Partage d'évangile du 27 janvier 2019

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile du 27 janvier 2019

Message par hélios » sam. janv. 19, 2019 3:25 pm

Première lecture
« Tout le peuple écoutait la lecture de la Loi » (Ne 8, 2-4a.5-6.8-10)

Lecture du livre de Néhémie

En ces jours-là,
le prêtre Esdras apporta le livre de la Loi
en présence de l’assemblée,
composée des hommes, des femmes,
et de tous les enfants en âge de comprendre.
C’était le premier jour du septième mois.
Esdras, tourné vers la place de la porte des Eaux,
fit la lecture dans le livre,
depuis le lever du jour jusqu’à midi,
en présence des hommes, des femmes,
et de tous les enfants en âge de comprendre :
tout le peuple écoutait la lecture de la Loi.
Le scribe Esdras se tenait sur une tribune de bois,
construite tout exprès.
Esdras ouvrit le livre ;
tout le peuple le voyait, car il dominait l’assemblée.
Quand il ouvrit le livre, tout le monde se mit debout.
Alors Esdras bénit le Seigneur, le Dieu très grand,
et tout le peuple, levant les mains, répondit :
« Amen ! Amen ! »
Puis ils s’inclinèrent et se prosternèrent devant le Seigneur,
le visage contre terre.
Esdras lisait un passage dans le livre de la loi de Dieu,
puis les Lévites traduisaient, donnaient le sens,
et l’on pouvait comprendre.

Néhémie le gouverneur,
Esdras qui était prêtre et scribe,
et les Lévites qui donnaient les explications,
dirent à tout le peuple :
« Ce jour est consacré au Seigneur votre Dieu !
Ne prenez pas le deuil, ne pleurez pas ! »
Car ils pleuraient tous en entendant les paroles de la Loi.
Esdras leur dit encore :
« Allez, mangez des viandes savoureuses,
buvez des boissons aromatisées,
et envoyez une part à celui qui n’a rien de prêt.
Car ce jour est consacré à notre Dieu !
Ne vous affligez pas :
la joie du Seigneur est votre rempart ! »


Psaume
(Ps 18 (19), 8, 9, 10, 15)

Deuxième lecture
« Vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps » (1 Co 12, 12-30)

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens

Frères,
prenons une comparaison :
notre corps ne fait qu’un,
il a pourtant plusieurs membres ;
et tous les membres, malgré leur nombre,
ne forment qu’un seul corps.
Il en est ainsi pour le Christ.
C’est dans un unique Esprit, en effet, que nous tous,
Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres,
nous avons été baptisés pour former un seul corps.
Tous, nous avons été désaltérés par un unique Esprit.
Le corps humain se compose non pas d’un seul,
mais de plusieurs membres.

Le pied aurait beau dire :
« Je ne suis pas la main,
donc je ne fais pas partie du corps »,
il fait cependant partie du corps.
L’oreille aurait beau dire :
« Je ne suis pas l’œil,
donc je ne fais pas partie du corps »,
elle fait cependant partie du corps.
Si, dans le corps, il n’y avait que les yeux,
comment pourrait-on entendre ?
S’il n’y avait que les oreilles,
comment pourrait-on sentir les odeurs ?
Mais, dans le corps,
Dieu a disposé les différents membres
comme il l’a voulu.
S’il n’y avait en tout qu’un seul membre,
comment cela ferait-il un corps ?
En fait, il y a plusieurs membres,
et un seul corps.
L’œil ne peut pas dire à la main :
« Je n’ai pas besoin de toi » ;
la tête ne peut pas dire aux pieds :
« Je n’ai pas besoin de vous ».
Bien plus, les parties du corps qui paraissent les plus délicates
sont indispensables.
Et celles qui passent pour moins honorables,
ce sont elles que nous traitons avec plus d’honneur ;
celles qui sont moins décentes,
nous les traitons plus décemment ;
pour celles qui sont décentes,
ce n’est pas nécessaire.
Mais en organisant le corps,
Dieu a accordé plus d’honneur
à ce qui en est dépourvu.
Il a voulu ainsi qu’il n’y ait pas de division dans le corps,
mais que les différents membres aient tous le souci les uns des autres.
Si un seul membre souffre,
tous les membres partagent sa souffrance ;
si un membre est à l’honneur,
tous partagent sa joie.

Or, vous êtes corps du Christ
et, chacun pour votre part,
vous êtes membres de ce corps.

Parmi ceux que Dieu a placés ainsi dans l’Église,
il y a premièrement des apôtres,
deuxièmement des prophètes,
troisièmement ceux qui ont charge d’enseigner ;
ensuite, il y a les miracles,
puis les dons de guérison,
d’assistance, de gouvernement,
le don de parler diverses langues mystérieuses.
Tout le monde évidemment n’est pas apôtre,
tout le monde n’est pas prophète, ni chargé d’enseigner ;
tout le monde n’a pas à faire des miracles,
à guérir, à dire des paroles mystérieuses, ou à les interpréter.


Évangile
« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture » (Lc 1, 1-4 ; 4, 14-21)

Alléluia. Alléluia.
Le Seigneur m’a envoyé,
porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
annoncer aux captifs leur libération.
Alléluia. (Lc 4, 18cd)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Beaucoup ont entrepris de composer un récit
des événements qui se sont accomplis parmi nous,
d’après ce que nous ont transmis
ceux qui, dès le commencement, furent témoins oculaires
et serviteurs de la Parole.
C’est pourquoi j’ai décidé, moi aussi,
après avoir recueilli avec précision des informations
concernant tout ce qui s’est passé depuis le début,
d’écrire pour toi, excellent Théophile,
un exposé suivi,
afin que tu te rendes bien compte
de la solidité des enseignements que tu as entendus.

En ce temps-là,
lorsque Jésus, dans la puissance de l’Esprit,
revint en Galilée,
sa renommée se répandit dans toute la région.
Il enseignait dans les synagogues,
et tout le monde faisait son éloge.
Il vint à Nazareth, où il avait été élevé.
Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat,
et il se leva pour faire la lecture.
On lui remit le livre du prophète Isaïe.
Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :
L’Esprit du Seigneur est sur moi
parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction.
Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
annoncer aux captifs leur libération,
et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue,
remettre en liberté les opprimés,
annoncer une année favorable
accordée par le Seigneur.
Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit.
Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui.
Alors il se mit à leur dire :
« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture
que vous venez d’entendre »


AELF

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 27 janvier 2019

Message par hélios » lun. janv. 21, 2019 2:31 pm

Le premier texte est l'un des livres de l'Ancien Testament, celui de Néhémie.

Il est nécessaire, pour comprendre la portée de ce texte, de le situer dans le cours de l'Histoire Sainte: c'est ce que je vais faire maintenant dans les lignes qui vont suivre.


Nous sommes en 587 avant JC ( VI e siècle), les deux royaumes d'Israël et de Juda ont été rayés de la carte, balayés par la puissance de Babylone.

Les Juifs ont été déportés à Babylone.

Un demi-siècle après, Babylone est conquise par le roi des Perses, Cyrus. Il permet aux Juifs de retourner dans l'ancien royaume de Juda et de rebâtir le temple de Jérusalem, manière de s'assurer la loyauté des peuples qu'il a soumis.

C'est dans ce contexte précis que sont écrits les deux Livres de l'Ancien Testament :
- le Livre d' Esdras, un prêtre dont il sera question dans le texte qui est proposé,
- le Livre de Néhémie qui sera présenté dimanche prochain.

Ces éléments très brefs devraient permettre, je pense, d'aider à la compréhension du texte.

Dans un prochain message, on pourrait s'attacher au texte de Néhémie.


Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 27 janvier 2019

Message par hélios » lun. janv. 21, 2019 11:49 pm

LIvre de Néhémie

Nous commençons la lecture par le début du chapitre 8.

C'est le peuple lui-même qui a demandé que soit faite la lecture de la loi de Moïse.

Le texte fourmille de précisions qui permettent d'imaginer cette lecture qui nous semble inconcevable en tout cas difficile à imaginer. Elle dure du lever du jour à midi soit 6 heures.
6 heures debout.
Le prêtre Esdras ne se contente pas de lire. Les Lévites font la traduction, donnent des explications : une véritable explication de texte en plein air mais cette assemblée se prosterne. Il ne s'agit pas d'une lecture purement intellectuelle mais une lecture de foi.

La lecture de la Loi provoque des pleurs. Les membres de l'assemblée se rendent compte qu'ils ont enfreint la Loi. La déportation à Babylone a constitué une punition...

Ce passage du Livre de Néhémie est très vivant, très concret.

En dépit de la déportation à Babylone, la foi est intacte, les valeurs se transmettent.

De cet extrait de Néhémie, on peut dégager de multiples enseignements : Dieu n'abandonne pas son peuple.

Hélios

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile du 27 janvier 2019

Message par Flor » lun. janv. 21, 2019 11:50 pm

Néhémie....
Merci , Jean, d'avoir préparé le chemin, comblé les ravins et abaissé les collines.....
Plus facile , maintenant , de s'aventurer chez Esdras et Néhémie....

Le texte est vivant, tout en mouvement et plein de Joie ! Il me donne un vrai plaisir de l'interroger !

Comme dit "notre Maître en Histoire", le peuple rentré d'exil grâce au bon Roi Cyrus, a rebâti Jérusalem, les murailles , le Temple ....
Mais le Temple reste vide !
Le peuple "rassemblé comme un seul homme " veut remettre la LOI de Moïse au centre de sa vie !

Il ne peut construire et se reconstruire sans Dieu !
Yaweh présent dans son Histoire !

Le Judaïsme prend naissance ....

Et c'est l'occasion d'une Cérémonie solennelle , une fête grandiose !

Le prêtre Esdras apporte le livre , monte sur une haute tribune , ouvre le livre , fait la lecture - du lever du soleil jusqu'à midi !!-
Le peuple écoute , il lève les mains , s'incline , se prosterne "Amen ! Amen!"

Les lévites traduisent , donnent le sens ... parce que beaucoup de juifs ne comprennent plus l'araméen, leur langue maternelle ...
Les lévites donnent des explications pour que tous comprennent , même les enfants !

Quelle pédagogie ! C' est une vraie célébration de la Parole !.. Une Joie débordante ... jusqu'aux larmes !

Ce jour , consacré au Seigneur , s'achève par un pique -nique géant!

- " Allez ...mangez des viandes savoureuses .. buvez des boissons aromatisées.... sans oublier ceux qui n'ont rien ! "

Heureuse nation qui met Dieu au coeur de sa Vie.... qui a faim et soif de la Parole.... qui "écoute" le prédicateur.... si celui-ci parle avec son coeur !

Je vois là une vraie Liturgie de la Parole , comme on voudrait tant en retrouver aujourd'hui .....

Mais , ça existe... les catéchistes doivent s'y retrouver un peu avec des enfants qui adorent les histoires et les histoires de la Bible aussi...
qui chantent et dansent et partagent un bon goûter....

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 27 janvier 2019

Message par hélios » mar. janv. 22, 2019 10:26 am

Bonjour à tous et merci à Flor pour son enthousiasme juvénile dans son superbe commentaire de Néhémie d'autant plus intéressant qu'il est vivant et donne à voir le texte de Néhémie.

Une toute petite critique : " Le judaïsme prend naissance ".

Non, non, le Judaïsme existait mais il va évoluer sous l'influence d'Esdras : il sera centré désormais sur l'observation de la Loi qui est un signe de la fidélité à Dieu.

Je voudrais ajouter autre chose et insister sur l'UNITE du peuple de Dieu, à ce moment-là :

tout le peuple écoutait la lecture de la Loi.

tout le peuple le voyait ( le prêtre Esdras )

Quand il ouvrit le livre, tout le monde se mit debout.

et tout le peuple, levant les mains, répondit :
« Amen ! Amen ! » etc etc

Rien n'est possible sans l'unité du peuple et sa participation réelle, son engagement dans la foi. Et Flor a raison d'insister sur l'aspect "grandiose " de cette liturgie ( SIX heures... du lever du soleil à midi pour écouter un prêtre).

C'est pourquoi, les deux Livres de l'Ancien Testament, ESDRAS et NEHEMIE sont essentiels.

Hélios

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile du 27 janvier 2019

Message par Flor » mar. janv. 22, 2019 12:37 pm

Merci Jean pour la correction ....naissance du judaïsme n'est pas très juste ,en effet , ce serait plutôt "reconstruction " après tant d'années d'exil ??
Une identité juive à retrouver avec beaucoup d'obstacles à surmonter !!

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 27 janvier 2019

Message par Jean Gauci » mer. janv. 23, 2019 10:33 am

La longue épitre de Saint Paul sur l'unité du corps de l'Eglise a sans doute été choisie pour la semaine de l'unité des chrétiens.
Une semaine par an pour renouer les liens rompus par des schismes, des persécutions, des rigidités réciproques et la prétention de chaque église, de chaque courant d'église de détenir l'unique vérité.
Au delà du formel des cérémonies unitaires qui vont jalonner cette semaine, quelle est la volonté réelle et profonde de vivre l'unité dans la foi d'un seul Christ Rédempteur, l'adhésion à un seul Evangile et l'union dans la prière commune ?
On peut admettre que , de bonne foi, l'interprétation des évangiles souffre d'inspirations différentes et conduisent à des regards différenciés.
On peut admettre des organisations différentes et des liturgies singulières à chaque église, Mais qu'est-ce qui empêche que tous soient réunis au nom du Seigneur pour une véritable communion de prière ?
Pourquoi le corps du Christ continuerait-il à être écartelé quand la prière commune pourrait consacrer, non l'unité des dogmes mais l'unité des coeurs par la prière partagée, dans le respect des particularisme. Taizé à l'échelle de la chrétienté, est-ce une utopie ?
La semaine de l'unité finira dimanche alors que le Christ attend qu'elle se poursuive, de jour en jour, de semaine en semaine et d'année en année.
Les gestes et les symboles ne suffisent pas sans une démarche concrète et sincère.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 27 janvier 2019

Message par hélios » mer. janv. 23, 2019 10:58 am

Deuxième texte sur les Corinthiens.


Paul est dans le prolongement du texte de Néhémie.

Le texte de Néhémie insiste sur l'UNITE des croyants : l'UNITE.


C'est finalement ce que dit l'apôtre PAUL : c'est le thème des chrétiens qui forment un seul corps.

Ce thème est brodé, développé, commenté, repris sur une longue page et pour nous ces redondances sont difficiles à comprendre.

Mais, il faut se remettre dans le contexte de la Lettre de Paul. Il écrit aux Corinthiens. Il s'adresse donc à des hommes et des femmes pour lesquels " Vous êtes le corps du Christ ", cela devait être de l'hébreu.......!


D'où ces répétitions, ces reprises qui tranchent avec le texte vivant de Néhémie.

Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 27 janvier 2019

Message par hélios » mer. janv. 23, 2019 3:58 pm

Bonjour Jean Gauci,

Je distinguerai quand même des situations : certaines confessions qui se réclament de Jésus-Christ sont très éloignées. Je pense aux Chaldéens et aux Arméniens.

Donc, il me semble qu'il n'y a pas uniquement une question de dogmes.

Par exemple, je ne connais pas la langue chaldéenne comme les Chaldéens ne connaissaient pas la langue française, langue utilisée dans la liturgie. Je ne me sens pas du tout en "rupture" avec les chrétiens d'Orient. La grande rupture en Occident c'est la Réforme luthérienne.

Hélios

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile du 27 janvier 2019

Message par Flor » mer. janv. 23, 2019 9:55 pm

Paul parle des dons variés de l'Esprit et continue par l'allégorie du corps et des membres....
Est-ce pour mieux se faire comprendre par la communauté de Corinthe exposée aux différents courants religieux .....?
Il fait valoir autant la diversité que l'unité.
Dans un corps tous les membres sont nécessaires même les plus faibles .
Paul désignait-il subtilement les orgueilleux conscients d'être pourvus de dons supérieurs ...?
Il insiste sur le mot " corps ".
L'Eglise est un corps...Elle est le Corps du Christ ,les chrétiens en sont les membres.
L'UNITE dans la DIVERSITE

C'est ce que nous essayons de vivre en cette semaine de l'Unité dans les veillées de prières communes ,les Célébrations....
mais trop rares....hélas!

Répondre