Après le huis clos, le grand déballage

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Après le huis clos, le grand déballage

Message par Jean Gauci » jeu. mai 02, 2019 6:01 pm

Après "le linge sale en famille", les évêques, ou certains d’entre eux, passent à la lessive publique.
L'Eglise catholique du Texas publie une liste de 300 prêtres prédateurs pédophiles. Les jésuites américains, qui gèrent de nombreux établissements scolaires, ont promis la transparence sur la pédophilie dans leurs rangs, publiant les noms de plus de 200 prêtres «visés par des accusations crédibles» depuis les années 50.
Et voilà que, au cours d’un sermon, Mgr Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d’Avignon cite le cas de ce "prêtre envoyé à L'Isle-sur-la-Sorgue parce qu'il était pédophile à Lyon et qui a continué sa triste besogne à l'hôpital" de la commune.

Entre cacher et se taire, et livrer des noms à la presse, et donc au mépris de tous, il y a un fossé qui dénote de la part des évêques, un manque inquiétant de discernement, de prudence, de bon sens qui étonne. Ce n’est pas en en faisant trop qu’on répare la complicité du silence et de la poussière sous le tapis.
L’archevêque d’Avignon en conflit avec ses prêtres et les organisations caritatives de son diocèse devrait davantage se préoccuper de ses problèmes internes au lieu de lancer un pavé dans la mare, gratuitement, alors que le prêtre coupable qu’il dénonce est mort...

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Après le huis clos, le grand déballage

Message par booboon » mar. mai 07, 2019 11:37 am

Oui avant d'arriver à la lecture de votre dernière phrase, je me disais "oui enfin c'est Mgr Cattenoz"...

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Après le huis clos, le grand déballage

Message par Jean Gauci » mar. mai 07, 2019 12:48 pm

Je trouve assez dégoûtant cette mise au pilori des prêtres fautifs de la part de leurs évêques ou de leur congrégation. Que cherchent-ils les dénonciateurs sinon que de se faire une virginité après le silence coupable dont ils ont été responsables ?
Mais je trouve odieuse, l'attitude de l'archevêque d'Avignon qui salit gratuitement la mémoire d'un prêtre décédé, désormais incapable de lui répondre et de se défendre.

Répondre