Partage d'évangile du 24 février 2019

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile du 24 février 2019

Message par hélios » sam. févr. 16, 2019 5:21 pm

Première lecture
« Le Seigneur t’avait livré entre mes mains, mais je n’ai pas voulu porter la main sur le messie du Seigneur » (1 S 26, 2.7-9.12-13.22-23)

Lecture du premier livre de Samuel

En ces jours-là,
Saül se mit en route,
il descendit vers le désert de Zif
avec trois mille hommes, l’élite d’Israël,
pour y traquer David.
David et Abishaï arrivèrent de nuit, près de la troupe.
Or, Saül était couché, endormi, au milieu du camp,
sa lance plantée en terre près de sa tête ;
Abner et ses hommes étaient couchés autour de lui.
Alors Abishaï dit à David :
« Aujourd’hui Dieu a livré ton ennemi entre tes mains.
Laisse-moi donc le clouer à terre
avec sa propre lance, d’un seul coup,
et je n’aurai pas à m’y reprendre à deux fois. »
Mais David dit à Abishaï :
« Ne le tue pas !
Qui pourrait demeurer impuni
après avoir porté la main sur celui
qui a reçu l’onction du Seigneur ? »
David prit la lance et la gourde d’eau
qui étaient près de la tête de Saül,
et ils s’en allèrent.
Personne ne vit rien,
personne ne le sut,
personne ne s’éveilla :
ils dormaient tous,
car le Seigneur avait fait tomber sur eux un sommeil mystérieux.
David passa sur l’autre versant de la montagne
et s’arrêta sur le sommet, au loin, à bonne distance.
Il appela Saül et lui cria :
« Voici la lance du roi.
Qu’un jeune garçon traverse et vienne la prendre !
Le Seigneur rendra à chacun selon sa justice et sa fidélité.
Aujourd’hui, le Seigneur t’avait livré entre mes mains,
mais je n’ai pas voulu porter la main sur le messie du Seigneur. »


Psaume
(Ps 102 (103), 1-2, 3-4, 8.10, 12-13)


Deuxième lecture
« De même que nous aurons été à l’image de celui qui est fait d’argile, de même nous serons à l’image de celui qui vient du ciel » (1 Co 15, 45-49)

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens

Frères,
l’Écriture dit :
Le premier homme, Adam,
devint un être vivant ;
le dernier Adam – le Christ – est devenu l’être spirituel
qui donne la vie.
Ce qui vient d’abord, ce n’est pas le spirituel,
mais le physique ;
ensuite seulement vient le spirituel.
Pétri d’argile, le premier homme vient de la terre ;
le deuxième homme, lui, vient du ciel.
Comme Adam est fait d’argile,
ainsi les hommes sont faits d’argile ;
comme le Christ est du ciel,
ainsi les hommes seront du ciel.
Et de même que nous aurons été à l’image
de celui qui est fait d’argile,
de même nous serons à l’image
de celui qui vient du ciel.


Évangile
« Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » (Lc 6, 27-38)


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus déclarait à ses disciples :
« Je vous le dis, à vous qui m’écoutez :
Aimez vos ennemis,
faites du bien à ceux qui vous haïssent.
Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent,
priez pour ceux qui vous calomnient.
À celui qui te frappe sur une joue,
présente l’autre joue.
À celui qui te prend ton manteau,
ne refuse pas ta tunique.
Donne à quiconque te demande,
et à qui prend ton bien, ne le réclame pas.
Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous,
faites-le aussi pour eux.
Si vous aimez ceux qui vous aiment,
quelle reconnaissance méritez-vous ?
Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment.
Si vous faites du bien à ceux qui vous en font,
quelle reconnaissance méritez-vous ?
Même les pécheurs en font autant.
Si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour,
quelle reconnaissance méritez-vous ?
Même les pécheurs prêtent aux pécheurs
pour qu’on leur rende l’équivalent.
Au contraire, aimez vos ennemis,
faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour.
Alors votre récompense sera grande,
et vous serez les fils du Très-Haut,
car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants.

Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.
Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ;
ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés.
Pardonnez, et vous serez pardonnés.
Donnez, et l’on vous donnera :
c’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante,
qui sera versée dans le pan de votre vêtement ;
car la mesure dont vous vous servez pour les autres
servira de mesure aussi pour vous. »


© AELF
]

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 24 février 2019

Message par hélios » lun. févr. 18, 2019 11:03 am

Au sujet de la première lecture : le Livre de Samuel


Ces versets du Livre de Samuel doivent être replacés dans leur contexte.

Samuel est l'un des grands prophètes après Moïse et avant Jérémie et Isaïe et il a joué un rôle important, politique et religieux, à un moment clé de l'histoire d'Israël.

Le moment-clé est l'installation des Israélites en Palestine après la longue traversée du désert sous la conduite de Moïse puis de Josué. Les tribus d'Israël se fixent dans un pays et de nomades passent à une vie sédentaire.

Alors, va se poser pour Israël la question du pouvoir politique et de sa nature. Samuel va contribuer à installer la monarchie, c'est-à-dire une direction unique à la place de chefs de clans et de tribus.

Le premier roi est Saül.

Mais le danger de la monarchie c'est une personne qui peut faire écran entre le peuple et Dieu. Très vite, Saül, justement, perd de vue la dimension spirituelle de sa fonction et s'éloigne de Dieu. Et apparaît, la figure de David, futur roi d'Israël.

Ces quelques éléments présentés de manière très succincte permettent sans doute de comprendre le sens du passage qu'il nous est proposé de lire.

Mais les corrections, précisions et autres remarques complémentaires sur ces brèves notations sont les bienvenues.

Jean Gautier

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 24 février 2019

Message par hélios » lun. févr. 18, 2019 3:49 pm

Sujet : Le texte de Samuel


Voici un épisode chargé de sens :

Dans le camp de Saül, tous les guerriers dorment......Le roi a, près de lui, sa lance fichée en terre.......David arrive et Abishaï, un membre de sa famille qui est aussi chef des guerriers de David.

David peut tuer Saül avec sa propre lance....c'est ce que son lieutenant Abishaï lui propose :

Alors Abishaï dit à David :
« Aujourd’hui Dieu a livré ton ennemi entre tes mains.
Laisse-moi donc le clouer à terre
avec sa propre lance, d’un seul coup,
et je n’aurai pas à m’y reprendre à deux fois. »
Mais David dit à Abishaï :
« Ne le tue pas !
Qui pourrait demeurer impuni
après avoir porté la main sur celui
qui a reçu l’onction du Seigneur ? »

Ce qui est essentiel est dit par David :" Saül a reçu l'onction du Seigneur". Il ne le tuera donc pas .

David est respectueux de l'onction du Seigneur.

Jean Gautier

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 24 février 2019

Message par Jean Gauci » lun. févr. 18, 2019 8:04 pm


LA FOLIE DE L’EVANGILE

Seigneur des paradoxes, Tu nous demandes de marcher sur la tête. Pour te suivre, les règles de la vie ordinaire doivent être bouleversées: « Aimer ses ennemis, faire du bien à ceux qui nous ont fait du mal, tendre l’autre joue, se mettre au dernier rang, prendre sa croix... » On a beau entendre ta parole depuis plus de vingt siècles, on ne s’habitue toujours pas à la logique évangélique ;
Tout bien pesé, ils n’avaient pas tort tous ceux à qui tu donnes le mauvais rôle : Caïn, le frère du fils prodigue et les ouvriers de la première heure. ..Comment aimer tous ceux qui nous devancent, usurpent la place qui nous revient, jouissent d’avantages qu’on méritait ? Comment aimer les riches quand on est misérable, ne pas envier les forts quand on est malade ? Comment ne pas maudire sa solitude quand tant de gens s’aiment autour de nous ?
Tu nous as créés pour le bonheur et nous devrions nous réjouir de constater que d’autres y accèdent avant nous et sans nous !
Nous avons faim de bonheur de la terre parce que Tu nous a créés pour le bonheur.
Seigneur, ne nous induis pas en tentation et pardonne nous si le sacrifice que Tu nous proposes nous demande du temps parce qu’il est au dessus de nos forces.
Tu es l’Eternité; nous vivons dans le temps... Laisse nous le temps de gravir le chemin de la sainteté, le temps de nous habituer à donner avant de recevoir, à communier à la joie des autres pour trouver le chemin qui mène à Toi.
Notre cœur est trop exigu, Seigneur, pour contenir l’infini de ton amour. Laisse nous le temps de l’élargir aux dimensions de tes promesses.
Notre cœur est trop plein de nous pour accueillir spontanément nos frères, laisse nous le temps de le vider de ce qui l’encombre pour le rendre disponible.
Seigneur, l’amour est difficile et son apprentissage est long ; Donne nous du temps pour y parvenir
... du temps et Ta Grâce !

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile du 24 février 2019

Message par Flor » mar. févr. 19, 2019 12:23 am

Beaucoup de guerres et de violence dans ce livre de Samuel !
Il y a pourtant des anecdotes souriantes .....
Le Roi Saül, jaloux de David veut le faire mourir.
Jonathan ,le fils de Saül ,défend son grand ami David .
Un jour ,Saül surprend David et veut le clouer au mur avec sa lance.
David prend la fuite ,aidé par sa femme Mikal qui le fait descendre par la fenêtre !
David se trouve au désert....Saül le traque toujours ...
Voici que David surprend Saül dans une grotte où il est rentré pour "se couvrir les pieds "....en clair ,pour soulager un besoin naturel !
David épargne Saül ,et coupe furtivement un pan de son manteau royal .....

Il deviendra ...un messie royal !

Saül continue de poursuivre David.....
Celui-ci le trouve ,un jour ,endormi ....il peut le tuer ....
mais il l'épargne une deuxième fois ,par crainte de Dieu .

Il deviendra.... un messie non-violent ! " ne portant pas la main sur l'oint de Yahvé " .

Devant tant de haine ....bel exemple de Pardon et de respect !!

Et si un haut-parleur hurlait cette Histoire ....aux gilets jaunes .......?

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 24 février 2019

Message par hélios » mar. févr. 19, 2019 8:17 am

Deuxième lecture : l' Epitre aux Corinthiens chapitre 15 versets 45 à 49



Dans ce passage, Saint Paul poursuit sa méditation sur la Résurrection, celle du Christ et celle des hommes.

Autrement dit, il aborde la question de la mort et de ce qui se passe après la mort.


J'engage vivement chaque lecteur à prendre une Bible et à lire un peu avant et un peu après les versets 45 à 49. Par exemple 35 à 58.

Il me semble qu'une lecture plus ample permettra de tirer un plus grand bénéfice de la lecture des seuls versets 45-49.

Le thème, c'est la Résurrection des morts.

Le journal La Croix, dans son édition de samedi 16 et dimanche 17 février aborde la question :
" La parole de l'Eglise sur la vie éternelle "
( pages 14 et 15 ).

Si vous pouvez vous procurer le journal, lisez, si vous avez le temps, ou mettez de côté ces deux pages:

Deux articles :

-
L'Eglise parle-t-elle encore de la vie après la mort ?
de Pierre Sautreuil qui commente un livre de Guillaume Cuchet, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Créteil . Le titre de cet ouvrage est :
Comment notre monde a cessé d'être chrétien
.


- Un entretien avec le Directeur du service catholique des funérailles:
La conscience de la finitude nous amène à vivre plus.

Cette lecture si vous pouvez la faire, permet d'actualiser la lecture de Saint Paul.

Jean Gautier

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 24 février 2019

Message par Jean Gauci » mer. févr. 20, 2019 12:59 pm

Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.
Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ;
ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés.
Pardonnez, et vous serez pardonnés.
Donnez, et l’on vous donnera :
c’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante,
qui sera versée dans le pan de votre vêtement ;
car la mesure dont vous vous servez pour les autres
servira de mesure aussi pour vous. »



Ne jugez pas, ne condamnez pas... Faut-il s'abstenir de déclarer mauvais, pervers ou criminel ce qui est mauvais pervers et criminel ?
Ne pas juger, nous amène à la présomption d'innocence. Mais faut-il ne pas juger les faits ? cette déclaration me parait en contradiction avec les imprécations du Christ contre les riches : " Malheur à vous qui..." Comment trouver une explication qui tienne la route ? La miséricorde serait-elle contraire au discernement entre le bien et le mal ? Le Christ nous a appris à nommer un chat, un chat. Quand il s'adresse aux scribes et aux pharisiens, il ne va pas avec le dos de la cuillère...
Il faut trouver une autre explication à ce qui apparait comme une contradiction.
J'ose proposer celle ci.
La miséricorde ne peut pas être la négation du jugement. La miséricorde ne nous oblige pas à rester neutres devant des actes criminels ou immoraux. Si cela devait être, c'est la négation même de la conscience qui serait affirmée car toute conscience est d'abord jugement.
Je crois que le Christ nous demande de ne pas juger les hommes mais nous oblige à juger les faits. L'Eglise est empêtrée dans des affaires de moeurs devant lesquels on ne peut pas rester muets. Ces affaires concernent des hommes et naturellement on pointe le doigt sur eux. Les faits sont là et les hommes qui en sont les acteurs doivent être écartés des fonctions qu'ils occupent. Sommes nous pour autant aptes à les juger et en droit de le faire ? Pour difficile que soit la réponse, le Christ nous l'interdit, non pas que nous soyons complices mais parce que si le péché est horrible, le mépris et la condamnation de ceux qui le commettent n'est pas en notre pouvoir. "Qui suis-je pour juger" La phrase du pape François devenue célèbre dit tout.
La confusion entre l'acte et celui qui le commet n'est pas évangélique. Parce que nous ne sommes pas celle ou celui qui commet , nous ne pouvons pas nous substituer à sa conscience et cela nous conduit naturellement à l'idée de l'éternelle dignité de l'homme. Aucun jugement ne peut être définitif car jusqu'à la fin celui qui tombe dispose de la grâce de se relever. Qui peut se mettre à la place du prêtre pédophile ? Et quand les psychiatres disent que c'est un pervers, ils disent que c'est un malade mais pas que c'est un coupable.. Qui peut juger de la pleine responsabilité d'un acte délictueux ou criminel ? Les juges sans doute, mais les juges ne jugent pas le tréfonds d'une conscience, ni les méandres d'une personnalité, ils jugent selon un code.
Bien sûr, il est normal que la société impose des règles et fassent régner l'ordre. Mais chacun de nous n'est pas en droit de porter un jugement qui puisse se substituer au regard de Dieu qui lui seul, connait chaque atome de chaque créature...

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 24 février 2019

Message par hélios » mer. févr. 20, 2019 5:01 pm

Le mot "jugement" a deux sens :

- L'institution judiciaire "produit" un jugement. Un jugement est rendu par un juge qui a le pouvoir de le faire après l'examen des faits etc.

- le jugement au sens très large du terme que nous formulons presque quotidiennement sur les actes, attitudes des uns et des autres dans la vie quotidienne. C'est ce type de jugement qui est visé dans l'Evangile. Il est le plus fréquent.

Ne jugez pas est un verbe à l'impératif car jamais nous ne détenons la vérité sur les comportements et les êtres. Ne jugez pas est absolu et il ne permet pas de transiger en argumentant comme vous essayez de le faire

Cela doit nous orienter vers une certaine prudence.


Premiers éléments de réponses.

Jean Gautier

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile du 24 février 2019

Message par Flor » mer. févr. 20, 2019 5:29 pm

Le texte de Paul n'est pas d'une clarté évidente ....
"Corps terrestre " ? "Corps spirituel " ?
Paul s'évertue à expliquer la Résurrection à sa communauté de Corinthe...

Le corps terrestre a reçu le souffle de vie .....Adam
Le corps spirituel,le Christ ,EST dans le souffle de l'Esprit....

Après sa conversion ,Paul est devenu "un autre homme " !
Veut-il nous dire que le vivant ,le croyant est progressivement transfiguré par l'Esprit de VIE ??

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 24 février 2019

Message par hélios » mer. févr. 20, 2019 11:25 pm

Deuxième lecture : Epitre de Saint-Paul aux Corinthiens



Voici le passage qui précède celui qui sera lu dimanche dans la même traduction. Peut-être que cela pourra nous aider.

35 Mais quelqu’un pourrait dire : « Comment les morts ressuscitent-ils ? avec quelle sorte de corps reviennent-ils ? »

36 – Réfléchis donc ! Ce que tu sèmes ne peut reprendre vie sans mourir d’abord ;

37 et ce que tu sèmes, ce n’est pas le corps de la plante qui va pousser, mais c’est une simple graine : du blé, par exemple, ou autre chose.

38 Et Dieu lui donne un corps comme il l’a voulu : à chaque semence un corps particulier.

39 Il y a plusieurs sortes de chair : autre est celle des hommes, et autre celle des bêtes, autre celle des oiseaux, et autre celle des poissons.

40 Il y a des corps célestes et des corps terrestres, mais autre est l’éclat des célestes, autre celui des terrestres ;

41 autre est l’éclat du soleil, autre l’éclat de la lune, autre l’éclat des étoiles ; et chaque étoile a même un éclat différent.

42 Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Ce qui est semé périssable ressuscite impérissable ;

43 ce qui est semé sans honneur ressuscite dans la gloire ; ce qui est semé faible ressuscite dans la puissance ;

44 ce qui est semé corps physique ressuscite corps spirituel ; car s’il existe un corps physique, il existe aussi un corps spirituel.

45 L’Écriture dit : Le premier homme, Adam, devint un être vivant ; le dernier Adam – le Christ – est devenu l’être spirituel qui donne la vie.

Répondre