Partage d'évangile du 31 août

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile du 31 août

Message par hélios » sam. août 23, 2014 8:58 pm

Lecture du livre de Jérémie 20, 7-9

Seigneur, tu as voulu me séduire, et je me suis laissé séduire ; tu m'as fait subir ta puissance, et tu l'as emporté. À longueur de journée je suis en butte à la raillerie, tout le monde se moque de moi.
Chaque fois que j'ai à dire la parole, je dois crier, je dois proclamer : « Violence et pillage ! » À longueur de journée, la parole du Seigneur attire sur moi l'injure et la moquerie.
Je me disais : « Je ne penserai plus à lui, je ne parlerai plus en son nom. » Mais il y avait en moi comme un feu dévorant, au plus profond de mon être. Je m'épuisais à le maîtriser, sans y réussir.

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains Rm 12, 1-2

Je vous exhorte, mes frères, par la tendresse de Dieu, à lui offrir votre personne et votre vie en sacrifice saint, capable de plaire à Dieu : c'est là pour vous l'adoration véritable.
Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour savoir reconnaître quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 16, 21-27

Pierre avait dit à Jésus : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant. »
À partir de ce moment, Jésus le Christ commença à montrer à ses disciples qu'il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des chefs des prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter.
Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches : « Dieu t'en garde, Seigneur ! cela ne t'arrivera pas. »
Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan, tu es un obstacle sur ma route ; tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu'un veut marcher derrière moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix et qu'il me suive.
Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la gardera.
Quel avantage en effet un homme aura-t-il à gagner le monde entier, s'il le paye de sa vie ? Et quelle somme pourra-t-il verser en échange de sa vie ?
Car le Fils de l'homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite. »


Jean-Hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 31 août

Message par Jean Gauci » lun. août 25, 2014 2:09 pm

Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches : « Dieu t'en garde, Seigneur ! cela ne t'arrivera pas. »

Dieu a fait l’homme à son image.
L’homme fait Dieu à son image.
Il construit sa vie et son avenir non comme Dieu l’a décidé mais comme, l’homme le veut.
Quand le projet de Dieu, diffère de celui de l’homme alors, l’homme interpelle Dieu : « Seigneur ! cela ne t'arrivera pas. », « Seigneur, cela ne m’arrivera pas »
Dire : « L’avenir appartient à Dieu « ne coûte rien à condition que l’avenir soit celui qu’on s’est bâti, conforme à nos projets, à nos perspectives, à notre volonté.
Quand les chrétiens disent « Que ta volonté soit faite », on peut pardonner leur légèreté car ils ne savent pas ce qu’ils disent si tant est qu’ils pensent les mots qu’ils prononcent.
Pierre n’est ni le premier, ni le dernier à réagir « humainement » aux perspectives de Dieu.
La volonté de Dieu est « fête » tant qu’elle s’accorde à nos projets. La foi ne coûte pas beaucoup tant que le malheur nous épargne. Mais sitôt le drame venu, alors Dieu devient question.
Car le malheur est mystère, incompréhension, absurdité. Pour dépasser la question blasphématoire , « Si tu es Dieu, pourquoi ? » il faut atteindre la pauvreté de Job : « Dieu m’a tout donné ; Dieu m’a tout repris. Que son saint nom soit béni »
Croire en Dieu et l’aimer n’est facile que pour ceux que Dieu n’a jamais éprouvés.
L’épreuve est la plus terrible tentation. La tentation de l’absurdité.

Nic
Messages : 280
Inscription : mar. oct. 08, 2013 1:06 pm
Localisation : Aube

Re: Partage d'évangile du 31 août

Message par Nic » mar. août 26, 2014 1:45 pm

En lisant les deux commentaires de Jean Gauci, celui-ci et celui au sujet de la cananéenne, je me pose beaucoup de questions.
Ainsi c'est Dieu qui met la cananéenne à l'épreuve et non Jésus qui s'en tient à sa mission (le salut des enfants d'Israël).
D'après le commentaire du texte d'Evangile, toujours en lisant les commentaires de Jean, on pourrait dire que Dieu est à l'origine de tous les malheurs (ou bonheurs) qui nous arrivent. Dieu serait donc à l'origine du mal et c'est pour nous mettre à l'épreuve qu'il nous enverrait la maladie ou le handicap d'un enfant innocent ou nous reprendrait un être cher. Dieu serait- il sadique ? Mais peut-être que je ne comprends pas ce qu'a voulu dire Jean...
« Que ta volonté soit faite ». "Qui a connu la pensée du Seigneur ? Qui a été son conseiller ?" Comme le disait St Paul dans la lecture de dimanche dernier.
Incapable de répondre à cette question, je me contenterais de dire "Je ne sais pas". Il ne me reste donc que la confiance et faire confiance malgré les épreuves n'est pas facile du tout.
Pour en revenir à Pierre et à la réaction de Jésus, je me suis longtemps posée cette question : Quel mal y a t-il à vouloir sauver de la mort une personne que l'on aime ?"
Pierre se met en travers de la route de Jésus . Il voudrait le garder pour lui, pour son petit groupe, on est bien avec Jésus, on forme une belle équipe. Mais Jésus a reçu une mission et il doit aller jusqu'au bout et le bout c'est sa mort sur la croix, le rejet, les insultes, les incompréhensions... sans cette mort pas de Résurrection.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 31 août

Message par Jean Gauci » mar. août 26, 2014 7:20 pm

Chère Nic,

La question du mal et de l'existence de Dieu n'est pas nouvelle. Elle en a scandalisé plus d'un.
Pour ma part, je ne cherche plus à percer le mystère ni à lui trouver une logique.
Je crois, mais je ne fais que croire, que le monde a été créé imparfait et relatif comme les hommes qui sont imparfaits. Dans cette imperfection, surviennent des événements qui mettent notre foi à l'épreuve. Dans ces circonstances naturellement liées à la nature du monde et de notre existence, Dieu éprouve notre foi, notre amour et notre capacité à dépasser nos interrogations.
Les épisodes de la Bible et de l'Evangile où Dieu "nous soumet à la tentation" de douter ou de nous éloigner de Lui sont nombreuses. Je citais Job. Mais il y a aussi Abraham et la demande de sacrifier Isaac, mais aussi le jeune homme riche ( Viens quitte tout...), Pierre qui s'enfonce dans la mer.
Voila pourquoi je crois que l'épreuve peut être l'occasion de mesurer notre attachement à Jésus Christ et que refuser le cours des choses, comme Pierre tentait de le faire, peut constituer un refus d'accepter la volonté de Dieu.
Les desseins de Dieu sont impénétrables dit-on parfois... Nous ne saurons jamais le pourquoi des malheurs mais c'est dans ces malheurs que Dieu nous reconnait.

Peut-être ne suis-je pas clair, chère Nicole ? C'est vrai que votre interrogation est difficile.

Bien amicalement.

jean

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 31 août

Message par hélios » mer. août 27, 2014 8:09 am

Lu avec attention le commentaire de Jean et celui de Nicole.

Stimulant sur un texte une fois de plus très difficile.



Pierre et Jésus ne sont pas, une fois de plus, sur la même "longueur d'onde" comme on le dirait aujourd'hui.

Les paroles de Jésus, le descriptif de ce qui va lui arriver est purement incompréhensible pour un homme "normal".

Nous sommes tous dans la situation de Pierre et sa réaction est normale : personne ne veut voir son prochain être soumis à la souffrance et à la mort. Il est donc tout à fait normal qu'il dise à Jésus : "Cela ne t'arrivera pas ".

Dieu ne veut ni le malheur ni la souffrance pour les hommes. Ce serait absurde.

Le christianisme est une démarche exigeante, c'est ce que dit Jésus. Mais l'homme est libre de suivre ou pas cette démarche. Nous sommes libres.

Maintenant, l'Amour est difficile mais radical. On ne peut pas aimer en faisant des réserves. L'engagement est radical. Mais sans cesse nous remettons tout cela en question. C'est notre nature même.

Sur le chemin de notre vie, à chaque pas, nous sommes soumis à des choix.

Quel choix devons-nous faire ? Quel choix faisons-nous ?

Jésus nous dit : " Choisis la vie ". Suis-moi. C'est-à-dire, choisis ce qui va vers la lumière.

Le pire dans le commentaire de cet évangile, ce serait de tomber dans une sorte de prêchi-prêcha incompréhensible et moralisateur. C'est sans doute, peut-être, ce que pense Jean. Je le pense aussi.

Une amie très chère, très croyante a une fille de quarante ans, mariée, deux enfants. Sa fille lui dit il y a peu de temps qu'elle est atteinte d'une terrible maladie.

Confession de mon amie à une religieuse qui ne trouve rien d'autre à lui dire que chacun doit porter sa croix....

Mon amie , profondément croyante, était complètement désemparée avec ce stupide commentaire.

C'est un christianisme à deux balles qui éloigne les hommes et les femmes.

Puissent les prédications de dimanche prochain suivre une autre chemin....

jean-Hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 31 août

Message par Jean Gauci » mer. août 27, 2014 10:36 am

« transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour savoir reconnaître quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait. »

Renouveler sa façon de penser… Car il y a une façon chrétienne de penser.
Certes , les chrétiens ne sont pas schizophrènes et la raison comme le bon sens ne sont pas étrangers à leurs réflexions comme à leur comportements . Mais la mentalité du monde ouverte sur l’intérêt de soi au détriment des autres est radicalement contraire à la logique évangélique qui va jusqu’à l’amour des autres au mépris de soi !
Le jugement du monde basé sur la stricte justice et la sanction n’est pas le jugement de Dieu fondé sur le pardon.
L’attachement aux biens de ce monde, à la gloire, aux succès, au paraitre est à l’opposé du principe « cherchez Dieu et le reste vous sera donné par surcroit »
La liste n’est pas exhaustive.
On mesure combien cette phrase de Paul « « transformez-vous en renouvelant votre façon de penser » pousse les exigences évangéliques bien au-delà de la simple compassion ou de la bienveillance.
Elle constitue une démarche radicalement contraire aux habitudes de consommation, de recherche du paraitre, aux soifs de richesses et à la vanité !
Une phrase qui ne nous surprend plus mais dont l’intelligence peut se révéler cruelle lorsque l’on tente d’ en faire un principe de vie !

Nic
Messages : 280
Inscription : mar. oct. 08, 2013 1:06 pm
Localisation : Aube

Re: Partage d'évangile du 31 août

Message par Nic » mer. août 27, 2014 12:59 pm

Bonjour à tous,
je regrette de ne pouvoir approfondir davantage et de ne pas avoir terminé, par manque de temps, mon message d'hier que je voulais développer.
Je ne pourrais pas participer la semaine prochaine ni peut-être l'autre mais je serais par la pensée avec vous. A bientôt! Nicole

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 31 août

Message par hélios » mer. août 27, 2014 3:44 pm

Oui, oui, c'est très bien d'avoir fait le lien avec le texte de PAUL....

Mais le Seigneur nous demande-t-il l'impossible, à nous, pauvres pécheurs ?

C'est la foi seule qui nous sauve et non nos oeuvres.

Dans le texte du dimanche 24 août, c'est la foi de la Cananéenne qui est prise en compte par Jésus et rien d'autre.

Jean-Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 31 août

Message par hélios » sam. août 30, 2014 8:51 am

Je lis le commentaire de l'évangile de Soeur hélène RENDU paru dans le Pèlerin.

Supplément CROIRE du Pèlerin du 28 août.

En général, les commentaires d'Hélène sont intéressants et peuvent nous aider à aller plus loin.

Je ne ferais pas aujourd'hui la même remarque et Soeur Hélène ne parvient pas à éviter " Nous devons rencontrer vraiment le Christ et ne plus être guidés au hasard de nos fragilités....." ( C'est moi qui surligne "devons").

Pardonnez-moi ma Soeur mais "Il faut", "Nous devons..." "Tu dois...", en quoi ces expressions peuvent nous aider si peu que ce soit dans la compréhension de l' Evangile de Matthieu ?

" Nous devons......" Ce n'est pas de le dire ou de l'écrire qui nous aide.

Bref, Chère Soeur, vous n'évitez pas l'écueil du prêchi-prêcha et c'est franchement décevant.

Jean-Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 31 août

Message par hélios » sam. août 30, 2014 9:55 am

Je lis le commentaire du pasteur Marion MULLER-COLLARD paru dans l'hebdomadaire protestant Réforme du 25 août 2014.

Le titre de la méditation :
Porter sa croix
Marion MULLER, affronte la difficulté principale de ce texte pour nous tous qu'on soit catholiques ou protestants.

Et cette religieuse malheureuse qui ne voit rien de mieux à dire à mon amie dont la grande fille a une maladie incurable :
" Chacun doit porter sa croix "
. Quelle scandaleuse réaction et quel meilleur moyen d'éloigner les gens du bon Dieu !

Belle et intéressante méditation de Marion MULLER que chacun devrait lire.

Porter sa croix, oui, mais qu'est-ce que cela veut dire ?

Peut-on penser qu'une Parole de l'évangile puisse être une parole qui n'aide pas les hommes dans leur difficile chemin ?

Dans sa méditation, Marion MULLER nous dit que "Prendre sa croix", c'est renoncer à la toute-puissance comme le Christ l'a fait en renonçant à cette toute-puissance que lui promettait Satan dans ses fameuses paroles de tentation.

Compris de cette manière, évidemment, ces paroles sont autres. Elles ne nous invitent pas du tout au martyr et à l'abnégation même si, nous le voyons quotidiennement, les chrétiens sont capables d'affronter et le martyr et l'oppression.

Si vous le pouvez, débrouillez-vous de lire la méditation du pasteur Marion MULLER, il constitue vraiment une aide. c'est ainsi que j'ai vécu sa lecture.

Hélios

Répondre