Partage d'évangile du 1er mai 2016

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile du 1er mai 2016

Message par hélios » lun. avr. 25, 2016 8:53 am

1ère lecture : « La promesse, Dieu l’a pleinement accomplie en ressuscitant Jésus » (Ac 13, 26-33)

Lecture du livre des Actes des Apôtres
En ces jours-là, Paul vint à Antioche de Pisidie.
Dans la synagogue, il disait :
« Vous, frères, les fils de la lignée d’Abraham
et ceux parmi vous qui craignent Dieu,
c’est à nous que la parole du salut a été envoyée.
En effet, les habitants de Jérusalem et leurs chefs
ont méconnu Jésus,
ainsi que les paroles des prophètes
qu’on lit chaque sabbat ;
or, en le jugeant, ils les ont accomplies.
Sans avoir trouvé en lui aucun motif de condamnation à mort,
ils ont demandé à Pilate qu’il soit supprimé.
Et, après avoir accompli tout ce qui était écrit de lui,
ils l’ont descendu du bois de la croix et mis au tombeau.
Mais Dieu l’a ressuscité d’entre les morts.
Il est apparu pendant bien des jours
à ceux qui étaient montés avec lui de Galilée à Jérusalem,
et qui sont maintenant ses témoins devant le peuple.
Et nous, nous vous annonçons cette Bonne Nouvelle :
la promesse faite à nos pères,
Dieu l’a pleinement accomplie pour nous, leurs enfants,
en ressuscitant Jésus,
comme il est écrit au psaume deux :
Tu es mon fils ;
moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. »

2ème lecture : « Il me montra la Ville sainte qui descendait du ciel » (Ap 21, 10-14.22-23)

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean

Moi, Jean, j’ai vu un ange.
En esprit, il m’emporta
sur une grande et haute montagne ;
il me montra la Ville sainte, Jérusalem,
qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu :
elle avait en elle la gloire de Dieu ;
son éclat était celui d’une pierre très précieuse,
comme le jaspe cristallin.
Elle avait une grande et haute muraille,
avec douze portes et, sur ces portes, douze anges ;
des noms y étaient inscrits :
ceux des douze tribus des fils d’Israël.
Il y avait trois portes à l’orient,
trois au nord,
trois au midi,
et trois à l’occident.
La muraille de la ville reposait sur douze fondations
portant les douze noms des douze Apôtres de l’Agneau.
Dans la ville, je n’ai pas vu de sanctuaire,
car son sanctuaire,
c’est le Seigneur Dieu, Souverain de l’univers,
et l’Agneau.
La ville n’a pas besoin du soleil ni de la lune pour l’éclairer,
car la gloire de Dieu l’illumine :
son luminaire, c’est l’Agneau.

Evangile : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn 14, 1-6)


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Que votre cœur ne soit pas bouleversé :
vous croyez en Dieu,
croyez aussi en moi.
Dans la maison de mon Père,
il y a de nombreuses demeures ;
sinon, vous aurais- je dit :
“Je pars vous préparer une place” ?
Quand je serai parti vous préparer une place,
je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi,
afin que là où je suis,
vous soyez, vous aussi.
Pour aller où je vais,
vous savez le chemin. »
Thomas lui dit :
« Seigneur, nous ne savons pas où tu vas.
Comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
Jésus lui répond :
« Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ;
personne ne va vers le Père sans passer par moi. »

Hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 1er mai 2016

Message par Jean Gauci » jeu. avr. 28, 2016 11:02 am

["]Thomas lui dit :« Seigneur, nous ne savons pas où tu vas.Comment pourrions-nous savoir le chemin ? »Jésus lui répond :« Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ;personne ne va vers le Père sans passer par moi. »[/quote]


Nous sommes tous des Thomas. La question qui nous hante est de connaître la fin, le but, la destination de notre vie. Où allons nous ?
Il n'est pas de vent favorable à celui qui ne sait où il va" écrivait Sénèque.
Alors qu'importe le chemin si nous ne savons où nous allons...qu'importe le vent ?
A cela, le Christ ne répond pas. "Aller vers le Père", ça n'est pas une réponse car personne ne sait qui est le Père .Sans doute une destination enviable, un paradis merveilleux ou un état bienheureux, mais ce ne sont que des mots. La seule personne vivante, réelle, raisonnable, concrète connue des disciples est, l'homme qu'ils suivent, avec qui ils mangent, cheminent, qui est fatigué, qui parle, qui fait des miracles et en qui ils ont mis leur confiance, leur foi.
Quand les randonneurs empruntent un chemin de grande randonnée, ils n'ont qu'une idée approximative d'une destination qu'ils n'ont jamais vue. Mais ils s'engagent sur la foi d'une carte, d'un chemin, de balises, de traits peints en rouge et blanc et de kerns, çà et là.
C'est parce qu'ils ont des repères qu'ils osent s'aventurer sur des chemins inconnus vers une destination inconnue
Du Père ou de l'Esprit, le plus chrétien des esprits chrétiens ne peut se faire qu'une image.
Du Christ, chacun connaît l'histoire, l'enseignement, le témoignage, les promesses... et ce Christ déclare qu'il est Le Chemin.
Le Christ est notre guide; les Evangiles sont le chemin, les balises, les signes de la Vérité.
Personne ne connaît le Père ; l'important est dans la confiance faite au Guide et à tous les signes qui balisent notre chemin.


.

Véronique Belen
Messages : 3
Inscription : dim. oct. 13, 2013 12:24 pm

Re: Partage d'évangile du 1er mai 2016

Message par Véronique Belen » dim. mai 01, 2016 3:34 pm

Dans ces quelques lignes de l'évangile d 'aujourd'hui, je retrouve l’énoncé exact de toute ma foi, je dirais même, de toute ma vie, au risque de m’attirer encore et encore des jalousies spirituelles.
Que la Parole du Seigneur est limpide quand on l’aime, Lui, et qu’on prend ses mots comme moteurs d’une vie !
La Trinité sainte est là tout entière, dans ces quelques phrases de Jésus. Son Père, plus grand que lui – oui, je le crois, même si certaines théologies le démentent – le Christ étant le Roi de notre cœur, à nous chrétiens, celui qui a porté la Parole du Père. Et même si cette parole n’est pas acceptée par tous, le Père demeure, aussi, le Dieu des autres croyants.
L’Esprit saint n’est pas la propriété privée des chrétiens, même si nous le recevons d’une manière particulière par les sacrements du baptême, de la confirmation, de l’Ordre. Le pape François disait un jour, très justement « L’Esprit saint ne peut être mis en cage », et je le crois profondément. Souvent, nous recevons des étincelles de l’Esprit de la part de personnes qui ne sont pas chrétiennes ou même pas croyantes. L’Esprit est souverainement libre et se donne à qui il veut, comme il veut. Je dirais, en forme de boutade, que le Fils est le plus chrétien des trois, lui qui a grandi pourtant dans la tradition juive ! Ce qui devrait nous ramener, nous chrétiens et en particulier les catholiques, à un peu plus d’humilité et d’ouverture aux autres traditions religieuses.

J’observe cependant souvent que les personnes en recherche ne parviennent pas à une foi solide si elles tentent d’éluder l’Evangile. Hors de la Parole du Christ, la foi peut devenir un tissu de lois, d’obligations et d’interdits qui s’imposent à l’âme et la contraignent plus qu’ils ne la libèrent. Et d’ailleurs l’Eglise n’est guère à l’abri de cette tentation.

Mais comme la Parole du Christ assimilée, aimée, comprise donne la paix ! Et quelle paix profonde!

Les contemporains de Jésus ont dû accepter de le laisser partir, de le laisser mourir dans d’atroces souffrances et l’abandon de presque tous.
A nous, à l’aube de ce troisième millénaire, il n’est pas demandé la même chose.
Nous devons attendre de tout notre cœur, de toute la force de notre âme, le retour du Roi de Gloire. Celui que plus personne ne pourra alors ignorer. Le Père l’a justifié par la résurrection, le Père le justifiera encore en le révélant dans toute sa majesté, à chacun, sans aucune exception. Ce sera alors un moment décisif : qui se prononcera en faveur du Christ et de l’Esprit qui rayonneront dans la lumière sans déclin du Père ? Qui acceptera de s’incliner devant la sainte Trinité enfin réunie et révélée ?
Il ne s’agira plus alors d’un acte de dévotion plus ou moins sincère. Il s’agira d’entrer dans leur amour pour une éternité de plénitude sans commune mesure avec les souffrances inévitables de ce monde qui s’achève. La terre nouvelle sous les cieux nouveaux, enfin !

elyane
Messages : 0
Inscription : jeu. févr. 26, 2015 11:04 pm

Re: Partage d'évangile du 1er mai 2016

Message par elyane » lun. mai 02, 2016 10:40 am

Le Père serait-Il plus grand que le Fils ?

Jésus lui-même dans l'Evangile de Jean se donne le nom Suprême : " Je Suis " , nom par le quel le Père s'est fait connaître de son Peuple par Moïse.
C'est encore Jésus qui dit : " Qui voit le Père voit le FilS "
Et le Père renchérit : " J'ai remis toute la justice, le jugement des hommes et des femmes que j'ai créés entre les mains du Fils ".
Et le Fils de répéter : " Je fais toutes choses comme fait mon Père ".
Et enfin comment ne pas se souvenir du Prologue de Jean qui rappelle qu'" au commencement était le verbe, et le Verbe était auprès de Dieu ET LE VERBE ETAIT DIEU .

Je crois que Père, Fils et Esprit ( l'Esprit étant l'Amour qui relie le Père et le Fil ) se confondent en une même entité, sans qu'il faille vouloir à toute force les dissocier.

L'Esprit quand à lui nous dit Jean, est comme le vent : on l'entend mais on ne sait où il va ...Son entière liberté lui permet de souffler de son souffle de feu, d'embraser qui il veut, quand et où il veut, alliant celui sur lequel il se pose, à la relation trine qui l'unit au Père et au Fils.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 1er mai 2016

Message par hélios » lun. mai 02, 2016 2:53 pm

Elyane, tout cela est bien compliqué.

Comment expliquer cela à ma gentille boulangère qui me dit vouloir se faire baptiser ( elle a 55 ans !) et embrasser la religion chrétienne ?

Comment vais-je faire pour lui présenter la Sainte Trinité !

Hélios

Véronique Belen
Messages : 3
Inscription : dim. oct. 13, 2013 12:24 pm

Re: Partage d'évangile du 1er mai 2016

Message par Véronique Belen » lun. mai 02, 2016 5:57 pm

Bonjour Elyane,

Vous donnez une approche théologique. Je me situe dans le registre de la mystique, qui n'est pas le même.
Lequel des deux apporte la connaissance la plus fine de Dieu ?
la question est ouverte...

Fanch
Messages : 0
Inscription : jeu. avr. 14, 2016 5:58 pm

Re: Partage d'évangile du 1er mai 2016

Message par Fanch » lun. mai 02, 2016 6:17 pm

Vous pourriez , Hélios, lui évoquer Elisabeth de la Trinité qui, je crois, donne l'image de la fournaise d'amour des Trois.... La Trinité comme un échange entre les Personnes, comme un "moteur "d'amour car Dieu ne peut être le célibataire des mondes, Il est mouvement perpétuel vers l'Autre, en l'occurrence son Fils dans l'Esprit, et forcément , c'est une immense force qui va.

Sur le chemin, Jésus me guide à mon rythme. Il y a des cailloux, des rocs, et des grâces comme des pétales de roses. Parfois, légère, je marche pieds nus, parfois je peine dans la nuit, avec Jésus comme phare toujours en avant. Ce n'est pas trop le chemin que j'aurais préféré, mais c'est le mien à Sa suite. L'essentiel c'est d'avancer vers Ta Lumière, même en claudiquant, en "pignant" sur le trajet, en faisant des pauses. Tu es le vrai chemin , Jésus. Vérifie bien que je ne prenne pas de faux raccourcis pour aller plus vite.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 1er mai 2016

Message par hélios » mar. mai 03, 2016 9:18 am

Ah ! je ne sais plus vraiment à quelle sainte me vouer ! Entre Elisabeth de la Trinité, la mystique Véronique, Seigneur où aller ?

Anaïs ( c'est ma boulangère ), je vais pas commencer par te parler de la Sainte Trinité....parce qu'on va s'y perdre. Commençons par Jésus. C'est quand même ça l'essentiel. Tout le reste ce sont des constructions théologiques que, pour l'instant, je ne peux pas exposer à des personnes qui sont en dehors de la foi. C'est pour un cercle d'initiés..........Hé ho ! ( interjection maintenant célèbre ) prédicateurs du dimanche, soyez simples mais pas simplistes !

hélios

elyane
Messages : 0
Inscription : jeu. févr. 26, 2015 11:04 pm

Re: Partage d'évangile du 1er mai 2016

Message par elyane » mar. mai 03, 2016 10:37 am

Hélios,

Vous nous parlez souvent de votre gentille boulangère ( 55 ans )!
Nous savons même maintenant qu'elle s'appelle Anaïs, un bien joli prénom, !
Croyez-vous vraiment que les mystères évangélique soient la préoccupation première d'Anaïs ?

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 1er mai 2016

Message par hélios » sam. mai 07, 2016 10:53 am

Elyane,

Votre question me paraît un peu condescendante, pardonnez-moi.

L'entrée dans la foi, c'est Jésus, ce n'est pas la Sainte Trinité qui est une construction théologique. C'est la Bible et non les encycliques des papes.

Donc une personne qui accède à la foi, je ne vais pas commencer par lui parler de la Sainte Trinité. Vous n'allez pas vous initier à la randonnée en grimpant la face Nord du Mt Blanc........

Merci de votre attention.

Hélios

Répondre