Partage d'évangile du 30 juin 2019

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile du 30 juin 2019

Message par hélios » sam. juin 22, 2019 6:14 am

Première lecture
« Élisée se leva et partit à la suite d’Élie » (1 R 19, 16b.19-21)

Lecture du premier livre des Rois

En ces jours-là,
le Seigneur avait dit au prophète Élie :
« Tu consacreras Élisée, fils de Shafath,
comme prophète pour te succéder. »
Élie s’en alla.
Il trouva Élisée, fils de Shafath, en train de labourer.
Il avait à labourer douze arpents,
et il en était au douzième.
Élie passa près de lui et jeta vers lui son manteau.
Alors Élisée quitta ses bœufs, courut derrière Élie,
et lui dit :
« Laisse-moi embrasser mon père et ma mère,
puis je te suivrai. »
Élie répondit :
« Va-t’en, retourne là-bas !
Je n’ai rien fait. »
Alors Élisée s’en retourna ;
mais il prit la paire de bœufs pour les immoler,
les fit cuire avec le bois de l’attelage,
et les donna à manger aux gens.
Puis il se leva, partit à la suite d’Élie
et se mit à son service.


Deuxième lecture
« Vous avez été appelés à la liberté » (Ga 5, 1.13-18)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Galates

Frères,
c’est pour que nous soyons libres
que le Christ nous a libérés.
Alors tenez bon,
ne vous mettez pas de nouveau sous le joug de l’esclavage.
Vous, frères, vous avez été appelés à la liberté.
Mais que cette liberté ne soit pas un prétexte
pour votre égoïsme ;
au contraire, mettez-vous, par amour,
au service les uns des autres.
Car toute la Loi est accomplie
dans l’unique parole que voici :
Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres,
prenez garde : vous allez vous détruire les uns les autres.
Je vous le dis :
marchez sous la conduite de l’Esprit Saint,
et vous ne risquerez pas de satisfaire les convoitises de la chair.
Car les tendances de la chair s’opposent à l’Esprit,
et les tendances de l’Esprit s’opposent à la chair.
En effet, il y a là un affrontement
qui vous empêche de faire tout ce que vous voudriez.
Mais si vous vous laissez conduire par l’Esprit,
vous n’êtes pas soumis à la Loi.


Évangile
« Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem » « Je te suivrai partout où tu iras » (Lc 9, 51-62)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Comme s’accomplissait le temps
où il allait être enlevé au ciel,
Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem.
Il envoya, en avant de lui, des messagers ;
ceux-ci se mirent en route
et entrèrent dans un village de Samaritains
pour préparer sa venue.
Mais on refusa de le recevoir,
parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem.
Voyant cela,
les disciples Jacques et Jean dirent :
« Seigneur, veux-tu que nous ordonnions
qu’un feu tombe du ciel et les détruise ? »
Mais Jésus, se retournant, les réprimanda.
Puis ils partirent pour un autre village.

En cours de route, un homme dit à Jésus :
« Je te suivrai partout où tu iras. »
Jésus lui déclara :
« Les renards ont des terriers,
les oiseaux du ciel ont des nids ;
mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »

Il dit à un autre :
« Suis-moi. »
L’homme répondit :
« Seigneur, permets-moi d’aller d’abord
enterrer mon père. »
Mais Jésus répliqua :
« Laisse les morts enterrer leurs morts.
Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. »

Un autre encore lui dit :
« Je te suivrai, Seigneur ;
mais laisse-moi d’abord faire mes adieux
aux gens de ma maison. »
Jésus lui répondit :
« Quiconque met la main à la charrue,
puis regarde en arrière,
n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »


© AELF



hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 30 juin 2019

Message par hélios » lun. juin 24, 2019 4:20 pm

Première lecture: le premier Livre des Rois


L'histoire du prophète Elie est racontée dans le premier Livre des Rois.

Cela se passe 9 siècles avant J.C.


Nous savons que les trois lectures qui sont proposées au lecteur le dimanche sont liées. Leur sens est lié mais il est difficile de le dire au commencement du chemin. Ce qui fait l'intérêt de lire ces trois textes.

La mort du prophète Elie approche et le Seigneur lui demande de choisir son successeur. C'est ce que fait Elie au cours de cette séquence il choisit Elisée.

Elisée est, d'après ce texte un agriculteur puisqu'il est en train de labourer.

Un prophète n'est pas un homme "à part". Il est issu du peuple.

Elisée laisse tout et suit Elie, qui lui demande de terminer son ouvrage.

Ce qui est extraordinaire, pour nous, c'est cette disponibilité immédiate d'Elisée. Tout de suite, il répond à l'appel d'Elie sans aucune discussion, report...

Voilà le point central, je pense de ce texte. Mais, il faut continuer notre lecture et commencer le texte de la Lettre aux Romains.

Hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 30 juin 2019

Message par Jean Gauci » lun. juin 24, 2019 6:43 pm

Je n'irai pas par quatre chemins. Cet évangile est brutal,inhumain mais il révèle un visage du Christ bien éloigné des images de Saint-Sulpice, beau comme une star et les yeux énamourés...Jesus est exigeant Il n'a pas le goût des demi-mesures. Prendre la suite du Christ n'est pas susceptible de négociation. C'est à prendre ou à laisser.
Les disciples semblent à côté de leurs pompes...Détruire la ville qui a refusé de les accueillir ? Ce n'est pas dans les habitudes de la maison...
Le sort de ceux qui veulent le suivre est clair: " Le fils de l'homme n'as pas de lit... " Avis aux amateurs !
Un peu plus tard, deux braves types souhaitent suivre Jésus mais quelques affaires à régler... C'est maintenant ou jamais.

La Christ a le "visage déterminé" dit le texte . On l'aurait deviné.
Mais tout ça dit quoi de nous, de nos mièvreries, de nos atermoiements, de nos bonnes consciences quand nous parlons des migrants par exemple ou que nous portons des jugements péremptoires et définitifs... Le Christ est-il infréquentable ? Je crois que oui... Une longue pratique religieuse nous a appris à mettre de la guimauve dans notre foi, à jouer de la mandoline pour nous accommoder d'une religion sans trop d'obligations et ni sanction. Toutes les chicanes entre chrétiens, ceux de François et ceux de Luther ou Calvin, ceux de Vatican II et ceux de Mgr Lefebvre, et ce désarroi qui nous prend quand on voit le peu d'empressement à proclamer un évangile compréhensible et audible par les appelés d'aujourd'hui qui n'ont rien à faire des falbalas d'autrefois et des pratiques d'un autre temps...
Et nous mêmes... un pied dans le confort et un pied sur le prie-Dieu, pratiquant une piété à la petite semaine mais peu enclins à donner notre argent et notre temps.
De nous, le Christ veut tout, tout de suite. Au Christ nous n'accordons qu'une part de notre superflu, à condition d'attendre que nous y soyons disposés.

Evitons de regarder le visage déterminé du Christ... nos bons sentiments, il n'en a que faire !

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 30 juin 2019

Message par hélios » mar. juin 25, 2019 9:22 am

Deuxième lecture: la Lettre de Paul aux Galates.


Cette lettre est difficilement compréhensible si on ne la situe pas dans son contexte.

Il faut imaginer que les premiers temps de l'Eglise, on pourrait dire des Eglises ont été très difficiles. Paul, Jacques, Pierre étaient divisés comme en témoigne cette lettre.

Les premières communautés chrétiennes sont nées au coeur du judaïsme comme ce fut le cas à Jérusalem. Mais ces communautés regroupaient aussi des païens, des hommes qui ne croyaient pas.

Très vite, les chrétiens nés dans le judaïsme demandaient que les nouveaux chrétiens, les "païens", suivent le rituel juif et la Loi de Moïse. Comme si le judaïsme était un passage obligé vers le message du Christ. C'est contre cette position que Paul se dresse avec véhémence. Par exemple il s'élève contre la circoncision pour les nouveaux chrétiens...

Si l'on a en vue ces éléments d'information, la lettre de Paul aux Galates est beaucoup plus compréhensible et nous pouvons la suivre pas à pas.


Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 30 juin 2019

Message par hélios » mar. juin 25, 2019 3:51 pm

Deuxième lecture : la Lettre de Paul aux Galates.

Suivre le texte pas à pas :
Frères,
c’est pour que nous soyons libres
que le Christ nous a libérés.
Alors tenez bon,
ne vous mettez pas de nouveau sous le joug de l’esclavage.

Attention sur ce mot "liberté"..... Paul ne conseille pas aux Galates d'être "libres" au sens où nous entendons ce mot aujourd'hui. Il ne s'agit en aucun cas d'un libéralisme qui va dans le sens d'une acceptation des moeurs telles qu'ellels sont.

Paul demande aux Galates, qui étaient païens et qui suivent le message du Christ, de ne pas se laisser convaincre par ceux qui voudraient qu'ils suivent le rituel et la Loi du Judaïsme, ce qui serait se mettre " sous le joug de l'esclavage". " Tenez bon " exhorte Paul...

Si l'on suit le message du Christ, il ne faut rien lui ajouter.

La Loi pour Paul c'est " tu aimeras ton prochain comme toi-même".

Ce n'est pas le respect méticuleux des préceptes de la Loi, des rituels ( dont la circoncision dont Paul parle beaucoup dans la lettre aux galates).

Attention au mot "chair" repris par Paul et qui n'a rien à voir avec le sexe. La chair s'oppose à l'Esprit.

De même, le mot " loi " utilisé dans la dernière phrase n'a rien à voir avec les lois civiles. Paul n'encourage nullement la désobéissance civile

Mais si vous vous laissez conduire par l’Esprit,
vous n’êtes pas soumis à la Loi.

La Loi, sous entendu la Loi des Juifs.



Si l'on veut bien accepter ma lecture de Paul, on saisit la profondeur de son intuition. Pourrait-on imaginer de suivre le rituel et les préceptes juifs pour adhérer au message du Christ...

Il n'y a évidemment aucune appréciation à l'égard du Judaïsme.

La ligne directrice de Paul c'est le Christ et seulement le Christ .


Hélios

J'ai réduit au maximum le "pas à pas" pour éviter un commentaire didactique qui n'est pas du tout le but

Nic
Messages : 280
Inscription : mar. oct. 08, 2013 1:06 pm
Localisation : Aube

Re: Partage d'évangile du 30 juin 2019

Message par Nic » mar. juin 25, 2019 4:08 pm

"Il faut imaginer que les premiers temps de l'Eglise, on pourrait dire des Eglises ont été très difficiles. Paul, Jacques, Pierre étaient divisés comme en témoigne cette lettre."

De tout temps les chrétiens ont été divisés et au fil des années cela n'a fait que se dégrader, jusqu'à en venir à " se mordre et a se dévorer les uns les autres, à se détruire les uns les autres" en témoigne les guerres de religions.
Et maintenant qu'en est-il? L'Unité n'est pas encore au rendez-vous et les frères ont encore du mal à appliquer l'unique parole ;"Tu aimeras ton prochain comme toi-même"

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile du 30 juin 2019

Message par Flor » mar. juin 25, 2019 7:38 pm

Evangile
Certainement , Guy, cet Evangile n'est pas de tout repos !
Les Apôtres "sont-ils à côté de leurs pompes " , n'ont-ils rien compris au message exigeant de Jésus ? peut-être !
Mais leur amour pour leur Maître, les pousse à dire n'importe quoi pour le sauver des "méchants" qui le rejettent, le méprisent.

"Je te suivrai partout ..."
Le suivre, est-ce la procession "avec bannières , clochettes , dentelles, falbalas .... sortis d"une pieuse brocante ", comme dit un prêtre ?

Le suivre, c'est renoncer à un certain confort spirituel d'abord : rites et pratiques rassurants, voix différentes, qui viennent nous déranger dans nos
"chapelles ", ces chapelles pourtant divisées ... attitudes de supériorité, de domination....

Jésus veut des frères à sa suite ! des frères qui s'aiment et qui aiment tous les autres différents !
C'est la condition du Royaume ! Et qui nous remet en question !

Ces jours-ci, avec une amie , nous avons rencontré longuement Mgr Gaillot ( bien mal jugé sur ce forum un jour...)
Souriant , il nous accueille simplement , il écoute ! ...Toujours une parole libre au coeur de l'Evangile .

"J'étais étranger et vous m'avez accueilli...."

Son grand souci , son combat, c'est la solidarité entre tous les hommes sans exception !
Le Pape François l'a beaucoup encouragé.
Il l'a appelé trois fois,
il lui a écrit en signant : "Fraternellement , François "
Et lui, a répondu en signant : "Fraternellement, Jacques "

Où sont les grands mots : Sa sainteté , Père, abbé , monsignor , éminence et tutti quanti ?

Fraternité vraie , respectueuse et émouvante !
Le soir j'ai reçu la photo qui en dit long sur cette rencontre !

Jacques Gaillot, comme tout le monde, a été bouleversé par les événements terribles de l'Eglise ....
"L'Eglise est appelée à renaître" dit-il.

J'ai osé lui dire : " On vous a mis dans le désert de Parténia inexistant .... et quand on voit ce qui vient de se passer dans l'Eglise... quelle injustice !
Et lui , souriant , n'ayant aucune rancoeur - sauf une blessure d'injustice - remercie l'Eglise de lui avoir ouvert un chemin d'Evangile inconnu ...

J. Gaillot est un homme libre, serein, qui nous dynamise profondément.... Parole d'Amitié de Fraternité , d' Amour.... SA vie !

Mais difficile chemin à la suite de Jésus !

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 30 juin 2019

Message par hélios » mar. juin 25, 2019 7:45 pm

Avec la lettre de l'apôtre Paul aux Galates, Nicole nous a ramenés au message que ce texte vieux de 2000 ans nous apporte aujourd'hui dans nos vies:


Il est vrai que la situation actuelle est très différente de celle du temps de Paul. Les chrétiens ont une identité qui n'a rien à voir avec celle des Juifs.

Mais il y a une division entre Eglise catholique et Eglise protestante et à l'intérieur de l'Eglise catholique des questions se posent avec force qui se font jour souvent sur ce forum.

Les chrétiens sont-ils véritablement "libres", ne sont-ils pas soumis à des structures qui, parfois, masquent l'essentiel c'est-à-dire le message du Christ ? Le temps n'est-il pas venu de recentrer notre foi sur l'essentiel et non sur les aspects secondaires qui éloignent tellement de fidèles de la foi ?

C'est ce problème que pose la Lettre aux Galates, je pense.

C'est ce problème que les derniers papes ont mis en évidence de Jean-Paul II à François en passant par Benoît XVI.

Mais la solution c'est le peuple de Dieu qui la détient et non les papes quelle que soit leur bonne volonté.

Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 30 juin 2019

Message par hélios » mer. juin 26, 2019 10:41 am

Pas à pas avec Luc 9


Tout d'abord, il est très important de situer l'extrait qui nous est proposé :

si vous avez le temps, vous pouvez feuilleter votre Bible.

L'extrait de Luc se situe bien AVANT la Passion, la Résurrection, l'Ascension.
Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem.
Jésus "monte" à Jérusalem et il sait, ses disciples aussi (enfin, ils commencent un tout petit peu à le comprendre), que c'est la dernière étape puisqu'elle va le conduire à la mort. Donc, que son visage soit "déterminé" est tout à fait compréhensible. Cette détermination, comme il est écrit, explique sans doute la forme "cassante" des réponses qu'il donnera aux trois hommes qui voudraient le suivre. Je pense au "que ton oui soit oui et que ton non soit non". A un moment donné, dans la vie, il faut savoir ce qu'on veut...

Jésus a envoyé ses disciples préparer le terrain. Il faut bien vivre, coucher quelque part. Il faut solliciter l'hospitalité des habitants. Ces habitants sont des Samaritains qui refusent de les recevoir. Au fait, ce refus est compréhensible puisque Jésus et ses disciples sont Juifs et il y a une solide inimitié entre les Samaritains et les Juifs. Les Samaritains ne sont pas tenus de les recevoir, c'est ainsi. Et là, nous avons la réaction stupéfiante des disciples :
les disciples Jacques et Jean dirent :
« Seigneur, veux-tu que nous ordonnions
qu’un feu tombe du ciel et les détruise ? »
La phrase est une citation du prophète Elie qui mit, lui, cette opération à exécution. (Elie est cité dans le premier texte de cette semaine).

Jésus les rabroue. Les disciples n'ont, une fois de plus, rien compris.

Est-il possible d'utiliser la violence de Dieu pour s'imposer ? Jésus a choisi l'humanité et non la violence. Mais Jésus, nous le savons tous, a déjà refusé au désert la tentation du Diable qui lui faisait miroiter la toute-puissance. L'attitude de Jésus est pleinement humaine... Allons ailleurs. Ne vous imposez pas. Un chapitre plus loin, dans le même évangile de Luc, Jésus conseillera à ses disciples de "secouer leurs sandales et de partir" si l'hospitalité était refusée. Car le minimum après la route, c'est de se laver pour enlever la poussière, notamment celle des pieds...

Ensuite, il y a trois rencontres de trois hommes : trois hommes, trois réactions, trois réponses de Jésus.

Ces réactions sont un peu les nôtres évidemment, celles que nous avons chacun, chacune très souvent.

Dieu passe toujours après.

Oui, oui, je veux bien mais j'ai ceci à faire, cela à faire...

Au demeurant, l'homme qui dit devoir enterrer son père a une très bonne raison et l'on est très surpris, en tout cas moi-même, de la réponse catégorique de Jésus. Aucun d'entre nous ne pourra accepter une telle réponse : "Laissez les morts enterrer les morts ". Pourtant, je me demande si ce radicalisme, je pense qu'on pourrait peut-être utiliser ce mot, peut s'expliquer : à certains moments de notre vie, nous avons toujours des personnes qui se dérobent pour de bonnes raisons. Des bonnes raisons nous en avons tous et toutes. Nous est-il possible de faire passer Jésus avant ?

Le problème que pose cette belle page de Luc est donc : comment suivre Jésus aujourd'hui ? est-ce que cela est possible dans une vie si contrainte ? le mari ou la femme, les enfants, leurs études, les parents, les amis ? Comment pouvons-nous faire ? La discussion est ouverte....

Hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 30 juin 2019

Message par Jean Gauci » mer. juin 26, 2019 11:59 am

Chère Flor,

Vous lire me rassure. Lorsque j'essaie, honnêtement, de comprendre l'Evangile et de le traduire en des termes actuels, j'ai le sentiment d'être dans l'excès. Peut-être y a t il des excès dans ce que je ressens et ce que j'écris. Mais en relisant ce texte de l'Evangile, je me dis que c'est le Christ qui est dans l'excès... Or le Christ est la Vérité et la Vie. Alors, j'entends Jean Hélios qui répète: " Il faut mettre ces paroles dans leur contexte"
Mais n'est-ce pas là le danger ? A force de vouloir édulcorer les exigences de l'Evangile en cherchant à les remettre dans leur contexte ne commet-on pas une trahison ?
Il m'arrive de m'interroger : " Si le Christ revenait sur terre, se reconnaitrait-il dans l'Eglise catholique ?" et "si je le rencontrais, serais-je son disciple ?"
"Accepterait-il qu'un de ses évêques soit placardisé" comme l'est Jacques Gaillot ?," Que penserait-il de ces disciples qui se disputent pour savoir qui doit avoir la première place ?" Lui qui a eu des paroles pleines de respect et d'affection pour les femmes qu'il a rencontrées, que penserait-il de leur place et de leur rôle dans "son" Eglise , aujourd'hui ?
Je sais qu'on a toujours tendance à faire dire et penser au Christ, ce qu'on a envie qu'il dise et pense... mais vouloir mettre en adéquation , non ses propres intentions et jugements mais le texte de l'Evangile avec le constat de notre comportement, de notre pratique et de l'état de l'Eglise, n'est-ce pas chercher la vérité, sans fard et sans accommodation à ce qui nous serait agréable ?
" Ce qu'il y a de terrible quand on cherche la vérité, c'est qu'on la trouve"

Répondre