Islam : le Père Christian Delorme répond à vos questions

Christianisme, judaïsme, islam, bouddhisme...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Gilles D.
Messages : 244
Inscription : ven. mars 12, 2010 11:24 am

Islam : le Père Christian Delorme répond à vos questions

Message par Gilles D. » lun. févr. 06, 2012 5:01 pm

Sur ce forum, posez toutes vos questions au P. Christian Delorme à l'occasion de la sortie de son livre-entretien, "L’islam que j’aime, l’islam qui m’inquiète" (éditions Bayard) dans lequel il livre son expérience et sa vision de l'islam. Et examine, sans naïveté, les bonnes et les mauvaises raisons de s'inquiéter à son sujet. En exclusivité, des extraits de ce livre salutaire pour le vivre ensemble.

C'est une confession qui se lit d'une traite. La pensée et l'itinéraire d'un « ami » de l'islam, le P. Christian Delorme, prêtre lyonnais connu des lecteurs de Pèlerin pour avoir longtemps été chroniqueur dans ses colonnes.

Son apparition sur les écrans du 20 heures à l'occasion de la Marche des beurs, en 1983, l'a rendu célèbre pour son engagement auprès des populations immigrées. À l'époque, la France découvre le chômage de masse et les émeutes dans les « quartiers ». L'islam, religion « importée », n'est pas encore une « question ». Encore moins le sujet d'inquiétude qu'il est devenu auprès d'une partie de l'opinion.

Dans ce livre-entretien mené avec Antoine d'Abbundo, rédacteur en chef à Pèlerin, le P. Delorme retrace, avec le souffle du pasteur engagé, mais aussi le recul dû à sa longue expérience, les étapes qui ont bouleversé la perception de l'islam en France et dans le monde. Des premiers attentats islamistes dans les rues de Paris à ceux du 11 septembre 2001 à New York ; de la controverse française sur le voile aux persécutions des minorités chrétiennes...

La deuxième religion mondiale a plutôt mauvaise presse en Occident. Mais que sait-on vraiment de l'islam ? Qui sont les musulmans ? Quelles sont les bonnes - et les mauvaises - raisons de s'inquiéter à son sujet.

Dans ce fil de discussion spécifique, le Père Christian Delorme répond personnellement à vos questions et à vos remarques dans un délai que nous vous préciserons ultérieurement.

Pour nourrir votre réflexion voici des extraits de son livre.

La musique du Coran
Le Coran est d'abord une parole vivante et vibrante, une sonorité qui, pour le musulman, fait entendre quelque chose de la voix même de Dieu. La parole est devenue texte, écriture, mais c'est toujours, avant tout, une parole que l'on aime écouter et psalmodier.

D'ailleurs, dans beaucoup de pays du monde où l'analphabétisme reste important, de nombreux musulmans continuent de ne pouvoir avoir accès au Coran que grâce à sa transmission orale. Avant d'être interpellés par ce que le texte dit précisément, les musulmans sont ravis par sa musique.

C'est difficile à comprendre pour un esprit occidental qui ignore ce que représente une langue sacrée (même le latin n'a jamais été une langue sacrée dans l'Église romaine).
L’islam en France
Les musulmans qui sont en France ne sont pas venus pour conquérir notre territoire et l'islamiser. Ils sont venus comme des immigrés et l'évolution des choses a fait qu'ils ont fait souche dans notre pays. Désormais, leur descendance est française et compte bien le rester. J'imagine mal que se reproduise ce qui s'est passé entre le IXe et le XVe siècle, lorsque l'Europe catholique a fini par chasser tous les musulmans hors de ses frontières !

Nous vivons dans un monde pluriel, de métissage et de cohabitation entre des groupes humains d'origines ethnique et religieuse différentes. C'est le monde du XXIe siècle. On ne reviendra pas là-dessus. Toute la question est : comment vivre ensemble ? Comment construire ce vivre ensemble ?

Beaucoup dépend du regard que nous portons sur l'autre, mais aussi de l'évolution économique de nos sociétés et de l'actualité internationale. Une société prospère intégrera facilement. Une société menacée dans sa richesse aura tendance à exclure.

Or, les musulmans d'Europe occidentale appartiennent, aujourd'hui encore, aux couches les moins favorisées de nos sociétés et leur intégration s'en trouve fragilisée. C'est sans doute pourquoi on a vu apparaître, ces dernières années, un islam identitaire et ostentatoire qui peut être profondément dérangeant, irritant et quelquefois inquiétant, voire terrifiant.

Mais la vague de fond est celle d'un islam de France et en France (!) qui ne désire que l'intégration et la banalisation. C'est cet islam que j'aime. Et je suis persuadé qu'il peut contribuer à enrichir notre identité collective française si nous le laissons exprimer ses valeurs culturelles et spirituelles.
La France islamophobe ?
Ce qui est désigné comme 'l'islamophobie' des Français recouvre des réalités diverses. Avoir peur, être inquiet à propos de tel ou tel agissement des musulmans, n'est pas en soi criminel.

Ce qui est répréhensible, c'est de généraliser, c'est de transformer les peurs en rejet ou en haine de l'autre, en discours d'exclusion.
Non aux intégristes
Le monde musulman contemporain est traversé par des courants fondamentalistes qui ne cessent de faire de la surenchère. Leur but est de prendre le pouvoir sur la conscience des gens pour mieux les manipuler politiquement. Ces courants promeuvent des attitudes nouvelles qui sont de véritables régressions.

Sur cette question, nous ne devons rien céder. Ces groupes fondamentalistes sont dans une logique de conquête. Ils cherchent à s'approprier de plus en plus d'espace où ils seraient maîtres chez eux. Cela, on ne peut pas l'accepter. 
Questions sur le hallal
Récemment, dans une commune de l'agglomération lyonnaise que je connais bien pour y avoir été tout jeune prêtre et à laquelle je reste attaché, Saint-Fons, des jeunes gens de culture musulmane ont détruit en quelques secondes un stand de vente de charcuterie de porc qui s'était installé sur la place publique dans le cadre d'une brocante. Ce genre de comportement est profondément condamnable et doit être combattu et sanctionné.

Le hallal dans les cantines scolaires et dans des institutions dépendant de l'État ou de collectivités locales, comme les prisons et les hôpitaux publics, pose un problème qui demande à être débattu. Tout ce qui est 'islamique' n'est pas mauvais, mais tout n'est pas 'bon' non plus pour l'équilibre de nos sociétés.

Quand des revendications pour 'plus d'islam' se présentent, il convient d'abord de se demander si cela est vraiment désiré par la majorité des musulmans de France.

Dans certains cas, en voulant faire preuve de bonne volonté, on peut, aussi, faire le malheur de la majorité des musulmans en les livrant à des factions fondamentalistes.

Je pense en particulier à ces heures de piscine réservées aux femmes que Martine Aubry, qu'on ne peut pas soupçonner d'antiféminisme, avait cru pouvoir accorder à des femmes musulmanes de Lille.

Je pense, aussi, à ces entreprises de l'automobile qui autorisent des temps de pause pour la prière rituelle pendant les horaires de travail. Leurs dirigeants se sont-ils jamais demandé si les grandes entreprises du Maroc ou de l'Algérie accordaient de tels droits ? La jurisprudence islamique prévoit que les musulmans qui ne peuvent effectuer leurs prières aux heures prescrites ont la possibilité de les dire toutes ensemble le soir.
Pourquoi le dialogue ?
Pendant des siècles, les deux religions se sont réparti une large part du monde. Tout cela est complètement bouleversé par la mondialisation. Jamais les sociétés occidentales n'ont connu un tel afflux de personnes ayant une tout autre histoire religieuse.

Mais les pays musulmans eux-mêmes connaissent ces bouleversements démographiques. Plusieurs pays du Golfe comptent des populations d'immigrés plus importantes que le nombre de leurs nationaux ! Parmi eux : des chrétiens, des hindous. Cette transformation inédite du monde ne fait que commencer.

Pourquoi le dialogue ? Parce qu'il n'y a pas d'autre alternative. C'est plus que jamais une condition de la paix du monde. Il n'y a pas d'autre avenir que d'apprendre à nous comprendre. Ou, au moins, à faire des compromis.
Un même Dieu
Ma fréquentation, depuis quarante ans, de musulmanes et de musulmans pieux et fraternels me confirme que oui, chrétiens et musulmans, nous adorons le même Dieu. Certes, le Coran se pose en 'questionneur' virulent de l'incarnation, de la filiation divine de Jésus, et cela pour nous, chrétiens, est fort déstabilisateur. Mais je ne peux pas dire que le Dieu du Coran est en contradiction absolue avec celui de la Bible juive.

D'ailleurs, les juifs disent facilement qu'il n'y a pas de vrai conflit théologique entre eux et les musulmans, au contraire de ce qui se passe dans leur relation aux chrétiens. Dès ma première expérience de l'islam, j'ai été saisi par cet univers où Dieu est partout, compagnon de tous les instants pour le croyant. Tout de suite, ce Dieu que les musulmans adorent est apparu comme le mien, Créateur et Maître de la fin des temps. Cela s'est imposé comme une évidence. Évidence d'autant plus grande qu'elle est partagée.

La plupart des musulmans que j'ai rencontrés considèrent, eux aussi, qu'ils adorent le même Dieu que moi, même s'ils ne comprennent pas la dimension trinitaire de ma foi. Rares sont ceux qui mettent en doute le fait que le Dieu que j'adore, que je vénère, que j'aime est le même que le leur.
Image
Responsable éditorial audience Web Chrétien

Françoise T.
Messages : 436
Inscription : mar. mars 16, 2010 12:59 pm

Re: Islam : le Père Christian Delorme répond à vos questions

Message par Françoise T. » lun. févr. 06, 2012 5:52 pm

Jackie pose la question de l'islam et de la laïcité :
Dans l'islam, le temporel et le spirituel sont fondamentalement et irréductiblement liés. Il semble qu'il n'y a donc aucune place pour la laïcité. Contrairement aux chrétiens, les musulmans ne peuvent pas dire : "Rendez à la République ce qui revient à la République et à Allah ce qui revient à Allah."
Modératrice des forums pelerin.info et responsable des relations lecteurs de Pèlerin.

Françoise T.
Messages : 436
Inscription : mar. mars 16, 2010 12:59 pm

Re: Islam : le Père Christian Delorme répond à vos questions

Message par Françoise T. » lun. févr. 06, 2012 5:56 pm

Islam et démocratie, la question de Vincent :
Tant que la liberté de conscience ne sera pas reconnue et que les chrétiens seront discriminés dans les pays à majorité musulmane, on ne pourra pas parler de démocratie. Au fait, le P. Delorme, en tant que prêtre, a-t-il essayé de demander un visa pour aller en Algérie visiter la famille de sa mère algérienne ?
Modératrice des forums pelerin.info et responsable des relations lecteurs de Pèlerin.

Françoise T.
Messages : 436
Inscription : mar. mars 16, 2010 12:59 pm

Re: Islam : le Père Christian Delorme répond à vos questions

Message par Françoise T. » lun. févr. 06, 2012 5:59 pm

Jusqu'où être solidaire ?, la question de Guy :
Si l'affaire avait lieu aujourd'hui, toutes choses égales par ailleurs, le P. Delorme irait-il, comme il l'a fait à l'époque, aux obsèques de ce jeune terroriste abattu par les forces de l'ordre alors qu'il était en fuite après avoir tenté, en vain, de faire sauter un TGV circulant entre Lyon et Paris ? A l'époque, ce geste m'avait scandalisé.
Modératrice des forums pelerin.info et responsable des relations lecteurs de Pèlerin.

penelope
Messages : 83
Inscription : mar. janv. 16, 2007 12:16 pm
Localisation : gagnac sur garonne (Haute-Garonne), France

Re: Islam : le Père Christian Delorme répond à vos questions

Message par penelope » dim. févr. 19, 2012 7:01 pm

bonsoir, j'ai eu l'occasion d'acheter et de lire(vendu par pèlerin) "la Bible et le Coran".

He n'ai pas été convaincu que nous adorons le même Dieu car moi si je commets une faute je sais que je déplais à Dieu, sur ce livre, tout ce qu'il peuvent commettre comme méfaits est le fait d'Allah, qui ne punit que le vol parait-il, il rabattent notre Seigneur Jésus-Christ à un prophète moins important que Mahomet.

Pour les comprendre, il faudrait qu'il y ait réciprocité, qu'ils respectent notre croyance pour que nous respections la leur. Je sais que chez eux comme chez nous, il y a du bon et du mauvais mais il est normal de voir leurs façons d'agir dans leurs pays vis à vis de chrétiens.

Si les bons se soulevaient contre ces méfaits peut-être nous rendrions-nous compte qu'il y a du bon, ce n'est pas la minorité qui rencontre notre Saint Père où ceux qui se joignent à des groupes chrétiens pour prier qui peut cacher tout les sales coups de la multitude.

Je suis né et vécu auprès d'eux pendant trente deux ans, je ne les reconnais pas ici, ce ne sont pas du tout les mêmes, ceux qui crachent sur les français qui les ont accueillis et sur notre république ne peuvent pas être les mêmes.

Ils ne viennent pas de pays pauvres, ils pourraient vivre chez eux comme bon leur semble du moins pour un grand nombre et ainsi plus de tranquillité chez nous et pour nous.

Je ne les hais pas mais ne supporte plus leurs bras de fer pour obtenir ce qu'ils veulent se rapportant selon eux à leur religion.

penelope
Messages : 83
Inscription : mar. janv. 16, 2007 12:16 pm
Localisation : gagnac sur garonne (Haute-Garonne), France

Re: Islam : le Père Christian Delorme répond à vos questions

Message par penelope » dim. févr. 19, 2012 7:13 pm

si le Coran est parole vivante et vibrante, est-elle plus importante que celle de notre bible ?
Nous avons aussi des psaumes chantants, d'où viendrait cette suprématie , la parole de leur Prophète est plus récente que celle de notre religion, est-elle supérieure parce que plus récente ?

Je n'arrive à comprendre l'engouement de nos dirigeants religieux pour cette religion. Dieu est unique alors pourquoi préférer une religion à une autre ?

Il est préférable d'approfondir la nôtres qu'essayaient d'en expliquer une autre, chacun la sienne en les respectant toutes.

pere-delorme
Messages : 3
Inscription : lun. févr. 20, 2012 6:12 pm

Re: Islam : le Père Christian Delorme répond à vos questions

Message par pere-delorme » mer. févr. 22, 2012 5:43 pm

Pour répondre à Pénélope

Le Coran, "parole vibrante" serait-il plus important que la Bible ?

Pour un chrétien, certainement pas, sinon il se ferait musulman ! Les deux "livres", en fait, ne peuvent pas et ne doivent pas être comparés.

La Bible, en effet, est une bibliothèque rassemblant des livres recueillis sur plusieurs siècles, beaucoup travaillés et retravaillés par des auteurs divers, tandis que le Coran est un texte qui ne rend compte que de ce qui a été transmis à travers un seul personnage, Muhammad fils d'Abd-Allah, un caravanier né à la fin du VI ème siècle de notre ère..

Prendre acte de la singularité musicale du texte arabe coranique et de ce qu'il produit dans les esprits musulmans, ce n'est pas dire que ce texte est "supérieur" ou "inférieur" à un autre: Bible, Védas...

C'est, plus simplement, essayer de comprendre pourquoi, depuis des siècles, le Coran touche tant de gens et est pour eux parole de vie.

Quand à votre interrogation: "Pourquoi s'intéresser à une religion autre que la nôtre?", je crois qu'on peut répondre simplement qu'il est important de connaître ce qui fait vivre les autres, afin de les comprendre et d'apprendre à vivre avec eux dans le respect, seule condition de la paix.

Dans un de vos messages, vous posez, par ailleurs, la question de la "réciprocité". Il est certain que pour dialoguer, construire des relations de respect, il faut avoir des partenaires qui acceptent d'entrer dans cette dynamique.

Selon les pays, la situation est très différente. En France, heureusement, beaucoup de musulmans qui vivent un islam d'abord familial ont des relations très amicales avec leur entourage, en particulier avec les chrétiens.

Depuis quelques années, de nombreuses initiatives se développent en faveur du dialogue, et de nombreux musulmans y participent. cela, malheureusement, n'est pas le cas dans la majorité des pays du monde, en particulier du fait de la montée en puissance de courants musulmans fondamentalistes ou intégristes.

pere-delorme
Messages : 3
Inscription : lun. févr. 20, 2012 6:12 pm

Re: Islam : le Père Christian Delorme répond à vos questions

Message par pere-delorme » mer. févr. 22, 2012 6:02 pm

En réponse à Guy

Il est toujours difficile d'imaginer comment on vivrait aujourd'hui un évènement qui s'est produit hier.

En ce qui concerne mon engagement dans les funérailles de Khaled Kelkal, je sais qu'il a contribué à apaiser la situation dans les banlieues ( cela a été reconnu y compris par le Président de la République d'alors, Jacques Chirac ) et que cela a évité (car le risque existait ) que Khaled Kelkal soit transformé en martyr et en héros par certains groupes.

Je ne regrette donc pas cet engagement. Et comme je le dis dans mon dernier livre, la lumière est loin d'être faite sur "qui" a manipulé le jeune homme.

En réponse à Vincent

En ce qui concerne la possibilité pour un prêtre ou un pasteur d'aller actuellement en Algérie avec cette qualité, il est vrai que, depuis quelques années, de nombreuses difficultés se présentent.

Il y a à cela plusieurs raisons, parmi lesquelles la présence de musulmans proches des courants fondamentalistes au sein du Gouvernement algérien et au sein de l'administration du ministère de l'Intérieur.

Certains prêtres/religieux/religieuses se voient refuser ou accepter des visas sans que l'on comprenne bien la logique des refus ou acceptations.

Personnellement, j'ai pu aller sans difficulté en Algérie ces dernières années, mais mon cas est assez particulier car je suis connu des autorités algériennes en raison de mon histoire dans l'immigration.

D'autre part, vous posez la question de la liberté de conscience, seule preuve de l'établissement de la démocratie.

Comme vous je souhaite, évidemment, que la liberté religieuse et la liberté de conscience finissent par être acceptées dans les pays musulmans. C'est encore un combat qui n'est pas gagné.

Un combat que tentent de mener des musulmans eux-mêmes. Qu'il me soit permis ici de rappeler que, dans l'Eglise catholique, la reconnaissance de la liberté de conscience est toute récente: elle date seulement du Concile Vatican II!

Et c'est une des raisons qui fait que les "lefebvristes" rejettent le Concile Vatican II!

Françoise T.
Messages : 436
Inscription : mar. mars 16, 2010 12:59 pm

Re: Islam : le Père Christian Delorme répond à vos questions

Message par Françoise T. » mar. févr. 28, 2012 3:12 pm

Marie-Pierre ne croit pas qu'Allah soit le même Dieu que celui des chrétiens :
Allah n'est pas le Dieu de Jésus-Christ mais l'un de leur panthéon arabe choisi pour contrer l'ascendance du Dieu unique judéo-chrétien. Nous n'avons pas le même Dieu. Il est écrit dans le Coran : 'Celui qui dit que Jésus est fils de Dieu est un menteur'.
Modératrice des forums pelerin.info et responsable des relations lecteurs de Pèlerin.

penelope
Messages : 83
Inscription : mar. janv. 16, 2007 12:16 pm
Localisation : gagnac sur garonne (Haute-Garonne), France

Re: Islam : le Père Christian Delorme répond à vos questions

Message par penelope » mar. févr. 28, 2012 9:38 pm

je suis contente que le père Delorme puisse aller en Algérie quand il le veut parce qu'il est connu, il a participé je ne sais comment dans l'immigration.
Ils ont chassé, quand ce n'est pas tué, les Français qui, depuis plus d'un siècle, habitaient là bas et avaient contribué à faire de ce pays ce qu'il est : entièrement structuré, travail commencé à la pioche par les premiers arrivants.
S'ils les ont chassés parce qu'ils voulaient le pays pour eux, il est difficile à ceux qui sont partis avec une valise et leur ont laissé le fruit de toute une vie de labeur, de les voir maintenant ici et de se dire que parmi eux certains, peut-être, ont pris part au massacre du cinq juillet 1962 à Oran.
La plaie se serait cicatrisée avec le temps s'ils étaient restés chez eux mais voir leurs agissements dans notre pays, c'est difficile presque impossible à admettre même pour une catholique de toujours. on les plaint, pauvres immigrés, ils sont stigmatisés d'après ce que l'on entend souvent. est-ce qu'on pense à ce qu'ont pu éprouver les rapatriés en 1962 : ils étaient coupables de tous les maux, ils étaient bien plus que cela, traumatisés.

Répondre