Le poverello d' Assise

Saints et saintes, comment les prier ? Les grandes figures spirituelles de l’Eglise, connues ou anonymes. Sainte Marie, Mère Teresa, Sœur Emmanuelle, Jean-Paul II…

Modérateur : Françoise T.

Répondre
BonduAMJ
Messages : 112
Inscription : lun. oct. 14, 2013 7:28 pm

Le poverello d' Assise

Message par BonduAMJ » dim. oct. 04, 2015 7:57 pm

En 1205, Francesco Bernardone a 23 ans. Alors qu'il est en prière devant le crucifix de la Chapelle Saint-Damien, il entend une voix lui demandant de « réparer son Église en ruine ». Prenant l'ordre au pied de la lettre, il se rend à la ville voisine de Foligno y vendre des marchandises du commerce de son père pour pouvoir restaurer la vieille chapelle délabrée. Il dépense également beaucoup d'argent en aumônes.
Furieux des excentricités de son fils, Pietro Bernardone exige qu'il lui rende des comptes et ne craint pas de l'assigner en justice pour le déshériter. À l'issue de ce procès au tribunal de l'évêque d'Assise, Francesco rompt avec son père en lui laissant même ses habits. Francesco, se réclamant d'un statut de pénitent qui le fait échapper à la justice laïque, sera alors convoqué par l'évêque d'Assise. Lors de son audition sur la place d'Assise, au printemps 1206, François rend alors l'argent qui lui reste, ainsi que ses vêtements, et, se retrouvant nu, il dit à son père et à la foule rassemblée :
« Jusqu'ici je t'ai appelé père sur la terre ; désormais je peux dire : Notre Père qui êtes aux cieux, puisque c'est à Lui que j'ai confié mon trésor et donné ma foi ».
L'évêque d'Assise, l'enveloppant de sa cape, couvre sa nudité, non par pudeur, mais pour signifier que l'Église le prend sous sa protection.
Il mendie pour reconstruire et restaurer les chapelles de San Damiano, de San Pietro, et de la Portioncule.
Il décide alors d'« épouser Dame Pauvreté », se consacrant à la prédication et gagnant son pain par le travail manuel ou l'aumône. Il change son habit d'ermite pour une tunique simple. La corde remplace sa ceinture de cuir. C’ est à cette époque qu’il se met à fréquenter les lépreux de la léproserie voisine.
Bernard de Quintavalle, et Pierre de Catane le rejoignent très vite, puis d'autres encore et François se retrouve à la tête d'une petite communauté.
En 1210 le pape Innocent III, qui l'a vu en rêve soutenant la basilique Saint-Jean de Latran, cathédrale de Rome en ruines, valide la première règle de la fraternité naissante rédigée par François.
En 1212 il accueille Claire Offreduccio, de famille riche, elle aussi, qui, âgée de 18 ans, est séduite par ses prédications et par sa très grande pauvreté. Il fonde avec elle l'Ordre des pauvres dames appelées plus tard « sœurs Clarisses » du nom de leur sainte patronne.
Rapidement, l'ordre franciscain tel que l'avait conçu François est dépassé par son succès et s'organise contre ses vœux. François abdique en 1220, alors que son humilité le fait rejeter le principe même du pouvoir, et confie la direction de l'ordre à Pierre de Catane puis à Élie d'Assise.
En août 1224, François se retire avec quelques frères au monastère de l'Alverne. Le 17 septembre (3 jours après la fête de la Croix glorieuse), il reçoit les stigmates du Christ. Souvent malade, il se réfugie dans une hutte près de la chapelle San Damiano, où vit la communauté des sœurs pauvres de Claire d'Assise. Il y écrit son « Cantique de frère soleil » ou « Cantique des Créatures ».
Il meurt le 3 octobre 1226, à 44 ans, dans la chapelle du Transito, conservée intacte avec la chapelle de la Portioncule, englobées dans la basilique Sainte Marie des Anges dans le Val di Spoleto près de la ville haute d'Assise. Il laisse un testament où il professe son attachement à la pauvreté évangélique et à la Règle.
À sa mort, l'ordre des Franciscains compte déjà de 3 000 à 5 000 frères..

François est canonisé dès le 16 juillet 1228 ( deux ans après sa mort) par le pape Grégoire IX.

Le 29 novembre 1979, le Pape Jean-Paul II le proclame patron de ceux qui se préoc-cupent de l'écologie par la lettre apostolique Inter sanctos praeclarosque viros.

Le 13 mars 2013, le cardinal argentin Jorge Mario Bergoglio est élu pape et prend le nom de François, en référence à François d'Assise, le premier pape de l'histoire de ce nom,; et signifie par là sa volonté de voir l'Église retourner à sa mission première : être pauvre parmi les pauvres suivant ainsi le vieil adage du Moyen Age :
« suivre nu le Christ nu ».
En 2014, on retrouve la troisième et dernière version de sa biographie. L'accent y est mis sur la réalité de la pauvreté matérielle de François ainsi que sur sa fraternité envers les créatures en leur qualité d'enfants du même Père plutôt qu'entendue comme un hymne à la nature.
Depuis son élection, le 13 mars 2013, le pape François marche sur les traces du Poverello d’ Assise.
Que nous ayons, chacun, cet esprit de pauvreté qui fut celui de François d’ Assise, qui est celui du pape François, et qui doit être celui de toute l’ Eglise et de tous les Chrétiens.

Clairangel
Messages : 179
Inscription : jeu. janv. 27, 2011 11:52 pm

Re: Le poverello d' Assise

Message par Clairangel » mar. août 01, 2017 8:52 pm

François, un film que j'ai vu il y a quelques mois. Film très dépouillé sur les débuts de la communauté. J'ai été un peu déçue mais ça m'a décidée à lire le livre que j'avais depuis longtemps et qui avait appartenu à ma grand tante : "François qui es-tu ?" de Martial Lekeux. (imprimé en 1962)

Répondre