Partage d'évangile du dimanche 16 janvier 2022

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile du dimanche 16 janvier 2022

Message par hélios » mar. janv. 11, 2022 11:47 am

Première lecture
« Comme la jeune mariée fait la joie de son mari » (Is 62, 1-5)

Psaume
(Ps 95 (96), 1-2a, 2b-3, 7-8a, 9a.10ac)

R/ Racontez à tous les peuples
les merveilles du Seigneur ! (Ps 95, 3)

Deuxième lecture
« L’unique et même Esprit distribue ses dons, comme il le veut, à chacun en particulier » (1 Co 12, 4-11)


Évangile
« Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana de Galilée » (Jn 2, 1-11)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
il y eut un mariage à Cana de Galilée.
La mère de Jésus était là.
Jésus aussi avait été invité au mariage
avec ses disciples.
Or, on manqua de vin.
La mère de Jésus lui dit :
« Ils n’ont pas de vin. »
Jésus lui répond :
« Femme, que me veux-tu ?
Mon heure n’est pas encore venue. »
Sa mère dit à ceux qui servaient :
« Tout ce qu’il vous dira, faites-le. »
Or, il y avait là six jarres de pierre
pour les purifications rituelles des Juifs ;
chacune contenait deux à trois mesures,
(c’est-à-dire environ cent litres).
Jésus dit à ceux qui servaient :
« Remplissez d’eau les jarres. »
Et ils les remplirent jusqu’au bord.
Il leur dit :
« Maintenant, puisez,
et portez-en au maître du repas. »
Ils lui en portèrent.
Et celui-ci goûta l’eau changée en vin.
Il ne savait pas d’où venait ce vin,
mais ceux qui servaient le savaient bien,
eux qui avaient puisé l’eau.
Alors le maître du repas appelle le marié
et lui dit :
« Tout le monde sert le bon vin en premier
et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon.
Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. »

Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit.
C’était à Cana de Galilée.
Il manifesta sa gloire,
et ses disciples crurent en lui.

© AELF

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du dimanche 16 janvier 2022

Message par hélios » mar. janv. 11, 2022 12:42 pm

Chère amie lectrice, cher ami lecteur,


Vous voici lisant la phrase introductive de l'Evangile de Jean........il y est question de Cana en Galilée............

Vous savez toutes et tous que Cana c'est le miracle de l'eau changée en vin.......

Je vous propose de vous arrêter là, pour l'instant et de faire l'exercice suivant : ne lisez pas le texte et sur un brouillon vous griffonnez tous les éléments du texte dont vous vous souvenez.

Laissez décanter.

Puis, à un autre moment, lisez le texte et comparez avec votre brouillon.........


Cet exercice nous avait été proposé en session de formation par Ellian Cuvillier, pasteur et professeur de théologie à la Faculté protestante de théologie de Montpellier. Le sujet portait sur les "signes" dans l'Evangile de Jean.

Mais nous avions fait cet exercice oralement, ensemble, les éléments du texte de Jean étant écrits au fur et à mesure au tableau.

J'avais personnellement trouvé cet exercice intéressant.

Car nous réagissons souvent comme si ces textes nous les connaissions par coeur, or, nous avions humblement constaté que ce n'est pas le cas. Des éléments essentiels nous échappent......parce que notre mémoire est très sélective. Mais souvent il apparaît que certains de ces éléments sont essentiels.......


Si vous voulez et pouvez, pourriez-vous faire part de vos conclusions ? Une ou deux phrases peuvent suffire.........Plus, peut-être......

A très vite.


Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du dimanche 16 janvier 2022

Message par hélios » mer. janv. 12, 2022 5:09 pm

Et voici un autre exercice ( enfin, exercice c'est beaucoup dire peut-être !):

Dans ce récit très connu, il y a de nombreux protagonistes : ils parlent, ils agissent.

Quelle est l'action que vous mettriez en valeur et qui pourrait faire l'objet, pour nous, 21 siècles après ces événements, une source de méditation pour notre temps et notre vie personnelle ?


C'est une manière, peut-être, de "rentrer" dans ce texte sans aller dans le détail ligne après ligne, mot après mot........




Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du dimanche 16 janvier 2022

Message par hélios » jeu. janv. 13, 2022 3:59 pm

L'évangile de Jean nous présente une scène somme toute habituelle de la vie en société, à laquelle nous avons participé soit en tant qu'acteur soit en tant qu'invité : une noce......

Là, intervient par contre un événement qui est plus rare, à ma connaissance....Panne de vin !

Je ne vais pas faire la publicité du vin, mais manquer de vin au repas de noce est quelque chose de difficilement pensable et pourtant.....

C'est Marie, la mère de Jésus qui intervient très discrètement auprès de son fils :
« Ils n’ont pas de vin. »
On ne comprend pas pourquoi elle intervient. On ne sait pas non plus pourquoi elle et son fils sont là.

L'intervention de Marie est bien dans sa nature : elle ne dit presque rien. Je veux dire peu de mots.


Jésus, lui, lui répond d'une manière qu'on pourrait qualifier d'incorrecte :
"« Femme, que me veux-tu ?
Mon heure n’est pas encore venue. »
"Femme" !............Quant à "mon heure n'est pas encore venue ", chaque fois que l'on trouve cette formule dans Jean, l'heure c'est l'heure de la croix au moment où Jésus se révèle à l'humanité.

Marie, encore, s'adresse aux serviteurs :
« Tout ce qu’il vous dira, faites-le. »

L'essentiel, pour moi est là : Marie demande que quelque chose advienne. Elle croit que Jésus peut agir mais elle se borne à une demande "à minima". Elle donne aux hommes et femmes que nous sommes une leçon de prière réduite à l'essentiel sans tracer les éléments d'une solution. Marie a la foi.

Le reste, le changement de l'eau en vin est, somme toute, secondaire. Mais il faut noter que la transformation a lieu dans 6 jarres d'eau de cette eau utilisée pour la purification des Juifs. Je me suis demandé si opérer cette transformation dans ce contenant et à partir de cette eau n'est pas une forme de transgression.

Mais, à part, Marie, les serviteurs, les disciples et Jésus, personne ne sait d'où vient ce vin ni le rôle de Jésus dans ce miracle.

Chose extraordinaire c'est que ce vin est le meilleur........Il arrive à la fin du repas.

Dans ce premier des 7 signes dans l'évangile de Jean, Marie joue un rôle majeur et nous indique le chemin par sa foi discrète mais forte.


Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du dimanche 16 janvier 2022

Message par hélios » dim. janv. 16, 2022 7:05 pm

Bonjour,

Ce dimanche matin, sur RCF, j'ai écouté l'émission de Béatrice Soltner Enfin une Bonne Nouvelle.

Commentaire de l'Evangile de Jean sur les "Noces de Cana ".

C'est Sylvaine Landrivon, présentée comme bibliste, qui a contribué à éclairer ce texte.

Sylvaine Landrivon, je ne la connaissais pas.

Je suis donc allé voir qui était Sylvaine Landrivon. Professeur d'Université, maintenant à la retraite. Docteur en théologie.

Mais, je l'ignorais, Sylvaine Landrivon a fait partie, il y a deux ans, d'un groupe de 7 femmes qui ont demandé à être évêque, prêtre etc. Postes qui ne peuvent pas être occupés, actuellement, par des femmes à l'intérieur de l'Eglise catholique.

En 2020, ces femmes devaient être reçues par l'Ambassadeur du Saint Siège en France. J'ignore si elles l'ont été. Ceci dit, il est bien évident que la demande de ces femmes ne peut recevoir une suite favorable au sein de l'Eglise.

Quoiqu'il en soit, j'ai trouvé le commentaire de Sylvaine Landrivon remarquable et je me permets de vous engager à l'écouter en podcast sur RCF.

En très peu de mots, Sylvaine situe l'Evangile de Jean. Il est plus récent que les trois autres évangiles et très différent dans la forme et sur le fond.

Sylvaine Landrivon montre bien que le texte des Noces de Cana dans Jean n'est pas un récit historique. Les symboles y sont nombreux ( les 6 jarres d'eau, l'eau, le vin ). En outre, un certain nombre de "détails" ( l'apostrophe de Jésus à l'endroit de Marie, sa mère " Femme que me veux-tu") difficiles à comprendre sans une analyse en profondeur du texte.......Marie, dans ce texte, quand se déroule cette scène ne s'adresse pas à Jésus en tant que "mère". C'est pourquoi Jésus s'adresse à elle en disant "Femme".

Donc, vraiment, j'ai apprécié le commentaire de Sylvaine Landrivon. C'est un bonheur de 25 minutes. La connaissance approfondie des textes de la Bible, notamment de l'Evangile, loin de nuire à la foi la renforce.

Je regrette que si peu de lecteurs( et ils sont pourtant nombreux semaine après semaine) n'apportent une contribution à cette rubrique. " Partager l'Evangile", c'est essentiel pour les chrétiens qu'ils soient catholiques ou protestants ou orthodoxes. C'est aussi important que le partage du pain.....

Hélios

Répondre