Partage d'évangile. Dimanche 3 novembre

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile. Dimanche 3 novembre

Message par hélios » dim. oct. 27, 2013 6:14 pm

Voici l'Evangile du 3 novembre

selon St Luc
1 Jésus traversait la ville de Jéricho. 2 Or, il y avait un homme du nom de Zachée;il était le chef des collecteurs d'impôts, et c'était quelqu'un de riche. 3 Il cherchait à voir qui était Jésus mais il n'y arrivait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. 4 Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui devait passer par là. 5 Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et l'interpella : " Zachée, descends vite; aujourd'hui il faut que j'aille demeurer chez toi". 6 Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie. 7 Voyant cela, tous récriminaient: " Il est allé loger chez un pécheur.8 "Mais Zachée, s'avançant, dit au Seigneur: " Voilà Seigneur:je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens et si j'ai fait du tort à quelqu'un, je vais lui rendre quatre fois plus". 9 Alors Jésus dit à son sujet: "Aujourd'hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d'Abraham. 10 En effet, le Fils de l' homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu".
Hélios

Nic
Messages : 280
Inscription : mar. oct. 08, 2013 1:06 pm
Localisation : Aube

Re: Partage d'évangile. Dimanche 3 novembre

Message par Nic » lun. oct. 28, 2013 2:16 pm

Bénis sois-tu Seigneur pour le sycomore!
Si tu n'avais pas placé cet arbre sur le chemin de Zachée...
tu n'aurais pas levé les yeux vers lui,tu ne te serais pas invité chez lui,
tu n'aurais pas mangé à sa table,il n'aurait pas changé de vie...
Alors Seigneur,
Bénis sois-tu pour le sycomore!
Et moi qui suis si petite,perdue au milieu de la foule...
Si tu plantais sur ma route
Un sycomore...
Je grimperais dans ses branches
Et je pourrais te voir,
Tu lèverais les yeux vers moi,Tu t'inviterais à ma table
et je te recevrais avec joie.
Tous ces dons que tu m'as donnés,tous ces dons que j'ai gaspillés,
j'en ferais don aux pauvres...
A ceux que j'ai fait du tort,je rendrais quatre fois plus!
Mais pour cela Seigneur,il me faut d'abord grimper sur un sycomore...
Alors Seigneur, s'il te plaît, place tout au long de ma route,
place tout au long de nos routes,de jolis sycomores,
afin que tu t'invites à nos tables,que tu lèves les yeux vers nous,
que nous te recevions dans la joie et que nous changions de vie...
Bénis sois-tu Seigneur pour tous les sycomores....

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile. Dimanche 3 novembre

Message par Jean Gauci » mar. oct. 29, 2013 10:44 am

Zachée descends vite

Il faut toujours prendre de la hauteur pour voir et … être vu.
C’est pourquoi on dresse des estrades, des chaires, et qu’on cherche à monter dans l’échelle sociale.
Le regard de Jésus s’abaisse vers les humbles et quand il aperçoit un homme perché sur un arbre, sa première invitation c’est de le prier de descendre afin d’aller demeurer chez lui.
Le Christ Jésus ne fait sa demeure que chez ceux qui sont descendus… descendus des multiples piédestaux de la richesse, du paraitre et de l’ambition.
Dieu est le Très bas et rend aimables ceux qui lui ressemblent : un ouvrier charpentier , une vierge qui accouche dans une crèche, un moine qui parle aux oiseaux, un pape qui délaisse les palais et prend les enfants dans ses bras.

Nic
Messages : 280
Inscription : mar. oct. 08, 2013 1:06 pm
Localisation : Aube

Re: Partage d'évangile. Dimanche 3 novembre

Message par Nic » mar. oct. 29, 2013 2:29 pm

Jésus traversait ...Il cherchait à voir ... Il courut ...grimpa... Jésus qui devait passer... Arrivé...Jésus leva les yeux ...descends vite... il faut que j'aille... Vite, il descendit ...reçut... Il est allé ... s'avançant... je fais ... je vais ...est arrivé... est venu chercher et sauver ...
Que d'action, que de déplacements dans ce petit passage d'Evangile. Décidément, pour rencontrer Jésus il ne faut pas rester les deux pieds dans le même sabot, comme disait ma grand-mère.
Je ne sais pas si Zachée cherchait à être vu comme le laisse supposer Jean Gauci; Prendre de la hauteur pour voir, oui mais pour être vu, j'ai un doute. Zachée ne pouvait pas voir à cause de la foule car il était de petite taille. Avait-il essayer de se faufiler, comme le font les enfants qui veulent voir un spectacle alors que les adultes leur masquent la vue? J'en doute aussi car, vu sa réputation, il préférait ne pas s'aventurer au milieu du peuple. Alors, il prend les devants et court se réfugier dans un arbre au bord du chemin que prend Jésus. Là il pourra voir sans être vu, sans crainte de se faire rabrouer par la foule. Avait-il prévu que Jésus l'interpellerait? Peut-être oui, peut-être non mais cette rencontre va sûrement au-delà de ce qu'il espérait...
A remarquer le rôle de la foule. Ce n'est pas le seul passage d'Evangile qui nous fait remarquer que la foule empêche la rencontre avec Jésus... ou la facilite.
Quelle est donc cette foule? Ne nous arrive t-il pas à nous aussi d'empêcher ou de facilité cette rencontre?

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile. Dimanche 3 novembre

Message par Flor » mer. oct. 30, 2013 12:17 am

Flor,29 octobre
Zachée,un notable "chef des collecteurs d'impôts et...riche!"
Nous dirions aujourd'hui: "collabo...et voleur !"
Un "lépreux" de l'âme et du comportement.
Un notable qui court et grimpe aux arbres comme un gamin ! Bizarre...non ?
Il veut "voir" Jésus sans être vu...l'épais feuillage le cachera !
Mais...Jésus le voit,il l'appelle par son nom :"Zachée...!"
Il a vu surtout son DESIR,sa FOI qui le font courir,grimper,chercher à voir,
malgré tous les obstacles :foule...petite taille.

Moment de Tendresse et d'Amour lorsque quelqu'un est appelé par son nom !
Souvenez-vous......Marie-Madeleine dans le jardin,au matin de Pâques....
__Marie!
__Rabbouni!........



Et Zachée descend vite....mais c'est Jésus qui "descend" chez lui."Il faut que j'aille
demeurer chez toi !"
Jésus voit et appelle.Le regard et la voix peuvent bouleverser une vie !!

Jésus descend dans nos faiblesses,nos péchés,nos misères et vient "demeurer" chez
nous,en nous.

"Je ne suis pas venu appeler les justes...mais les pécheurs. " ( Lc.5 )
Et soyons dans la JOIE !

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile. Dimanche 3 novembre

Message par hélios » mer. oct. 30, 2013 7:45 am

Bonjour à tous,

Cet Evangile met en scène " un collecteur d'impôts" ( tiens, par les temps qui courent !!) et ce personnage est "riche".

Il est nécessaire de bien se représenter ce qu'était au temps de Jésus un "collecteur d'impôts". C'était un homme, un juif, qui prélevait les impôts pour le compte de l'occupant romain. Autrement dit, on devait mettre sur lui l'étiquette de "collabo". Il est "riche". C'est un notable, un puissant, redouté par ses coreligionnaires et détesté. Ce Zachée était méprisé de tous. Or, chose qui est presque ridicule, "il est petit"....Et donc il ne peut rien voir du passage de Jésus. Méprisé et haï comme il l'est qui lui cèderait sa place pour qu'il voit la scène ? C'est évidemment pour cela que, ne pouvant pas voir, il monte sur ce sycomore. Il ne monte pas dans l'arbre pour se faire voir mais pour voir Jésus ( le verset 4 le dit très précisément ).

C'est à ce moment-là que se produit ce qu'on appelle dans une narration un "coup de théâtre"qui donne sens au texte. Jésus s'adresse à lui pour lui dire qu'il va aller chez lui. Imaginons un peu les choses: Jésus, au lieu d'aller chez l'un de ces bien-pensants qui est en train de regarder la scène, décide, contre toute attente, d'aller chez ce type détesté de tous ....On dirait aujourd'hui qu'il fait de la "provoc'". C'est si vrai que les gens commencent à parler entre eux de ce choix incompréhensible ( verset 7 "il est allé loger chez un pécheur".). Un pécheur parce que l'argent c'est impur surtout quand il est prélevé pour engraisser l'occupant romain.

Là, j'ai un petit problème de compréhension: Zachée dit à Jésus " il fait don aux autres de la moitié de ses biens" et s'il a fait du tort il "rendra quatre fois plus". Est ce qu'il fait cela déjà ?( la traduction utilise un verbe au présent de l'indicatif) ou bien il va le faire comme si c'était une sorte d'action compensatoire pour remercier Jésus de l'avoir choisi ?

Toujours est-il que Jésus dit de Zachée en provoquant l'exaspération des gans qui l'écoutent "lui aussi est un fils d'ABRAHAM".

Contrairement aux codes de l'époque du Christ où la religion devait obéir à un code ( jeuner, donner la dîme voir l'Evangile du publicain et du pharisien), Jésus surprend en proposant une autre conception, une autre attitude : verset 10 il vient chercher et sauver ce qui était perdu comme cet homme, ce Zachée, détesté de tous. Voilà la Bonne Nouvelle.

Qu'est-ce qui se cache à l'intérieur des êtres qui nous paraissent les plus "perdus" qui fait qu'une étincelle de foi va éclairer leur route et va les "sauver" ?


Hélios

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile. Dimanche 3 novembre

Message par Flor » jeu. oct. 31, 2013 3:41 pm

Flor,31 octobre
J'ai ,peut-être,une explication...trouvée dans un commentaire de Fabrice Hadjadj :

"....quatre fois plus.."
"c'est la peine que stipule la loi romaine pour vol manifeste: Restituer 4 fois le montant du larcin.Zachée se l'applique à lui même...:il ose dévoiler ses fautes cachées. "

"Aujourd'hui il faut que j'aille..."
"Aujourd'hui le salut est arrivé..."
Ces 2 "aujourd'hui" retentissent les deux fois que Jésus s'adresse à Zachée,sur l'arbre,puis dans sa maison. Ils font écho à l "aujourd'hui "qui ,au baptême du Xt,gronde
comme un tonnerre de tendresse :"Tu es mon fils;moi,aujourd'hui,je t'ai engendré ".

Inépuisable,l'Evangile !.....

Flor.

BonduAMJ
Messages : 112
Inscription : lun. oct. 14, 2013 7:28 pm

Re: Partage d'évangile. Dimanche 3 novembre

Message par BonduAMJ » dim. nov. 03, 2013 8:20 pm

"Le secret de Zachée, c’est d’avoir su distinguer clairement sa malice objective, dont il avait bien conscience, et la bienveillance - bien plus objective encore - de Jésus, dont il s’est perçu aimé, non pas malgré ses fautes, mais à cause de son péché. Se convertir ne signifie pas changer de vie de manière volontariste, mais se laisser trouver par Jésus, qui désire être l’hôte de nos cœurs. Ce n’est que dans la mesure où nous accueillons « le salut dans notre maison », que le Seigneur « par sa puissance, nous donnera d’accomplir tout le bien que nous désirons, et qu’il rendra active notre foi ».
( de l' Homélie du Père Joseph-Marie, Homélies. fr )

Répondre