Partage d'évangile du 29 mai 2016

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile du 29 mai 2016

Message par hélios » lun. mai 23, 2016 6:42 am

1ère lecture : Melkisédek offre le pain et le vin (Gn 14, 18-20)

Lecture du livre de la Genèse
En ces jours-là,
Melkisédek, roi de Salem,
fit apporter du pain et du vin :
il était prêtre du Dieu très-haut.
Il bénit Abram en disant :
« Béni soit Abram par le Dieu très-haut,
qui a fait le ciel et la terre ;
et béni soit le Dieu très-haut,
qui a livré tes ennemis entre tes mains. »
Et Abram lui donna le dixième de tout ce qu’il avait pris.
2 ème lecture : « Chaque fois que vous mangez ce pain et buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur » (1 Co 11, 23-26)

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens

Frères
j’ai moi-même reçu ce qui vient du Seigneur,
et je vous l’ai transmis :
la nuit où il était livré,
le Seigneur Jésus prit du pain,
puis, ayant rendu grâce,
il le rompit, et dit :
« Ceci est mon corps, qui est pour vous.
Faites cela en mémoire de moi. »
Après le repas, il fit de même avec la coupe,
en disant :
« Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang.
Chaque fois que vous en boirez,
faites cela en mémoire de moi. »
Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain
et que vous buvez cette coupe,
vous proclamez la mort du Seigneur,
jusqu’à ce qu’il vienne.
Evangile : « Ils mangèrent et ils furent tous rassasiés » (Lc 9, 11b-17)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus parlait aux foules du règne de Dieu,
et guérissait ceux qui en avaient besoin.
Le jour commençait à baisser.
Alors les Douze s’approchèrent de lui et lui dirent :
« Renvoie cette foule :
qu’ils aillent dans les villages et les campagnes des environs
afin d’y loger et de trouver des vivres ;
ici nous sommes dans un endroit désert. »
Mais il leur dit :
« Donnez-leur vous-mêmes à manger. »
Ils répondirent :
« Nous n’avons pas plus de cinq pains et deux poissons.
À moins peut-être d’aller nous-mêmes acheter de la nourriture
pour tout ce peuple. »
Il y avait environ cinq mille hommes.
Jésus dit à ses disciples :
« Faites-les asseoir par groupes de cinquante environ. »
Ils exécutèrent cette demande
et firent asseoir tout le monde.
Jésus prit les cinq pains et les deux poissons,
et, levant les yeux au ciel,
il prononça la bénédiction sur eux,
les rompit
et les donna à ses disciples
pour qu’ils les distribuent à la foule.
Ils mangèrent et ils furent tous rassasiés ;
puis on ramassa les morceaux qui leur restaient :
cela faisait douze paniers.
Hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 29 mai 2016

Message par Jean Gauci » mer. mai 25, 2016 3:31 pm

hélios a écrit : Ceci est mon corps, qui est pour vous.Faites cela en mémoire de moi. » Après le repas, il fit de même avec la coupe,en disant :« Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang.Chaque fois que vous en boirez,faites cela en mémoire de moi. » Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce painet que vous buvez cette coupe,vous proclamez la mort du Seigneur,jusqu’à ce qu’il vienne.


De quel "corps" le Christ parle-t-il ? Son corps de chair crucifié, son corps mystique ?
Mais si son corps de chair a été si étroitement associé à l'expression du message divin et si c'est à la matérialité du pain et du vin que le Christ a attaché la poursuite de sa présence parmi nous, c'est à l'évidence pour que nos corps aussi soient associés à une communion permanente avec Lui.
Notre corps est prière...
L'Esprit de Dieu a transformé notre esprit pour nous ouvrir à la connaissance de l'amour de Dieu et à l'intelligence de ses mystères.
Le corps de Dieu transforme notre corps qui s'irradie de la vie divine. Ce n'est plus nous qui vivons, c'est Dieu qui vit en nous.
Il n'y a pas donc de dualisme entre un esprit, une âme immortelle et un corps mortel voué à la disparition.
Le Christ parle de son corps et de notre corps et quand nous mangeons le corps du Christ et buvons son sang, ce n'est pas seulement une nourriture spirituelle mais aussi une nourriture de notre corps qui devient temple de Dieu....
Aussi notre corps est prière, prière dans tout ce que ce corps vit et exprime: travail, gestes, accueil, souffrance, fatigue, plaisir, paroles et rires, sexualité et enfantement...
" Le corps, et seulement lui, est capable de rendre visible, ce qui est invisible: le spirituel et le divin. Il a été créé pour transférer dans la réalité visible du monde, le mystère caché de toute réalité en Dieu" Jean Paul II - 20 février 1980

Nic
Messages : 280
Inscription : mar. oct. 08, 2013 1:06 pm
Localisation : Aube

Re: Partage d'évangile du 29 mai 2016

Message par Nic » mer. mai 25, 2016 4:30 pm

Jean Gauci a écrit :[Le corps de Dieu transforme notre corps qui s'irradie de la vie divine. Ce n'est plus nous qui vivons, c'est Dieu qui vit en nous.
Il n'y a pas donc de dualisme entre un esprit, une âme immortelle et un corps mortel voué à la disparition.
Le Christ parle de son corps et de notre corps et quand nous mangeons le corps du Christ et buvons son sang, ce n'est pas seulement une nourriture spirituelle mais aussi une nourriture de notre corps qui devient temple de Dieu....
Aussi notre corps est prière, prière dans tout ce que ce corps vit et exprime: travail, gestes, accueil, souffrance, fatigue, plaisir, paroles et rires, sexualité et enfantement...
" Le corps, et seulement lui, est capable de rendre visible, ce qui est invisible: le spirituel et le divin. Il a été créé pour transférer dans la réalité visible du monde, le mystère caché de toute réalité en Dieu" Jean Paul II - 20 février 1980[/b]
https://www.youtube.com/watch?v=o6fPAHKNUKc

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 29 mai 2016

Message par hélios » jeu. mai 26, 2016 9:29 am

J'ai lu votre commentaire et je dois dire que je suis perplexe.......

Sur le mot "corps" : j'ai ouvert un gros dictionnaire classique

Dictionnaire encyclopédique de la Bible éditions Brepols

au mot " corps ", il y a un long article qui distingue le mot "corps" dans l'Ancien testament et dans le Nouveau testament et dans le Nouveau Testament il y a encore des différences entre Paul et les évangiles......

Bref, comment faire pour dire des choses claires qui touchent tout le monde.

L'institution de l'Eucharistie comment il faut la comprendre ?

Moi, je retiens : " Faites ceci en mémoire de moi ".

Il s'agit de "mémoire".

Si je dis je fais ça en mémoire de mon père ou de ma mère, je me réfère à eux comme à un point solide pour continuer à faire vivre ce qu'il ou elle m'a enseigné.

C'est comme s'ils continuaient à vivre.......

Mais c'est seulement "comme si"......Néanmoins leur "mémoire" agit encore sur moi et sur mes descendants.....

Je suis sensible à cela.

Qu'en pensez-vous ?

Hélios

BonduAMJ
Messages : 112
Inscription : lun. oct. 14, 2013 7:28 pm

Re: Partage d'évangile du 29 mai 2016

Message par BonduAMJ » jeu. mai 26, 2016 4:43 pm

La solennité du corps et du sang du Christ a lieu le jeudi qui suit la Fête de la sainte Trinité, c' est-à dire aujourd'hui. C'est ainsi que le pape François va la célébrer officiellement ce soir à Rome. (Comme, en France, cette fête n' a pas été retenue comme fête d' obligation, elle est reportée à Dimanche).
Quant à la signification de l' Eucharistie, pour l' Eglise catholique, il n' y a aucun doute.
Le Concile de Trente a été formel à ce sujet : "Par la consécration du pain et du vin s'opère le changement de toute la substance du pain en la substance du Corps du Christ
et toute la substance du vin en la substance du sang du Christ. C'est ce qu'on appelle la "Transsubstantiation".
La présence du Christ à son Eglise se manifeste ainsi au plus haut point par cette présence réelle.
Et si la Fête du Corps et du Sang du Christ a été instituée au XII° siècle, c' est précisément pour lutter contre ceux qui voulaient n'en faire qu 'une simple mémoire.
Elle est tombée un peu en désuétude au XIX° siècle, mais c' est le pape Jean Paul II qui la réhabilita comme on la fête aujourd'hui avec processions du Saint Sacrement.

levergero78
Messages : 0
Inscription : mar. févr. 09, 2016 10:27 am

Re: Partage d'évangile du 29 mai 2016

Message par levergero78 » jeu. mai 26, 2016 6:38 pm

hélios a écrit : Moi, je retiens : " Faites ceci en mémoire de moi ".
Il s'agit de "mémoire".
Si je dis je fais ça en mémoire de mon père ou de ma mère, je me réfère à eux comme à un point solide pour continuer à faire vivre ce qu'il ou elle m'a enseigné.
C'est comme s'ils continuaient à vivre.......

Mais c'est seulement "comme si"......Néanmoins leur "mémoire" agit encore sur moi et sur mes descendants.....
Je suis sensible à cela.
Qu'en pensez-vous ?
Hélios
Je serais tenté de vous suivre dans votre raisonnement qui parait très solide et beaucoup plus réaliste. J'ai tendance à m'imaginer que le Christ a bien pensé à cela en disant cette fameuse phrase.
Mais l'Eglise catholique a une opinion tout à fait différente dans le cadre de la "transsubstantiation"...
Vous êtes devenu réformé, Jean, et donc il est tout à fait normal que vous formuliez cette hypothèse.
Moi, toujours catholique, je suis assis entre deux chaises sur ce sujet comme sur bien d'autres, hélas.

BonduAMJ
Messages : 112
Inscription : lun. oct. 14, 2013 7:28 pm

Re: Partage d'évangile du 29 mai 2016

Message par BonduAMJ » ven. mai 27, 2016 2:36 am

Comme chaque année, pour la fête du Saint-Sacrement – ou Fête-Dieu, fête du Corpus Domini -, le pape François a présidé la messe sur le parvis de la basilique Saint-Jean-du-Latran, puis la procession eucharistique jusqu’à Sainte-Marie-Majeure, comme il l’avait annoncé hier, à l’audience générale du mercredi, invitant les Romains et les visiteurs à se joindre à lui pour cet « acte public solennel de foi et d’amour envers Jésus réellement présent dans l’Eucharistie».
Le pape a souligné cette dynamique dans toute la vie de l’Eglise en disant: « Que de mamans, que de papas, avec le pain quotidien, coupé sur la table de la maison, ont rompu leur cœur pour faire grandir leurs enfants, et les faire bien grandir ! Que de chrétiens, comme citoyens responsables, ont rompu leur propre vie pour défendre la dignité de tous, spécialement des plus pauvres, des exclus et des discriminés ! Où trouvent-ils la force pour faire tout cela ? Justement dans l’Eucharistie : dans la puissance d’amour du Seigneur ressuscité, qui aujourd’hui aussi rompt le pain pour nous et répète : « Faites cela en mémoire de moi ». »

Avatar de l’utilisateur
mister be
Messages : 50
Inscription : mar. oct. 15, 2013 5:53 pm

Re: Partage d'évangile du 29 mai 2016

Message par mister be » ven. mai 27, 2016 9:06 am

Voilà un très beau lien et combien riche et profond...
Il y a tellement à dire et à comprendre sur la nourriture divine et humaine...
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!


http://www.youtube.com/watch?v=z_qsdDzrwfA

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 29 mai 2016

Message par hélios » ven. mai 27, 2016 10:35 am

Mister be

Votre lien n'est pas opérationnel...........!

Ecrivez le sujet qu'il faut faire sur you tube...

Merci

Jean-Hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 29 mai 2016

Message par Jean Gauci » ven. mai 27, 2016 10:45 am

Jean Hélios,

Pourquoi ratiociner sur le contenu du mot " corps"?
Qu'y a-t-il de plus étrange et de plus incroyable : qu'un Dieu s'incarne et qu'une Parole devienne chair ? Ou que ce Dieu continue à être présent physiquement aux hommes en leur donnant sa chair et son sang et en leur permettant de devenir ce qu'ils reçoivent comme nous le rappelle très opportunément Nic ?
Dès lors qu'on a admis, comme digne de foi, qu'un Dieu nait d'une femme, on entre dans un autre monde, celui de la foi, précisément, où ce qui est irritant et insupportable pour la raison devient vérité...
Mais je comprends et partage votre "insurrection" rationnelle contre l'épine irritative de ce mystère et de tous les autres ! La foi est une interrogation permanente, obsédante quotidiennement pour peu qu'on refuse de mettre son intelligence au placard... cela nous dépasse mais dès lors qu'on dit "Je crois en Jésus, fils de Dieu", on doit renoncer à lui demander des preuves.

Répondre