Saint Augustin et sa doctrine

Saints et saintes, comment les prier ? Les grandes figures spirituelles de l’Eglise, connues ou anonymes. Sainte Marie, Mère Teresa, Sœur Emmanuelle, Jean-Paul II…

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Hostise
Messages : 161
Inscription : mer. févr. 26, 2014 3:39 pm

Saint Augustin et sa doctrine

Message par Hostise » lun. oct. 20, 2014 3:12 pm

Dans de Civitate Dei XIX, 6 Augustin écrit ceci :

Que dire de ces jugements portés par des hommes sur des hommes, inévitables dans les cités les plus paisibles ? Quelle idée nous en faisons-nous ? qu'ils sont tristes, qu'ils sont pitoyables ...

Il semble s'abstenir de réprouver explicitement la torture et la peine de mort approuvées par la loi ; et il innocente le juge quand son office lui fait une nécessité de les appliquer.
Qui s'abstient consent. Qu' un Père de l'Eglise consente, c'est abominable.

levergero78

Re: Saint Augustin et sa doctrine

Message par levergero78 » mar. oct. 21, 2014 3:03 pm

Quel est l'objet, le but de cette parole de Saint Augustin, ici de but en blanc ?
Je ne comprends pas. Voulez vous expliciter. Merci.

Hostise
Messages : 161
Inscription : mer. févr. 26, 2014 3:39 pm

Re: Saint Augustin et sa doctrine

Message par Hostise » mar. oct. 21, 2014 4:37 pm

levergero78 a écrit :Quel est l'objet, le but de cette parole de Saint Augustin, ici de but en blanc ?
OK, j'ai mal amené mon affaire.
J'ouvrais le chapitre du forum intitulé Saints et saintes et je voulus montrer en quoi ce saint si honoré est déplaisant. Et en quoi d'une manière générale les saints sont canonisés à bon marché. Les protestants n'en fabriquent pas, je les approuve, seul Dieu est grand comme disent les musulmans.

Je connais bien Augustin car le cousin germain de mon grand-père a fait une thèse La doctrine politique de Saint Augustin qui reçut l'imprimatur et le nihil obstat. Relatant ce fait, pour qu'il passe la rampe il lui trouva une excuse, n'étant pas en mal de plaidoirie.
Je n'ai pas ses scrupules; je dis ce que je pense même si cela me coûte parfois cher, mais c'est un plaisir trop vif pour que j'y renonce. A un amphi sur Augustin à Lyon j'ai pris la parole et évoqué cela. Je me suis fait viré. A la sortie un spectateur me demanda de l'éclaircir sur ma diatribe. Je lui ai répondu que la torture je l'avais vécue en AFN, que je l'avais dénoncée auprès du colon qui me sortit en hurlant.
Ici je ne risque rien même si je choque quelques cathos pour mon mépris de ce saint.

levergero78

Re: Saint Augustin et sa doctrine

Message par levergero78 » mar. oct. 21, 2014 5:29 pm

Je comprends mieux maintenant. Perso, je n'ai jamais été un fan de St Augustin (mon grand-père maternel portait ce prénom...) que je connais mal.

D'un autre coté je suis bien d'accord avec vous, Hostise, sur la propension de l'Eglise catholique de promouvoir des saints à jet presque continu. Bientôt, tous nos papes deviendront des saints...
Je me demande si certains le méritent vraiment. Il y en a tellement maintenant que dans le calendrier nous en avons certains jours deux ou même trois...

Oui, nos frères protestants ont bien raison de s'en abstenir.

Hostise
Messages : 161
Inscription : mer. févr. 26, 2014 3:39 pm

Re: Saint Augustin et sa doctrine

Message par Hostise » mer. oct. 22, 2014 12:17 pm

levergero78 a écrit :D'un autre coté je suis bien d'accord avec vous, Hostise, sur la propension de l'Eglise catholique de promouvoir des saints
Le jour de mon baptème, jour de la saint Pierre, ma famille était en liesse, Rome aussi. Elle canonisait Saint Robert Bellarmin. Ce saint fut un théologien distingué et à ce titre j'ai entendu un jour le cardinal Ratzinger = Benoît XVI lui faire un long panégyrique en français. Or ce Saint fit un procès pour hérésie à Giordano Bruno auquel il fut condamné à être brûlé vif. Benoît XVI compta pour rien ce crime. Il va être canonisé lui aussi sans doute.
Oh Jésus que de crimes on commet en ton nom !

BonduAMJ
Messages : 112
Inscription : lun. oct. 14, 2013 7:28 pm

Re: Saint Augustin et sa doctrine

Message par BonduAMJ » jeu. oct. 23, 2014 2:11 pm

Quand le Fils de Dieu s' est fait homme, la Palestine était sous le joug des Romains, qui pratiquaient la torture, l' esclavage et la peine de mort : décapitation pour les citoyens romains, crucifixion pour les autres...
Et Jésus n' a rien dit, alors qu' il a dû voir plein de crucifiés au cours de sa vie terrestre et il a été, lui-même, condamné à mort et crucifié.

Paul renvoie à Philémon Onésime, qui est son esclave, et dans sa lettre, il suggère à Philémon de lui donner la liberté, sans pour autant, l' y obliger.
Dans son épître aux Ephésiens, toujours Paul demande aux esclaves d' obéir à leur maître ( 6 , 5-9 ).

Est-ce que cela veut dire que Jésus ou Paul approuvaient l'esclavage, la condamnation à mort, la torture ?

A quoi aurait servi à Saint Augustin de partir en croisade contre les mœurs du temps, quand on sait que la peine de mort n' a été abolie en France qu 'en 1981 ?

Jésus n' est pas venu sur terre pour changer le monde d' un coup de baguette magique, sinon, il n' y avait pas besoin qu 'il meurt sur une croix et soit torturé comme il l' a été, et il n' y aurait pas aujourd'hui les massacres que l 'on voit toujours.

La Rédemption se fait par l' Amour et la Miséricorde....

Hostise
Messages : 161
Inscription : mer. févr. 26, 2014 3:39 pm

Re: Saint Augustin et sa doctrine

Message par Hostise » ven. oct. 24, 2014 4:22 pm

BonduAMJ a écrit :A quoi aurait servi à Saint Augustin de partir en croisade contre les mœurs du temps, quand on sait que la peine de mort n' a été abolie en France qu 'en 1981 ?
Selon vous un acte serait estimable, tolérable ou méprisable selon l'époque à laquelle il se situe. (Du reste il s'agissait de la torture non de la peine de mort)
C'est ce qu'on appelle faire du jésuitisme.

BonduAMJ
Messages : 112
Inscription : lun. oct. 14, 2013 7:28 pm

Re: Saint Augustin et sa doctrine

Message par BonduAMJ » sam. oct. 25, 2014 10:27 am

HOSTISE A BIEN ECRIT :

Saint Augustin et sa doctrine

Messagede Hostise » Lun Oct 20, 2014 2:12 pm
Dans de Civitate Dei XIX, 6 Augustin écrit ceci :

Que dire de ces jugements portés par des hommes sur des hommes, inévitables dans les cités les plus paisibles ? Quelle idée nous en faisons-nous ? qu'ils sont tristes, qu'ils sont pitoyables ...
Il semble s'abstenir de réprouver explicitement la torture et la peine de mort approuvées par la loi ; et il innocente le juge quand son office lui fait une nécessité de les appliquer.
Qui s'abstient consent. Qu' un Père de l'Eglise consente, c'est abominable."

Et que dites-vous de Jésus et de Saint Paul qui ne se sont jamais élevés explicitement contre la torture et la peine de mort ?

Etaient-ils pour ?

Où est le "jésuitisme" ?

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Saint Augustin et sa doctrine

Message par andrevii » sam. oct. 25, 2014 2:48 pm

Bonjour


Selon vous un acte serait estimable, tolérable ou méprisable selon l'époque à laquelle il se situe.


Je ne suis pas éloigné de penser cela. En effet, selon les époques, les critères de jugement, les repères sociaux et politiques se modifient et affectent les bases morales de la société.

Je en prendrais qu'un seul exemple. Aujourd'hui, peu de jeunes filles arrivent vierges au mariage et la cohabitation dite "juvénile" est endémique. Même chose pour une naissance hors mariage.

Hors, ça n'émeut plus personne même dans la paroisse. Alors où est la vérité, où est le point médian de l'admissible et du tolérable. Ce qui était licence autrefois est-il devenu pot commun, monnaie courante ?

Le péché, la pureté, la chasteté, la probité n'existent plus. Dans ces conditions là je veux bien faire du jésuitisme et j'assume.

S'il s'agit d'encanailler encore davantage notre société, je n'en suis pas. Mais personne n'est plus pêcheur que moi, personne n'a plus que moi besoin de la miséricorde du Seigneur.

André.

BonduAMJ
Messages : 112
Inscription : lun. oct. 14, 2013 7:28 pm

Re: Saint Augustin et sa doctrine

Message par BonduAMJ » lun. oct. 27, 2014 4:46 pm

Ce que j' ai dit, c ' est que, si Jésus, saint Paul et saint Augustin, n' ont pas condamné expressément la peine de mort, cela ne signifie nullement qu 'ils l' approuvaient..
Un point, c' est tout.

Répondre