Mon Ange Gardien

Saints et saintes, comment les prier ? Les grandes figures spirituelles de l’Eglise, connues ou anonymes. Sainte Marie, Mère Teresa, Sœur Emmanuelle, Jean-Paul II…

Modérateur : Françoise T.

Répondre
BonduAMJ
Messages : 112
Inscription : lun. oct. 14, 2013 7:28 pm

Mon Ange Gardien

Message par BonduAMJ » ven. oct. 02, 2015 10:43 am

Je n' ai jamais eu une grande dévotion envers mon Ange Gardien.
Heureusement que lui s' occupe de moi, car je ne suis pas tellement fier de ne pas lui avoir donné une plus grande place dans ma vie !

Commentant l' Évangile d' aujourd’hui, Saint Albert le Grand leur attribue un rôle très important :

« Gardez-vous de mépriser aucun de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient la face de mon Père qui est dans les cieux. » Par ces mots, le Christ nous dit à peu près ceci :

Soyez attentifs, veillez à ne pas mépriser les hommes simples, pauvres ou faibles. Pour moi, je les tiens en très grande estime, à tel point que, pour les garder de tout mal, j'ai mis à leur service mes anges.

Et quels anges !

N'allez pas croire qu'on puisse les comparer à des marmitons qui travailleraient dans ma cuisine. Non, ils sont les égaux des officiers de mon propre palais, car « ils voient sans cesse la face de mon Père qui est dans les cieux »...

Or ces anges voient la face de Dieu pour plusieurs raisons.

La première, c'est que les anges doivent offrir et présenter à Dieu les bonnes œuvres des hommes. Nous en avons un témoignage dans les paroles de Raphaël adressées à Tobie : « J'ai présenté ta prière au Seigneur » (Tb 12,12).

On lit aussi dans l'Apocalypse : « Un ange vint se placer près de l'autel avec un encensoir d'or, et on lui donna beaucoup de parfums pour les offrir, avec les prières de tous les saints, sur l'autel d'or qui est devant le trône de Dieu » (8,3).
Remarquons que cet autel est le cœur de l'homme vraiment fidèle à Dieu ; les anges se tiennent devant cet autel. Leur encensoir représente les sentiments d'allégresse avec lesquels ils recueillent les pensées, les prières, les paroles et les actions des hommes, pour les offrir, tout embrasées du feu de la charité, sur l'autel d'or qui se trouve devant le trône de Dieu. Et l'offrande monte vers le Fils, qui est dans le sein du Père.

Il serait bon par conséquent que nous ayons toujours quelque bien à déposer dans l'encensoir des anges.( Texte publié par Evangile au quotidien)

BonduAMJ
Messages : 112
Inscription : lun. oct. 14, 2013 7:28 pm

Re: Mon Ange Gardien

Message par BonduAMJ » ven. oct. 02, 2015 2:40 pm

Homélie du Pape : écouter son Ange gardien «

La preuve d’une paternité qui aime et protége se trouve dans les premières pages de la Bible affirme François. Lorsque Dieu chasse Adam du Paradis, il ne le laisse pas seul, il ne lui dit pas, affirme le pape, « arrange-toi comme tu peux ».
Dieu a donné à chacun la « compagnie » d’un Ange pour le conseiller et le protéger, un Ange à écouter avec docilité. En ce jour de la Fête des Anges gardiens, c’est sur ce thème que le Pape François a développé son homélie à la messe ce matin, célébrée dans la chapelle de la maison Sainte-Marthe.

Un ambassadeur de Dieu à côté de nous
François s'appuie sur des prières et des psaumes pour rappeler comment la figure de l'Ange gardien a toujours été présente dans la relation entre l'Homme et le Ciel. « J’envoie un ange devant toi pour te guider sur le chemin et pour te faire entrer dans le lieu que j’ai préparé », affirme le passage du livre de l’Exode proposé par la liturgie. Une liturgie consacrée à ces présences divines particulières, que, souligne le Pape, « le Seigneur a donné à tous ». « Chacun de nous en a un », qui « nous accompagne » :
« Il est toujours avec nous ! C’est une réalité. Il est comme un ambassadeur de Dieu avec nous. Et le Seigneur nous dit : ‘Ayez du respect pour sa présence !’. Quand nous faisons un mal et nous pensons que nous sommes seuls : non, il est là. Il faut avoir du respect pour sa présence. Ecouter sa voix, parce que lui nous con-seille. Ainsi, quand nous sentons cette inspiration : 'Agis comme ceci… cela est mieux… ne fais pas cela…’ Écoute ! Ne te rebelle pas contre lui ».
Respecte-le et écoute-le
L’Ange gardien nous défend toujours du mal, assure François. Parfois, observe-t-il, « nous pensons que nous pouvons cacher les choses », « de mauvaises choses », qui finalement seront toujours mis en lumière. Et l’Ange est là « pour nous conseiller », exactement comme ferait « un ami ». « Un ami que nous ne voyons pas, mais que nous sentons ». Un ami qui un jour « sera avec nous dans le Ciel, dans la joie éternelle » :
« Il demande seulement de l’écouter, de le respecter » et cela s'appelle « la docilité ». « Le chrétien doit être docile à l’Esprit Saint. La docilité à l’Esprit Saint commence avec cette docilité aux conseils de ce compagnon de chemin ».

Dociles avec l’Ange qui nous guide
Pour être dociles, indique le Pape François, nous devons être petits, comme des enfants. Donc, conclut-il, l’Ange gardien est « un compagnon de chemin » qui enseigne l’humilité et que nous devons écouter comme des enfants :

« Demandons aujourd’hui au Seigneur la grâce d’être docile, d’écouter la voix de ce compagnon, de cet ambassadeur de Dieu qui est à côté de nous, et d’être soute-nus par son aide. D'être toujours en chemin… Et pendant cette messe, par laquelle nous louons le Seigneur, souvenons-nous comme le Seigneur est bon, car après avoir perdu son amitié, il ne nous a pas laissés seuls, il ne nous a pas abandon-nés. »
(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)

Répondre