir une énorme. Nous sommes habitués à être rétribués à la mesure de notre peine. Les indulgences sont comme un clin d'oeil de Dieu et sont destinées aux plus humbles et aux perdus. Pour eux, elles sont un trésor. Le travail de la grâce est toujours rendu plus facile lorsqu'on a une âme d'enfant.

levergero78

Re: Les indulgences

Message par levergero78 » lun. sept. 29, 2014 3:22 pm

Je partage, dans un certain sens, ton analyse, cher Jean-Elie, sur les indulgences qui concerneraient surtout "les humbles et les perdus".

Car, ce contre quoi Luther s'éleva ce n'est pas tellement le principe même des indulgences, je crois, mais surtout leur marchandage en accusant l'Église de profiter matériellement de la peur de l'Enfer et en déclarant : « Ils prêchent l'homme, ceux qui disent qu'aussitôt tintera l'argent jeté dans la caisse, aussitôt l'âme s’envolera [du Purgatoire] ».

Et ce sont les pauvres, peut être un peu plus naïfs, qui s'y laissaient prendre en remettant aux religieux une partie du peu d'argent qu'ils possédaient pour obtenir les fameuses indulgences.

Jean-Elie_d'Ignis
Messages : 84
Inscription : lun. sept. 29, 2014 11:14 am

Re: Les indulgences

Message par Jean-Elie_d'Ignis » lun. sept. 29, 2014 6:05 pm

Bonjour Levergero,

Jean Gauci parlait d'indulgences de prières. Mais pour ma part, les indulgences monnayées ne me dérangent pas. Elles proviennent de l'épisode de la pauvre veuve qui donne une pièce et qui a bien plus de mérite que le riche qui en met tout un sac. Cet "abandon" est un acte de foi. Car il est facile de dire qu'on a la foi les poches pleines. On retrouve encore cette idée dans l'épisode du jeune riche qui voulait suivre le Christ mais qui en était empêché par les liens qu'il avait tissé avec l'argent. Le Christ lui demandant de tout donner pour le suivre. Cet acte de renoncement lui aurait permis de briser le joug de Mammon pour être tout entier disponible à la Grâce.
Les indulgences permettaient aux fidèles de se débarrasser de leurs liens d'argent par un acte de don. Cet argent étant alors utilisé pour des oeuvres diverses.

La malignité de Luther s'observe dans la manière dont il voit ses transactions. Il y voit beaucoup d'or, et il s'imagine des abbés obèses faisant bonne chère sur le dos des accablés, vociférant et vautrés dans le stupre. Une bonne confession lui aurait permis d'échapper à ces visions... Mais il trouvait ça inutile...

Beaucoup de familles ont donné énormément, lorsqu'une fille ou un fils entrait dans les ordres. Les voeux de pauvreté des consacrés ont permis, grâce aux dons, de transformer le paysage de France en un jardin céleste. Les alentours des monastères furent défrichés, transformés en campagnes, en villages, en riantes vallées... pour le bonheur, les soins, la culture, le travail, la paix et l'excellence de tout un peuple.

Aujourd'hui, nous gardons nos coffres scellés et on a bien du mal a autoriser Dieu d'y jeter un oeil... Et s'il nous demandait de le donner totalement pour notre salut ? Y consentirions-nous ? Que vaut notre salut éternel par rapport à notre sécurité financière immédiate ?

Les indulgences monnayées permettaient à tout un chacun de s'alléger en vertu du salut et de faire des essais de détachement à notre échelle et dans la mesure de notre générosité, tout en favorisant le développement des communautés... Que du bénéfice pour la société d'alors.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Les indulgences

Message par hélios » lun. sept. 29, 2014 6:10 pm

En préambule, je voudrais dire que je respecte évidemment les convictions de chacun.

Mais je ne peux plus croire que les indulgences vont constituer un allègement de peine. Seule la foi sauve et non les oeuvres.

Maintenant les neuvaines à Sainte RITA, ma mère en faisait. Je respecte cette croyance et cette pratique.

Hélios

Jean-Elie_d'Ignis
Messages : 84
Inscription : lun. sept. 29, 2014 11:14 am

Re: Les indulgences

Message par Jean-Elie_d'Ignis » mar. sept. 30, 2014 9:20 am

Bonjour hélios,

Relisons Jacques chapitre 2,14-26:

"Mes frères et soeurs, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les oeuvres? Cette foi peut-elle le sauver?
Si un frère ou une soeur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l'un de vous leur dise: «Partez en paix, mettez-vous au chaud et rassasiez-vous» sans pourvoir à leurs besoins physiques, à quoi cela sert-il? Il en va de même pour la foi: si elle ne produit pas d'oeuvres, elle est morte en elle-même.
Mais quelqu'un dira: «Toi, tu as la foi, et moi, j'ai les oeuvres.» Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, c'est par mes oeuvres que je te montrerai ma foi.
Tu crois qu'il y a un seul Dieu? Tu fais bien; les démons aussi le croient, et ils tremblent.
Veux-tu reconnaître, homme sans intelligence, que la foi sans les oeuvres est morte?
Notre ancêtre Abraham n'a-t-il pas été considéré comme juste sur la base de ses actes, lorsqu'il a offert son fils Isaac sur l'autel?
Tu vois bien que sa foi agissait avec ses oeuvres et que par les oeuvres sa foi a été menée à la perfection.
Ainsi s'est accompli ce que dit l'Ecriture: Abraham eut confiance en Dieu et cela lui fut compté comme justice. Et il a été appelé ami de Dieu.
Vous voyez [donc] que l'homme est déclaré juste sur la base de ses actes, et pas seulement de la foi.
Rahab la prostituée n'a-t-elle pas, de la même manière, été considérée comme juste sur la base de ses actes, lorsqu'elle a accueilli les messagers et les a fait partir par un autre chemin?
En effet, de même que le corps sans esprit est mort, de même la foi sans [les] oeuvres est morte"

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Les indulgences

Message par hélios » mar. sept. 30, 2014 10:06 am

Bonjour Jean-Elie,

Votre réponse mérite une relecture de l'ensemble de ce fil. Je n'ai pas le temps aujourd'hui et je n'ai pas du tout envie de répondre à "l'arrache" sur une question intéressante.

Très bonne journée et lisez la rubrique " Partage d'évangile" aussi. Vous pourrez apporter, j'en suis certain, des éléments de réflexion très utiles.

Merci pour votre réponse et bonne journée,

Jean-Hélios

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Les indulgences

Message par andrevii » mar. sept. 30, 2014 11:26 am

Bonjour

C'est plus fort que moi, il faut que j'en rajoute une louche sur les indulgences. Oui je suis favorable à la pratique des indulgences ... mais pas n'importe lesquelles.

Celles qui constituent une véritable démarche de foi basée sur le regret et la pénitence et cela vaut bien d'y laisser quelque uns de nos précieux deniers. Mais cette rétribution n'est pas obligatoire, ni automatique, ni systématique. Le dimanche, quand nous récitons le "je confesse à Dieu ...", c'est bien une indulgence que nous sollicitons et nous ne donnons pas grand chose en échange.

Mais gardons nous de l'indulgence tarifée, celle qui consiste à dire "je vais délibérément commettre le péché mais qu'importe, je paierai pour m'en exonérer" On entend cela dans la littérature et c'est probablement ça qui a choqué Luther. Le "commerce" des indulgences n'est pas très sain à sa base.

La miséricorde de Dieu est infinie mais sachons ne pas en abuser.

André.

Hostise
Messages : 161
Inscription : mer. févr. 26, 2014 3:39 pm

Re: Les indulgences

Message par Hostise » mar. sept. 30, 2014 7:06 pm

Pour moi les indulgences c'est de la superstition.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Les indulgences

Message par Jean Gauci » mer. oct. 01, 2014 9:33 pm

C'est bien mon avis, Hostise...réduire la justice de Dieu à ce troc de prières contre une remise de peine me semble non seulement de la superstition mais une conception très marchande de la bonté divine!

Répondre