Partage d'évangile du 28 juillet 2019

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile du 28 juillet 2019

Message par hélios » ven. juil. 19, 2019 2:16 pm

Première lecture
« Que mon Seigneur ne se mette pas en colère si j’ose parler encore » (Gn 18, 20-32)

Lecture du livre de la Genèse

En ces jours-là,
les trois visiteurs d’Abraham allaient partir pour Sodome.
Alors le Seigneur dit :
« Comme elle est grande,
la clameur au sujet de Sodome et de Gomorrhe !
Et leur faute, comme elle est lourde !
Je veux descendre pour voir
si leur conduite correspond à la clameur venue jusqu’à moi.
Si c’est faux, je le reconnaîtrai. »
Les hommes se dirigèrent vers Sodome,
tandis qu’Abraham demeurait devant le Seigneur.
Abraham s’approcha et dit :
« Vas-tu vraiment faire périr le juste avec le coupable ?
Peut-être y a-t-il cinquante justes dans la ville.
Vas-tu vraiment les faire périr ?
Ne pardonneras-tu pas à toute la ville
à cause des cinquante justes qui s’y trouvent ?
Loin de toi de faire une chose pareille !
Faire mourir le juste avec le coupable,
traiter le juste de la même manière que le coupable,
loin de toi d’agir ainsi !
Celui qui juge toute la terre
n’agirait-il pas selon le droit ? »
Le Seigneur déclara :
« Si je trouve cinquante justes dans Sodome,
à cause d’eux je pardonnerai à toute la ville. »
Abraham répondit :
« J’ose encore parler à mon Seigneur,
moi qui suis poussière et cendre.
Peut-être, sur les cinquante justes, en manquera-t-il cinq :
pour ces cinq-là, vas-tu détruire toute la ville ? »
Il déclara :
« Non, je ne la détruirai pas,
si j’en trouve quarante-cinq. »
Abraham insista :
« Peut-être s’en trouvera-t-il seulement quarante ? »
Le Seigneur déclara :
« Pour quarante,
je ne le ferai pas. »
Abraham dit :
« Que mon Seigneur ne se mette pas en colère,
si j’ose parler encore.
Peut-être s’en trouvera-t-il seulement trente ? »
Il déclara :
« Si j’en trouve trente,
je ne le ferai pas. »
Abraham dit alors :
« J’ose encore parler à mon Seigneur.
Peut-être s’en trouvera-t-il seulement vingt ? »
Il déclara :
« Pour vingt,
je ne détruirai pas. »
Il dit :
« Que mon Seigneur ne se mette pas en colère :
je ne parlerai plus qu’une fois.
Peut-être s’en trouvera-t-il seulement dix ? »
Et le Seigneur déclara :
« Pour dix, je ne détruirai pas. »


Deuxième lecture
« Dieu vous a donné la vie avec le Christ, il nous a pardonné toutes nos fautes » (Col 2, 12-14)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Colossiens

Frères,
dans le baptême,
vous avez été mis au tombeau avec le Christ
et vous êtes ressuscités avec lui par la foi en la force de Dieu
qui l'a ressuscité d’entre les morts.
Vous étiez des morts,
parce que vous aviez commis des fautes
et n’aviez pas reçu de circoncision dans votre chair.
Mais Dieu vous a donné la vie avec le Christ :
il nous a pardonné toutes nos fautes.
Il a effacé le billet de la dette qui nous accablait
en raison des prescriptions légales pesant sur nous :
il l’a annulé en le clouant à la croix.


Évangile
« Demandez, on vous donnera » (Lc 11, 1-13)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Il arriva que Jésus, en un certain lieu, était en prière.
Quand il eut terminé,
un de ses disciples lui demanda :
« Seigneur, apprends-nous à prier,
comme Jean le Baptiste, lui aussi, l’a appris à ses disciples. »
Il leur répondit :
« Quand vous priez, dites :
‘Père,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne.
Donne-nous le pain
dont nous avons besoin pour chaque jour
Pardonne-nous nos péchés,
car nous-mêmes, nous pardonnons aussi
à tous ceux qui ont des torts envers nous.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation. »
Jésus leur dit encore :
« Imaginez que l’un de vous ait un ami
et aille le trouver au milieu de la nuit pour lui demander :
‘Mon ami, prête-moi trois pains,
car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi,
et je n’ai rien à lui offrir.’
Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond :
‘Ne viens pas m’importuner !
La porte est déjà fermée ;
mes enfants et moi, nous sommes couchés.
Je ne puis pas me lever pour te donner quelque chose’.
Eh bien ! je vous le dis :
même s’il ne se lève pas pour donner par amitié,
il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami,
et il lui donnera tout ce qu’il lui faut.
Moi, je vous dis :
Demandez, on vous donnera ;
cherchez, vous trouverez ;
frappez, on vous ouvrira.
En effet, quiconque demande reçoit ;
qui cherche trouve ;
à qui frappe, on ouvrira.
Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson,
lui donnera un serpent au lieu du poisson ?
ou lui donnera un scorpion
quand il demande un œuf ?
Si donc vous, qui êtes mauvais,
vous savez donner de bonnes choses à vos enfants,
combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint
à ceux qui le lui demandent ! »


© AELF

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 28 juillet 2019

Message par hélios » lun. juil. 22, 2019 7:35 am

Sacrée négociation


Et voici un texte de la Genèse qui dépasse l'entendement !

Voici donc une négociation entre " le Seigneur " et Abraham. Négociation, j'aurais très bien pu utiliser le mot "marchandage " ?


Comment un marchandage est-il possible entre le Seigneur et Abraham ?

Et, tout d'abord, sur quoi porte ce "marchandage" ?


Les habitants de la ville de Sodome se seraient livrés à des actes répréhensibles : homosexualité, sodomie, adoration d'autres dieux etc. Le Seigneur va y voir de plus près et, si ces actes sont avérés, détruire le ville. Là, intervient la "négociation".

Abraham défend l'idée que, peut-être, il y a, parmi les habitants de Sodome, des "justes". Le Seigneur peut-il punir toute la ville s'il y a des justes ?

S'il y a 50 justes ? S'il y a 30 ? S'il y a 10 ? La négociation ne va pas pas jusqu'au UN auquel on pourrait s'attendre.

Abraham ose braver la décision initiale de Dieu. Mais chose extraordinaire, C'est Dieu qui confie à Abraham ce qu'il va faire comme s'il attendait d'Abraham, homme juste parmi les justes, une réaction, un conseil et c'est ainsi encouragé qu'Abraham se lance dans cette négociation.

Mais Abraham, dans un verset antérieur qui n'est pas présenté, s'excuse, lui qui n'est que "poussière et cendre"...

Ce texte est le schéma d'une véritable prière : c'est si vrai que les Juifs, dans la prière du matin reprennent les éléments de l'échange entre Dieu et Abraham.

Cette séquence biblique tord le cou à la conception que souvent on entend "rabâcher " sans raison : une conception " absolutiste "du Dieu de l'Ancien Testament... ces versets montrent le contraire. C'est un Dieu attentif aux réactions humaines justes que nous voyons à l’œuvre ici.

Cette séquence biblique en tout cas devrait faire réagir et même constituer la matière première d'une homélie dimanche prochain.

Peut-on négocier avec Dieu ? Et, finalement, l'homme pourrait-il être co-auteur de la création ?

Jean Hélios

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Partage d'évangile du 28 juillet 2019

Message par francippo » lun. juil. 29, 2019 10:54 am

Jean-Hélios vous avez noté à la fin de votre post :
"Peut-on négocier avec Dieu ? Et, finalement, l'homme pourrait-il être co-auteur de la création ", suite au "marchandage" qu'Abraham semble faire avec Dieu...
Voici ce que je peux vous répondre :"ON ÉCRIT L'HISTOIRE DE DIEU AVEC NOS VIES D'HOMMES ET DE FEMMES...", ça vaut ce que ça vaut, mais cette réflexion s'est imposée à moi ces jours-ci !
Bonne suite estivale en compagnie de notre Créateur.
francippo 8-)

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 28 juillet 2019

Message par hélios » mar. juil. 30, 2019 6:00 pm

Je croyais que le forum ne fonctionnait plus puisque mon post a été publié le vendredi ou samedi. Du coup, la dynamique du dialogue est enrayée malheureusement... Mais c'est la période des vacances.

Sur votre remarque Françoise (francippo), il était question d'une négociation entre Abraham et Dieu pas entre n'importe quel humain et Dieu...

Abraham, s'il a existé réellement, est au-dessus de tous les humains. Il est reconnu par les trois religions monothéistes : juive, chrétienne et l'islam. Aucun autre être humain ne pourrait "négocier" avec Dieu.

Mais si la prière est un dialogue, chacun, chacune est conduit à "négocier" .

Bon été je vous embrasse

Jean

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Partage d'évangile du 28 juillet 2019

Message par francippo » mer. juil. 31, 2019 4:00 pm

Bonjour estival Jean-Hélios (Gautier)
J'ai bien lu ce que vous avez écrit... mais permettez-moi d'insister et d'être un tantinet iconoclaste.
Vous êtes à l'égal d'Abraham comme je le suis aussi... Cet homme est le symbole de toute l'Humanité avec qui Dieu, notre Créateur, a passé un "contrat " d'Amour. En vivant cet Amour et de cet Amour et en essayant de le propager nous écrivons l'Histoire de Dieu...
IL nous guide mais ne nous oblige jamais... Il s'est fait LUI notre obligé... ça change tout... : idea :
Je vous transmets des bises "komako" comme on dit dans le Midi et je les envoie au petit "minot" du boulevard Vauban, d'autrefois..., si j'ai bonne mémoire de votre quartier de jeunesse...
Francippo (Françoise) 8-) de la rue Breteuil (celle de Marseille) :P

Répondre