Partage d'évangile du 8 mars 2020

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile du 8 mars 2020

Message par hélios » lun. mars 02, 2020 9:28 am

Première lecture
Vocation d’Abraham, père du peuple de Dieu (Gn 12, 1-4a)

Lecture du livre de la Genèse

En ces jours-là,

le Seigneur dit à Abram :
« Quitte ton pays,
ta parenté et la maison de ton père,
et va vers le pays que je te montrerai.
Je ferai de toi une grande nation,
je te bénirai,
je rendrai grand ton nom,
et tu deviendras une bénédiction.
Je bénirai ceux qui te béniront ;
celui qui te maudira, je le réprouverai.
En toi seront bénies
toutes les familles de la terre. »

Abram s’en alla, comme le Seigneur le lui avait dit,
et Loth s’en alla avec lui.



Psaume
(Ps 32 (33), 4-5, 18-19, 20.22)

R/ Que ton amour, Seigneur, soit sur nous,
comme notre espoir est en toi ! (Ps 32, 22)

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
il est fidèle en tout ce qu’il fait.
Il aime le bon droit et la justice ;
la terre est remplie de son amour.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.

Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi !


Deuxième lecture
Dieu nous appelle et nous éclaire (2 Tm 1, 8b-10)

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée

Fils bien-aimé,
avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances
liées à l’annonce de l’Évangile.
Car Dieu nous a sauvés,
il nous a appelés à une vocation sainte,
non pas à cause de nos propres actes,
mais à cause de son projet à lui et de sa grâce.
Cette grâce nous avait été donnée dans le Christ Jésus
avant tous les siècles,
et maintenant elle est devenue visible,
car notre Sauveur, le Christ Jésus, s’est manifesté :
il a détruit la mort,
et il a fait resplendir la vie et l’immortalité
par l’annonce de l’Évangile.


Évangile
« Son visage devint brillant comme le soleil » (Mt 17, 1-9)



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère,
et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne.
Il fut transfiguré devant eux ;
son visage devint brillant comme le soleil,
et ses vêtements, blancs comme la lumière.
Voici que leur apparurent Moïse et Élie,
qui s’entretenaient avec lui.
Pierre alors prit la parole et dit à Jésus :
« Seigneur, il est bon que nous soyons ici !
Si tu le veux,
je vais dresser ici trois tentes,
une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
Il parlait encore,
lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre,
et voici que, de la nuée, une voix disait :
« Celui-ci est mon Fils bien-aimé,
en qui je trouve ma joie :
écoutez-le ! »
Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre
et furent saisis d’une grande crainte.
Jésus s’approcha, les toucha et leur dit :
« Relevez-vous et soyez sans crainte ! »
Levant les yeux,
ils ne virent plus personne,
sinon lui, Jésus, seul.

En descendant de la montagne,
Jésus leur donna cet ordre :
« Ne parlez de cette vision à personne,
avant que le Fils de l’homme
soit ressuscité d’entre les morts. »


© AELF

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 8 mars 2020

Message par Jean Gauci » lun. mars 02, 2020 7:10 pm

- TRANSFIGURATION



Sur la montagne, Ton visage d’homme s’est illuminé
et tes apôtres ont vu la Face de Dieu.
Sur la montagne, le vrai homme s‘est révélé vrai Dieu.
Et nous, fils des hommes,
par ta Rédemption, devenus Fils de Dieu
nous portons, en nous, le visage des hommes et le visage de Dieu.
Ton visage d’homme n’était pas ton visage.
Notre visage d’hommes n’est pas notre visage.
Dans ce visage d’ivrogne, qui cuve son vin sur le trottoir,
il y a le visage de Dieu.
Dans ce visage de haine qui crache la vengeance,
il y a le visage de Dieu,
Dans ce visage repu et satisfait qui dilapide une fortune,
il y a encore le visage de Dieu.
Dans le visage de cet homme au double visage, à la double vie
Il y a le visage de Dieu
Dans le visage de ces prêtres qui se sont suicidés,
Il y avait le visage de Dieu.
Dans tous ces visages, nos visages,
Tu te transfigures.
Quand nous nous détournons du visage de nos frères,
parce que l’expression du péché nous fait horreur,
nous nous détournons du visage de Dieu,
de ce visage imprimé en nous, le jour de notre baptême,
comme celui de Jésus sur le voile de Véronique.
Nous avons été transfigurés, et jusqu’à notre dernier souffle
Dieu refusera de s’évader de notre âme, où il s’est enfermé,
volontairement et par amour.
Jusqu’à notre dernier souffle,
il respectera le don de sa transfiguration en nous.
Nous sommes prompts à détourner le regard lorsque des frères sont défigurés par des actes sordides
Et cependant tu les as aimés et tu les as transfigurés.
Jusqu’à notre dernier souffle, Dieu espérera en nous !

Mais qui es-tu, Dieu pour nous aimer ainsi ?

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 8 mars 2020

Message par hélios » mar. mars 03, 2020 10:44 am

Vocation d' Abraham, père du peuple de Dieu.


Très belle page du livre de la Genèse lue dimanche prochain. Dans le Livre de la Genèse, elle se situe après les épisodes célèbres du Déluge et de la Tour de Babel.........

Tout d'abord, le nom qui désigne Abraham est ,comme on le lit dans le texte : " Abram".

Ce n'est pas du tout une "coquille", une faute.

Le premier nom d'Abraham est "Abram". C'est Dieu qui change son nom : lire les versets 1 à 5 du chapitre 17 du Livre de la Genèse, au moment où Dieu fait alliance avec Abraham, "père des multitudes".

Loth, dont il est question à la fin de notre extrait est le neveu d'Abraham..........

Le père d'Abraham est Terah.

Abraham, Nahor et Haran sont ses trois fils.

Loth est le fils de Haran.

Cette généalogie est définie dans le chapitre11 de la Genèse.


Il y aurait beaucoup de choses à dire sur cet extrait d'où se dégage le mot " bénir ".....5 fois dans un tout petit extrait ( verbe bénir, nom bénédiction ).

Alors, on peut évidemment "interpréter" le fait qu'Abraham soit appelé à quitter son pays comme une question économique puisque Abraham, s'il a existé, est un éleveur et au Moyen-Orient, les éleveurs se déplacent avec leurs troupeaux à la recherche de pâturages.......;

Avec Abraham apparaît le monothéisme, la croyance en un seul Dieu.

A partir de ce moment-là, les hommes ne s'arrêtent pas de chercher Dieu.....Rien n'est figé. L'homme est en recherche............

C'est cela l'image du déplacement. Le déplacement est une métaphore. On n'a jamais, jamais terminé de cheminer dans nos bibles, dans nos vies si mouvementées, si troublées parfois.

Mais Dieu est là et c'est notre force.


Jean-Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 8 mars 2020

Message par hélios » mar. mars 03, 2020 8:42 pm

Dieu nous appelle et nous éclaire (2 Tm 1, 8b-10)


Il y a deux épîtres à Timothée.

Si deux épîtres sont à lire ce sont bien ces deux épîtres à Timothée.

Pourquoi ?

Ces deux épîtres sont très courtes.

Dans ces épîtres, Paul s'adresse à un jeune pasteur. A l'époque de Paul, le vocabulaire des ministres du culte n'est pas bien établi. Paul ne parle pas de " prêtre" mais de pasteur ( rien à voir avec le "pasteur" protestant même si au temps de Paul, le pasteur peut se marier lire juste le verset 12 du chapitre 3 de l'épître à Timothée).

Timothée est donc un jeune pasteur que Paul conseille ( on pourrait parler " d'accompagnement spirituel ".......Mais cet accompagnement spirituel n'est en aucun cas coupé de la communauté.
Fils bien-aimé,
avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances
liées à l’annonce de l’Évangile.

Au temps de l'apôtre Paul, les persécutions des chrétiens existent. Annoncer l'évangile est dangereux comme aujourd'hui dans un certain nombre de pays. Paul encourage Timothée et le prépare à vivre ces difficultés.

Mais Paul met à profit ces conseils pour élargir son propos à l'ensemble de la communauté en mettant l'annonce de la Bonne nouvelle au centre de la vie chrétienne.

Au passage, il convient de faire attention au vocabulaire de Paul...." Jésus a détruit la mort " par exemple. Le mot "mort" ne désigne pas la mort biologique. On peut vivre et .......être "mort".......c'est-à-dire coupé de Dieu dans une vie qui n'a pas de sens.


Cette lecture est importante à plus d'un titre : l'étude de l'épître à Timothée montre que, à cette époque, dans les premiers temps de l'Eglise, les ministres de culte comme Timothée peuvent être mariés. Paul insiste sur "l'exemplarité" des pasteurs.....


Si vous n'êtes pas d'accord avec tel ou tel point de mon commentaire, écrivez-le, je suis évidemment prêt à revoir ma "copie".....


Jean-Hélios

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile du 8 mars 2020

Message par Flor » mer. mars 04, 2020 10:14 am

Seigneur,si tu veux,je voudrais bien dresser une tente !!...."

Il nous arrive de rencontrer (sans les sacraliser ! ), un prêtre, un pasteur , une femme pasteur , un ami, une amie qui , par une parole seulement, nous
"transfigurent" !

Dans ces jours difficiles, au milieu de mille questions déstabilisantes , comme il est bon de "dresser une tente "... un peu de repos dans notre randonnée à la recherche de Dieu et voici que le Ciel se met à nous parler !

Et nous voudrions "dresser une tente !! mais il faut redescendre dans la plaine, au désert où nous retrouvons , mêlés , le doute et l Espérance !

Il y a la voix sournoise du diviseur qui susurre : "A quoi bon ...?" et la voix discrète, sûre , de" la petite Espérance " qui nous suit pas à pas comme une grande soeur : " Ecoute le Fils bien -aimé ..."

Et je ne peux oublier la voix douce mais forte de François Cheng ... cette voix qui nous atteint en plein coeur et nous élève jusqu'au coeur de Dieu!

Oui ! Il est bon , parfois "de dresser une tente !!"

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 8 mars 2020

Message par hélios » ven. mars 06, 2020 1:09 am

« Son visage devint brillant comme le soleil » (Mt 17, 1-9)



L'évangile de dimanche porte sur la transfiguration.


Le titre de ce passage, extrait de Matthieu, dit bien ce que veut dire "transfiguration".


Il est très important de replacer ce texte dans son contexte. Juste avant ce passage, Jésus annonce sa mort et sa résurrection ( si votre Bible est ouverte, lisez les versets 21à 23 au chapitre 16).

Pierre réagit très vivement à l'annonce de Jésus.

Comment est-il possible que Jésus qui guérit, qui parle aux foules subisse le sort des bandits de grands chemins ? Et pourtant.......

La transfiguration qui se passe devant trois disciples que Jésus a choisis, Pierre, jacques et jean, est suivi par l'intervention de Dieu qui conforte Jésus, son fils ( "écoutez-le"). Scène grandiose, surréaliste d'un Dieu qui apparaît dans les nuées devant les trois disciples sidérés et Moïse et Elie qui sont là.

Moïse et Elie sont deux grandes figures de l'Ancien Testament. Ils représentent la Loi ( Moïse) et les prophètes (Elie). Ainsi est rappelé à cette occasion le lien entre l'évangile et l'Ancien Testament qui sont dans la continuité.

Auparavant, Pierre s'était signalé en proposant de monter des tentes pour Jésus Elie et Moïse.....Il perçoit l'importance de ce moment, son gout d'éternité qu'il voudrait donner à ce moment. Mais déjà, il faut descendre de la montagne où vient de se dérouler cette transfiguration.

Cet extrait nous concerne car des transfigurations, on en vit parfois, trop rarement quand on a ce sentiment de plénitude qu'on voudrait éterniser mais en vain, il faut continuer. Plénitude quand quelque chose de bien a surgi de vies où dominent la morosité et le mal et qui renforce le peu de foi que nous avons. Est-ce que ce ne serait pas cela la mort et la résurrection ?

Jean-Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 8 mars 2020

Message par hélios » ven. mars 06, 2020 10:49 am

Pour compléter mon commentaire bref d'hier soir, je dirais que, en filigrane de cette " transfiguration", il y a la mort et la résurrection de Jésus, donc Pâques........qui s'approche.....

La mort, c'est la mort réelle de Jésus sur la croix.

Mais ce mot, "mort", peut avoir une autre signification. On dit bien "mourir de chagrin" alors qu'il n'y a pas de "mort" biologique ou physique.

Dans les premiers temps des premières communautés chrétiennes. On attendait après la mort réelle d'une personne sa résurrection..........et comment expliquer que "le mort" ne revenait pas comme Jésus l'a fait d'après les évangiles ? Quelle espérance de savoir que le mort allait ressusciter ! Quelle déception de voir que rien ne se passait !

La mort c'est l'absence de sens donnée à notre vie, c'est une vie sans perspective, sans espérance, sans foi dans une transcendance qui lui donne du sens.

Mais je ne suis pas du tout persuadé que mon commentaire soit bien orthodoxe, conforme à tous les enseignements de toutes les Eglises.

Sans doute le Carême est ce temps de l'année où toutes ces questions nous assaillent.

Et ce forum, justement, pourrait servir d'échange sur ces questions au lieu que chacun dans son coin écrive son truc.

Oui, comment comprendre la "résurrection " ?

Résurrection des morts...........dit le Symbole des apôtres....

C'est un acte de foi.

hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 8 mars 2020

Message par Jean Gauci » ven. mars 06, 2020 11:12 am

hélios a écrit :
ven. mars 06, 2020 1:09 am

Cet extrait nous concerne car des transfigurations, on en vit parfois, trop rarement quand on a ce sentiment de plénitude qu'on voudrait éterniser mais en vain, il faut continuer. Plénitude quand quelque chose de bien a surgi de vies où dominent la morosité et le mal et qui renforce le peu de foi que nous avons. Est-ce que ce ne serait pas cela la mort et la résurrection ?

Jean-Hélios
Vous avez raison, Jean Hélios, de rappeler ce sentiment de plénitude qu'on vit trop rarement... pourtant, la Grâce nous transfigure et nous ne le savons pas, nous n'en éprouvons aucune émotion, pire encore la morosité et le mal nous font croire que l'Esprit n'agit plus en nous . Nous portons la lumière et nous croyons que nous sommes aveugles.
La transfiguration par la grâce n'est pas une question de sentiment, variable selon les humeurs du moment. Seule, la conscience ( parfois difficile) d'être chrétien et fils de Dieu, fait de nous des transfigurés.

Répondre