Partage d'évangile dimanche 7 octobre 2018

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile dimanche 7 octobre 2018

Message par hélios » dim. sept. 30, 2018 8:12 am

Première lecture
« Tous deux ne feront plus qu’un » (Gn 2, 18-24)

Lecture du livre de la Genèse

Le Seigneur Dieu dit :
« Il n’est pas bon que l’homme soit seul.
Je vais lui faire une aide qui lui correspondra. »
Avec de la terre, le Seigneur Dieu modela
toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux du ciel,
et il les amena vers l’homme
pour voir quels noms il leur donnerait.
C’étaient des êtres vivants,
et l’homme donna un nom à chacun.
L’homme donna donc leurs noms à tous les animaux,
aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes des champs.
Mais il ne trouva aucune aide qui lui corresponde.
Alors le Seigneur Dieu fit tomber sur lui un sommeil mystérieux,
et l’homme s’endormit.
Le Seigneur Dieu prit une de ses côtes,
puis il referma la chair à sa place.
Avec la côte qu’il avait prise à l’homme,
il façonna une femme
et il l’amena vers l’homme.
L’homme dit alors :
« Cette fois-ci, voilà l’os de mes os
et la chair de ma chair !
On l’appellera femme – Ishsha –,
elle qui fut tirée de l’homme – Ish. »
À cause de cela,
l’homme quittera son père et sa mère,
il s’attachera à sa femme,
et tous deux ne feront plus qu’un.

Psaume
(Ps 127 (128), 1-2, 3, 4-6)


Deuxième lecture
« Celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés doivent tous avoir même origine » (He 2, 9-11)

Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères,
Jésus, qui a été abaissé un peu au-dessous des anges,
nous le voyons couronné de gloire et d’honneur
à cause de sa Passion et de sa mort.
Si donc il a fait l’expérience de la mort,
c’est, par grâce de Dieu, au profit de tous.
Celui pour qui et par qui tout existe
voulait conduire une multitude de fils jusqu’à la gloire ;
c’est pourquoi il convenait qu’il mène à sa perfection, par des souffrances,
celui qui est à l’origine de leur salut.
Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés
doivent tous avoir même origine ;
pour cette raison,
Jésus n’a pas honte de les appeler ses frères,


Évangile
« Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » (Mc 10, 2-16)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
des pharisiens abordèrent Jésus
et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient :
« Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? »
Jésus leur répondit :
« Que vous a prescrit Moïse ? »
Ils lui dirent :
« Moïse a permis de renvoyer sa femme
à condition d’établir un acte de répudiation. »
Jésus répliqua :
« C’est en raison de la dureté de vos cœurs
qu’il a formulé pour vous cette règle.
Mais, au commencement de la création,
Dieu les fit homme et femme.
À cause de cela,
l’homme quittera son père et sa mère,
il s’attachera à sa femme,
et tous deux deviendront une seule chair.
Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair.
Donc, ce que Dieu a uni,
que l’homme ne le sépare pas ! »
De retour à la maison,
les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question.
Il leur déclara :
« Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre
devient adultère envers elle.
Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre,
elle devient adultère. »

Des gens présentaient à Jésus des enfants
pour qu’il pose la main sur eux ;
mais les disciples les écartèrent vivement.
Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit :
« Laissez les enfants venir à moi,
ne les empêchez pas,
car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent.
Amen, je vous le dis :
celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu
à la manière d’un enfant
n’y entrera pas. »
Il les embrassait
et les bénissait en leur imposant les mains.

©AELF

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile dimanche 7 octobre 2018

Message par hélios » lun. oct. 01, 2018 10:37 am

Le sujet de l'évangile de Marc du dimanche 7 octobre est très important : le divorce............

En contrepoint, il est proposé aux fidèles la lecture du Livre de la Genèse sur la création de la femme. Première lecture et évangile sont très étroitement liés.

Est-il possible à un homme ou une femme de rompre l' union contractée ? La question se posait aussi au temps de Jésus et ses disciples la lui posent. C'est dire que cette question devait revêtir une grande importance comme pour nous aussi


Entre ces deux textes, il y a l'épitre aux Hébreux..........On pourrait peut-être commencer par ce texte.


Voilà ce que j'ai fait:

Trois petits cartons dans ma Bible à l'emplacement des trois textes: Première lecture, 7 octobre, Gn, 2, 18-24 etc etc.
La Bible reste sur un petit chevalet .

De la sorte vous avez les textes à portée de main et de vision. J'utilise la Nouvelle Bible Segond. Mais j'ai la TOB, la Bible de Jérusalem. Vous prenez celle que vous avez et si vous n'en avez pas vous allez en acheter une à la Procure.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile dimanche 7 octobre 2018

Message par hélios » lun. oct. 01, 2018 8:35 pm

Difficile, la Lettre aux Hébreux... dont on ignore beaucoup de choses : est-ce une lettre ? A qui est-elle destinée ? On parle des Hébreux (des juifs) mais les exégètes en doutent, en fait Paul s'adresse à tous les croyants.

Ce petit bout de texte n'est guère compréhensible en lui-même, selon moi. Un coup d'oeil sur le calendrier liturgique permet de voir que la Lettre aux Hébreux va faire l'objet de la deuxième lecture pendant 7 dimanches ( tous les dimanches du mois d'octobre et 3 dimanches de novembre). On y verra sans doute plus clair au terme de ce parcours.

Qu'est-ce qu'on peut retenir de cet extrait ?

Ce texte met toute la lumière sur Jésus "qui a été abaissé un peu au-dessous des anges". Dans cette première partie il sera beaucoup question des anges les messagers de Dieu dont on parle davantage dans l'Ancien Testament. Jésus "abaissé" parce que, lui s'est incarné, il a été homme. Il est donc "sous" les anges...

Toutefois il a été "couronné de gloire et d'honneur à cause de sa Passion et de sa mort ". Il est à l'origine du "salut" des hommes, ses frères.

J.H

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile dimanche 7 octobre 2018

Message par hélios » mer. oct. 03, 2018 3:17 pm

Les pharisiens posent une question à Jésus sur le divorce:
« Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? »
Jésus les "renvoie" à Moïse, c'est-à-dire la législation juive en vigueur en Judée. Les Pharisiens eux-mêmes rappellent cette législation :
« Moïse a permis de renvoyer sa femme
à condition d’établir un acte de répudiation. »
On comprend l'insuffisance de cette législation. Quel devait être le sort d'une femme "divorcée", "renvoyée" ? La précarité qui accompagne le divorce aujourd'hui devait aussi frapper à l'époque. Or, le "renvoi" de la femme semble être lié au bon vouloir du mari. Telle doit être la loi.

Jésus en donnant la référence de Moïse ne s'inscrit pas contre la loi juive mais tout de suite il précise les insuffisances de la loi en en rendant responsable " la dureté des coeurs"... la dureté de "leurs" coeurs... Combien de lois actuellement sont faites " en raison de la dureté des coeurs"........!

Jésus en évoquant le début de la création, aborde le fond du problème qui est l'union d'un homme et d'une femme " tous deux deviendront une seule chair".

La réponse de Jésus est faite pour ne pas prêter le flanc à la critique des pharisiens. Elle ne satisfait sans doute pas les disciples puisqu'ils "l'interrogent à nouveau, de retour à la maison".

A ce moment-là, Jésus est plus précis :
Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre
devient adultère envers elle.
Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre,
elle devient adultère. »
La position de l'Eglise catholique sur le divorce se fonde sans doute sur l'évangile de Marc.

Sur ce sujet, comme sur la plupart des autres sujets l'Eglise doit, à mon avis, "travailler" sur le fond c'est-à-dire le mariage, l'amour, l'engagement entre un homme et une femme. La vraie question, elle est là.


Jésus, dans cet évangile de Marc, rappelle l'essentiel, revient à l'essentiel. La question n'est pas d'édicter des lois dans ce domaine mais de rappeler le message d'Amour si difficile à suivre.

Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile dimanche 7 octobre 2018

Message par hélios » jeu. oct. 04, 2018 11:44 am

Livre de la genèse


Chaque fois que je lis ce texte, je trouve quelque chose de nouveau.

Cette page est inépuisable. Mais difficile car le texte original est en hébreu. On a beau faire mais il faudrait aller au texte Hébreu......Donc ce sera très très imparfait le commentaire d'une traduction.
« Il n’est pas bon que l’homme soit seul.
Je vais lui faire une aide qui lui correspondra. »
Dieu a créé " l'humain" et non pas "l'homme " comme il existe actuellement avec son identité sexuelle.

De " l'humain ".

André Chouraqui traduit le mot hébreu adam par "glébeux". Mais le glébeux, ce n'est pas un "homme". L'humain est indifférencié: il est masculin et féminin.

Puis viennent les versets extraordinaires: de l'humain "sort" "l'homme et la femme ", eux sexuellement différenciés ( ish et isha en hébreu avec une extraordinaire organisation des mots). Ils sont "à côté" l'un de l'autre et c'est la plus belle image qu'un homme et une femme peuvent donner du couple: être "à côté" l'un de l'autre, épaule contre épaule et s'épauler.

l’homme quittera son père et sa mère,
il s’attachera à sa femme,
et tous deux ne feront plus qu’un.
Le texte dit: " il s'attachera à SA femme". Il ne dit pas à UNE femme. Et pareillement la femme s'attachera à SON homme et non UN homme. L'homme que la femme a choisi. La femme que l'homme a choisi.

L'homme et la femme sont à côté l'un de l'autre mais ils sont ensemble " ils ne forment qu'un ". Toute la question est là.

On peut être à côté mais ne pas être ensemble...

je ne sais pas si ce commentaire sera utile ..... Rien n'empêche de réagir comme vous le ressentez.

Jean-Hélios


Ceux qui viendraient à lire ce commentaire avant midi si d'aventure Françoise publie ce commentaire rapidement, pourraient écouter s'ils le peuvent sur Radio classique l'histoire des Carmélites de Compiègne qui furent guillotinées en 1794 par le gouvernement révolutionnaire. C'est raconté par Franck Ferrand et c'est un vrai bonheur. Francis Poulenc a fait de cette histoire un fantastique opéra " Le dialogue des Carmélites".

Donc : Jeudi 14 h Radio-classique : Le dialogue des Carmélites par Franck Ferrand. A écouter, c'est magnifique.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile dimanche 7 octobre 2018

Message par Jean Gauci » ven. oct. 05, 2018 11:23 am

"Tous les deux ne feront qu'un"

Cette phrase est plus profonde que ce que nous comprenons souvent...
Il s'agit sans doute du fondement de la fidélité conjugale mais d'une fidélité qui va bien au delà de cette fidélité qui se réduirait à l'interdiction de "tromper" l'autre.
Pour qui s'est enrichi d'une vie conjugale de plus de cinquante ans, il sait combien nombreuses et fréquentes sont les occasions de ruptures. Grandes ruptures des fâcheries qui durent ou petites ruptures de mésententes ... La soif de liberté et d'indépendance n'en est pas le risque majeur. Le risque majeur c'est le "moi d'abord" "moi je sais" "moi, je commande", c'est l'absence d'attention de l'autre, de délicatesse, d'aveuglement quand on ne perçoit plus ce qui blesse, ce qui fait de la peine ou ce qui ferait plaisir.
Comme il a raison le Christ d'avoir choisi l'expression " ne faire plus qu'un" ! "Ne faire plus qu'un" ce n'est pas l'amour fusionnel où l'un disparait, c'est le mouvement perpétuel de l'un vers l'autre, du bonheur ressenti par le plaisir de l'autre, de l'oeuvre commune partagée, de l'échange attentif à l'autre et confiant dans son point de vue, c'est l'image offerte de parents solides parce qu'unis et solidaires. C'est, parfois, le pardon qui brûle la faute dans le feu de l'amour...
Ne faire plus qu'un, c'est se sentir hémiplégique quand l'autre s'en va...

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile dimanche 7 octobre 2018

Message par hélios » ven. oct. 05, 2018 11:52 am

Très beau commentaire de cette phrase de l'évangile de Marc.


JeanHélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile dimanche 7 octobre 2018

Message par hélios » sam. oct. 06, 2018 9:50 am

Bonjour à tous,

J'ai aimé le commentaire de Jean Gauci de vendredi sur l'évangile de Marc.

Ce commentaire devrait être lu par des jeunes hommes, femmes.

Mais qui lit ce forum ?

Au fait je n'en sais rien et je n'y peux rien.

Je souhaite seulement que ceux qui l'auront lu inviteront des jeunes femmes et hommes à le lire. Je pense que c'est très formateur puisque lesté du poids de l'expérience d'une vie.

En même temps on voit que l'évangile n'est pas loin de la vie.

Pour être concret,

vous connaissez des jeunes gens qui vont se marier ou qui vivent ensemble sans l'être ( cas le plus courant aujourd'hui), vous lisez régulièrement ce Partage, conseillez-leur de lire cette page du forum concernant ce dimanche 7 octobre avec le commentaire de l'ami Jean Gauci......Ils "en prendront de la graine" au sens littéral du terme.

Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile dimanche 7 octobre 2018

Message par hélios » dim. oct. 07, 2018 8:41 am

L'évangile de Marc 10, 2-16

Au cours de ses déplacements en Judée, Jésus rencontre des pharisiens qui lui posent une question : " Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ?".

A cette époque, le mariage tel qu'il est aujourdh'ui n'existait pas. L'union entre un homme et une femme est régie par un contrat entre deux parties.

Les pharisiens posent à Jésus une question juridique: " Ai-je le droit de.....?" "Est-il possible.........?" Mais tout de suite, on comprend que cette question dépasse le domaine du droit puisqu'elle concerne deux êtres humains et non des marchandises. Les pharisiens cherchent à "éprouver" Jésus. Le texte de Marc le dit d'ailleurs.

Jésus déjoue ce "piège" en les renvoyant à la législation mosaïque ( " de Moïse "): Que dit Moïse ?
" Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d'établir un acte de répudiation"
. Le dialogue pourrait s'arrêter là, Jésus ne s'oppose pas à cette législation, il ne la dénonce pas. Mais il va au fond des choses, au fondement de l'humanité en rappelant le Livre de la Genèse, c'est-à-dire l'union entre un homme et une femme (
"une seule chair ").
A ce moment de ce commentaire, je vous invite à lire ce qu'a écrit Jean Gauci ( voir forum rubrique Partage d'évangile du vendredi 5 octobre ) sur la base de son "vécu": " Tous les deux ne feront qu'un ".

Le soir, à la maison, les disciples l'interrogent à nouveau sur le même sujet. Manifestement, la réponse de Jésus ne les a pas satisfaits. Mais, comme ils sont entre eux, sa réponse est différente :
« Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre
devient adultère envers elle.
Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre,
elle devient adultère. »
La répudiation ne permet pas une nouvelle union et l'adultère était une faute très grave ( 6e commandement de la loi mosaïque
(" tu ne commettras pas d'adultère" )
L'essentiel de ce texte est la manière de Jésus d'aborder les questions qui préoccupaient ses contemporains. Le "juridisme" conduit à une impasse puisqu'il n'aborde pas le fondement des problèmes. Ici, Jésus évoque la Création, Dieu, le fondement de tout. Mais il paraît difficile "d'utiliser" ce texte pour les situations d'aujourd'hui car tout est différent: . Il est question de "répudiation" et non de "divorce". Nulle part il n'est question "d'amour" dans le couple. La notion de mariage n'existe pas.

Les questions d'aujourd'hui doivent être réglées à partir du message de Jésus, de sa manière qu'il montre d'aborder les problèmes.

Hélios
Dimanche 7 octobre 8h41

Répondre