La mission d’Israël

Christianisme, judaïsme, islam, bouddhisme...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Avatar de l’utilisateur
mister be
Messages : 50
Inscription : mar. oct. 15, 2013 5:53 pm

La mission d’Israël

Message par mister be » mer. sept. 07, 2016 10:29 pm

Un ami m'a demandé pourquoi j'étais si attaché au Judaïsme...
certes il a eu un rôle à jouer avant la venue du Christ mais aujourd'hui depuis que le Christ est venu, on doit considérer le Judaïsme comme aboli et obsolète...
Qu'en pensez-vous ?
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!


http://www.youtube.com/watch?v=z_qsdDzrwfA

Miss Dominique
Messages : 230
Inscription : jeu. oct. 17, 2013 12:31 am

Re: La mission d’Israël

Message par Miss Dominique » ven. sept. 09, 2016 12:00 am

On ne peut renier ses parents !
Tout être humain a eu un père et une mère, même s'il lui sont inconnus.

Le christianisme ne pourrait exister sans le peuple Juif.
L'enseignement de la religion juive est très approfondi, d'après ce que j'ai pu observer. Tout y est expliqué de façon rationnelle et logique.

Jésus le Christ a, par son enseignement, élevé le sens de la foi hors de ses fondations, de ses lois.

J'ignore le pourcentage de Juifs fréquentant la Schul'.
Autant pour les baptisés : combien connaissent leur religion et continuent de s'instruire ?

Les rabbins entendus dans l'émission "le jour du Seigneur" m'ont plus aidée à comprendre ma religion catholique que n'importe quel prêtre.

Jean-Elie_d'Ignis
Messages : 84
Inscription : lun. sept. 29, 2014 11:14 am

Re: La mission d’Israël

Message par Jean-Elie_d'Ignis » ven. sept. 09, 2016 10:04 am

Bonjour,

En effet, nos parents sont juifs mais nous aussi puisque nous sommes, en tant que chrétiens, l'Israël de Dieu, la continuité de la descendance d'Abraham, des prophètes, du messie et de l'épouse. Nous n'avons rien rejeté, nous sommes les enfants de droit, et de coeur de Dieu.

Israël est le nom hébreu qui désigne l'Eglise. La mission d’Israël est donc d'amener toute l'humanité au Père grâce à l'intercession du Messie (Jésus-Christ), venu en ce monde pour cela.

Jésus nous dit, dans l'apocalypse, que Satan créera une contre-Eglise, un faux Israël, cette fameuse "synagogue de Satan" dont le Christ met en garde ses disciples " Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui mentent; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t'ai aimé.Apocalypse 3,9 (à l'Eglise de Philadelphie).

Ceux qui mentent ont été désignés dans l'Evangile comme les fils du serpent, du diable "votre père c'est le diable". Jésus les identifie aux Scribes, Pharisiens et toute personne qui ne reçoit pas ses paroles.

Aprés la résurrection de Jésus, les juifs qui ont cru sa Parole ont été appelés "chrétiens" tout en étant Juifs, tandis que les juifs qui refusaient le Christ ont gardé le nom de Juifs.
Ils étaient de la mouvance "de la stricte observance", soit des Pharisiens, ceux que le Christ avait maudit.

Dieu ayant quitté le Temple physique de Jérusalem pour s'établir dans chaque baptisé, le temple devient une coquille vide. Le Temple fut détruit rapidement par les Romains et les "pharisiens" sous la conduite de Yohanan ben Zakkaï ici décidèrent de sauvegarder coûte que coûte la tradition rejetée par le Christ (la coquille vide). Ils rejetèrent la Bible des septantes (celle que lisait le Christ) et en écrivirent une autre (celle du temple), moins jésus-centrée, ils écrivirent ensuite les commentaires pour empêcher tout lien entre les prophéties et Jésus : le TALMUD (dont certains passages sont à charge contre Marie et Jésus d'une manière épique!).

C'est d'eux que naquit ce qu'on appelle aujourd'hui, le judaïsme. Il ne vient pas d'Abraham, mais des pharisiens des années 70 après JC. Cette "contre-Eglise", créée dans le but d'empêcher la conversion des Juifs, se développa en étant centrée exclusivement sur la loi et le Talmud, puis sur le Talmud seul, quittant ainsi tout lien avec la tradition et s'enfonçant dans le délire de la Kabbale et de la magie.

Ce judaisme n'est donc pas notre mère, ni père, mais un courant postérieur au christianisme. Il espère la venue du Messie lorsque les Chrétiens seront détruits, lorsque leur blasphème (Dieu est un Homme), permettra à la Shekinah de revenir chez les hommes, pour tout restaurer.

Le judaisme est donc la contre-Eglise dont parle l'Apocalypse. Il est donc de notre devoir de Chrétien de leur apporter le Christ pour qu'enfin tous les fils perdus soient rassemblés autour du Christ. C'est une belle oeuvre que la conversion des "juifs". Sauvons-les de l'erreur et de la fourberie de Satan, en disant la VERITE. Et celle-ci est que Israël, c'est l'Eglise et que la shékinah est bien sur terre, répandue dans tous les Tabernacles du monde ! :)

Avatar de l’utilisateur
mister be
Messages : 50
Inscription : mar. oct. 15, 2013 5:53 pm

Re: La mission d’Israël

Message par mister be » dim. sept. 11, 2016 8:42 pm

C'est vrai, Miss Dominique... on ne peut renier ses parents (5è commandement) et pourtant beaucoup le font... Nos enfants oublient qu'ils sont entrés dans l'histoire par un acte de procréation avec ou sans amour.... et certains préfèrent renier leurs parents pour tout un tas de motifs

Beaucoup de Chrétiens trouvent l'Ancien Testament très beau, romantique, poétique, guerrier..., mais au fond ça ne les concerne pas tant que ça.

Pourtant "Commençant par Moïse et parcourant tous les Prophètes, il leur interprétait dans toutes les Écritures ce qui les concernait".

"... J'ai toujours reconnu que l'AT concernait parfois Jésus et sa venue.
Mais c'est que contrairement à Jésus, l'AT ne nous concerne pas personnellement, à moins de se prendre pour le Messie."

"L'histoire sainte, l'histoire sainte... qu'a t-elle de "saint", de fidèle cette histoire ?
Tous les prophètes se sont fait massacrer, et c'est saint ?"

"Non vraiment c'est l'histoire d'un peuple à la tête dure et à la nuque raide, très raide, comme nombre de non-catholiques qui parlent de leur idée de Dieu sans l'Adorer, le contempler, l'aimer tel qu'il est, tel qu'Il se révèle."

"J'avoue que culturellement l'AT peut intéresser des gens, mais autrement j'attends toujours des témoignages sur ce que l'AT rejoint personnellement nos contemporains.
Avez-vous un témoignage PERSONNEL et non-idéologique à nous partager sur l'aspect vivant et actuel qu'aurait l'AT?
On est tous d'accord que l'AT c'est de l'histoire, de la culture mais dire que c'est de la pastorale divine c'est anachronique vu que le Bon Pasteur c'est Jésus.
Rien qu'en affirmant son identité de Bon Pasteur , Jésus avoue que la pastorale divine précédente fut un échec et pas du tout accueillie, respectée et pratiquée...
C'est la raison précise de sa venue sur terre, de la fondation de l'Eglise et de nouveaux pasteurs comme Lui.
Enfin, c'est mon avis."

J'ai recueilli ces quelques commentaires de Chrétiens catholiques alors qu'il est plus que nécessaire de considérer l'AT non pas comme un livre annonçant uniquement la venue du messie mais qui donne à Israël une mission prophétique matérielle...
Tout ce que les Juifs ont vécu et vivent dans leur chair est prophétique car ça permet de comprendre ce que nous vivons spirituellement
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!


http://www.youtube.com/watch?v=z_qsdDzrwfA

Miss Dominique
Messages : 230
Inscription : jeu. oct. 17, 2013 12:31 am

Re: La mission d’Israël

Message par Miss Dominique » lun. sept. 12, 2016 3:55 pm

En 2010, au mois de mai, je rencontrai le prophète Elie...

J'étais sur la route entre le Nord, d'où j'étais chassée de mon logement, et le sud du Roussillon, ma terre promise.
A l'époque je lisais fidèlement "Prions" chaque jour.
Je me souviens très bien d'avoir traversé la France, en trois jours, avec Elie ...
Ce prophète m'a donné la force de tenir pendant le voyage et les cinq semaines d'errance qui suivirent mon arrivée au pays merveilleux.

J'avais de nombreux liens affectifs : mes deux petits chiens chéris, les liens téléphoniques sur mes deux portables, le forum de Croire.com et ses fidèles amis, les nombreuses photos prises pour alimenter mon blog ( http://domi-faresol.over-blog.org/ ).

C'est en écrivant ce message que je réalise une certaine ressemblance avec la veuve de Sarepta ! Curieusement j'eus quotidiennement la possibilité de nous alimenter et de trouver un abri sur.... Une bonne amie du Nord, cadre où il fallait, surveillait mon compte et y injectait son propre argent dès que j'atteignais la limite ! (j'ai tout remboursé, intérêts compris).
Un autre ami de Croire, qui se reconnaîtra, se porta caution pour la signature de mon bail !

Dieu nous envoie des signes en flux continu.
Le prophète Elie m'a vraiment aidée.

Avatar de l’utilisateur
mister be
Messages : 50
Inscription : mar. oct. 15, 2013 5:53 pm

Re: La mission d’Israël

Message par mister be » mar. sept. 13, 2016 9:53 am

Je peux vous assurer,Miss Dominique, que ce que vous avez vécu il y a 6 ans dans votre chair,tout Juif le vit depuis des siècles dans sa chair...
La différence entre un Chrétien et un Juif est qu'ils vivent tous les deux la même chose mais dans des degrés différents de révélation ...
Le Juif vit d'une manière charnelle ce que le Chrétien doit vivre spirituellement et c'est toujours valable aujourd'hui...voilà pourquoi l'AT est si important...



Le problème a mon avis est cette confusion entre l'Eglise et Israël...
Au point de départ de toutes ces ambiguités, il y a l’équivoque du terme Israël qui peut s’appliquer au peuple, à l’Etat moderne sioniste et à la religion. Bien plus, Israël peut désigner le peuple de l’Ancien Testament et le peuple juif qui vit actuellement en Israël. Cette équivoque est savamment entretenue par des Israéliens et par certains chrétiens. Mais il y a aussi l’ignorance en ce qui concerne les origines du judaïsme. De plus, un problème herméneutique important se pose: comment un chrétien doit-il lire l’Ancien Testament?

le judaïsme et le christianisme se considèrent l’un et l’autre, à juste titre, comme héritiers de l’Ancien Testament.
Tous deux proposent un sens littéral de l’Ecriture : l’histoire, la géographie, l’épigraphie et l’archéologie leur sont communs.
Le judaïsme et le christianisme admettent aussi que l’Ecriture est parole de D.ieu et, qu’en tant que telle elle, a un sens plus profond, un sens spirituel.
Pour le juif, le sens spirituel est à chercher dans le midrash, tandis que le christianisme montre l’accomplissement de l’Ecriture dans le Christ.

Déjà dans la conscience de Jésus, l’Ancien Testament fut la matrice de l’enseignement nouveau et l’instrument de sa création.
Les catégories dans lesquelles Jésus s’exprime sont empruntées à l’Ancien Testament. Cependant il les fait exploser, les sublime et les unifie en les faisant converger sur sa personne.

Dans son enseignement Jésus montre que l’Ancien Testament n’a d’autre but que d’amener l’homme à percevoir les réalités spirituelles qui ont une valeur éternelle.
Ainsi l’ancienne loi devient-elle spirituelle.
Elle n’est plus gravée sur des tables de pierre, mais dans les coeurs.
La sortie d’Egypte préfigure la Pâque définitive, le don de la manne annonce celui de l’Eucharistie et le don de l’eau au désert symbolise celui de l’Esprit.

Vous avez raison Jean Elie, tout vient d'Israël,le bon comme le mauvais,le Christ et l'anti-Christ...mais le Salut vient des Juifs et d'Israêl
Israël ne veut pas dire Eglise...les portes du Royaume sont comme les portes d'un coffre fort...Il faut le code =la Torah que possède les Juifs et la clé, les descendants de St Pierre soit les Chrétiens.
Les fils du diable sont dans les deux camps...les fils du diable "talonnent"les fils de Yaakov qui doivent devenir Israël pour pouvoir écraser la tête du Narash avec le talon(Yekev)...Vous avez fait un peu d'hébreu Jean-Elie,vous me comprendrez aisément

Oui il y a des Juifs qui n'en sont pas et des Chrétiens qui se disent Chrétiens et qui n'en sont pas non plus...baptisés, qui communient et ont charges pastorales....
Le fait de la cécité spirituelle chez le Juif ne veut pas dire perdition mais une volonté divine sans quoi le Chrétien ne pourrait pas avoir accès au Salut...

Il est évident que, comme les Juifs vivent dans leur chair ce que le Chrétien vit spirituellement, l'orgueil des Juifs a contribué à la destruction du Temple et nous montre que l'orgueil du Chrétien contribuera à la destruction de son Temple intérieur...
C'est vrai que le légalisme des Pharisiens doit être montré du doigt mais c'est grâce à leur transmission de la tradition que le Christianisme prend tout son sens à la lumière des Ecritures hébraïques.
Le Judaîsme est bien notre mère ou père dans la foi et les Juifs nos frères aînés dans la foi selon Notra Aetate (http://enunseulesprit.org/?p=570)

Leur espérance en la venue du Massia'h est la même que la nôtre en sa (re)venue car comme je vous le disait plus haut leur cécité spirituelle comme l'endurcissement du cœur de Pharaon est voulue pour leur salut car C'est Jésus qui redonne la vue aux aveugles.
Je ne peux que sourire lorsque le Chrétien s'octroie orgueilleusement la mission de convertir le peuple juif... :roll:
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!


http://www.youtube.com/watch?v=z_qsdDzrwfA

Jean-Elie_d'Ignis
Messages : 84
Inscription : lun. sept. 29, 2014 11:14 am

Re: La mission d’Israël

Message par Jean-Elie_d'Ignis » jeu. sept. 15, 2016 9:06 pm

AAAh, le prophète ELIE !

Magnifique bourru qui pourtant fait sentir sa présence lorsque nous sommes broyés et détruits! Oui nous pouvons alors faire l'expérience de cette nourriture apportée par les corbeaux (les corbeaux en architecture, sont des pièces servant à soutenir de lourds porte-à-faux). Que d'épreuves, de terreurs, de peurs abyssales et toujours avec cette puissante foi en Dieu ! !

C'est lui, qui créa l'ordre monastique des "cavernes", ces ermites cachés au fond des trous du mont Carmel et qui, habillés de peaux et ceints de cuir, ont "produit" Saint-Jean Baptiste, nouvel "Elie", de peau et de cuir, hurlant dans le désert, entre sauterelles et miel sauvage et dévoré d'un zèle brûlant pour Dieu ! YAH! ELIYAHU ! Mon Dieu est YHWH ! Il fallait que cesse cette empreinte huileuse de mort qui figeait l'humanité dans des geôles de terreur !

C'est ensuite une descendance de feu qu'il produit sur terre, une descendance dont se reconnait la communauté des Carmes (du mont Carmel), d'où ont été tirés les "ignés" de leurs temps : Thérèse d'Avila, Saint-jEan-de-la-Croix, Sainte Thérèse de lisieux, Bénédicte de la croix, Edith Stein, etc.... de grands brasiers, de grands incendies qui roulent et consument sur terre...

Personellement, j'ai également "découvert" Elie au fond du trou. C'est le prophète des borderline, des "périphéries".... Son zèle dévorant nous tire par les cheveux, nous dresse sur nos moignons et nous envoie au charbon ! "Tu crois que tu vis pour Toi ?" nous lance-t-il ? Et aussitôt s'ouvre devant nous des "missions" qui nous envoient sur les routes enflammées, depuis nos impossibles ressources...

Mon fils s'appelle Elie! Il grandit en force et en grâce ! 3 ans déjà qu'il est lancé dans la Vie !

Elie ! Grand Prophète de Dieu! Toi qui a été trouvé digne de converser avec Jésus Christ, en face à face sur la cîme du Thabor, dans la brume, la foudre et les tonnerres ! Intercède pour nous auprès de Dieu, pour nous donner la force de Témoigner de la Vérité, au milieu des prêtres de Baal et des ennemis de ton Saint Dieu ! Toi qui a VU le fils depuis ta chair, donne-nous la joie de sa compagnie, le désir de son parfum, l'habitude de ses moeurs... Aide-nous à SERVIR Dieu, à l'aimer et à l'ADORER de tout notre SANG ! ! ! !

Avatar de l’utilisateur
mister be
Messages : 50
Inscription : mar. oct. 15, 2013 5:53 pm

Re: La mission d’Israël

Message par mister be » jeu. sept. 22, 2016 12:57 pm

Amen Jean-Elie!

Même si l'espace qu'il occupe au sein de la Bible est relativement réduit (quelques chapitres et références tout au plus), le prophète Élie est considéré comme l'un des plus importants prophètes de l'Ancien Testament.
En effet, le personnage du prophète Élie a une valeur eschatologique au sein de la foi juive. À la fin des temps, il est celui qui viendra boire la dernière coupe de vin bénie lors de la Pâque.
Il faut dire que dans la liturgie juive, la dernière coupe du repas pascal n'est pas bue, tradition que Jésus renverse en offrant la dernière coupe en partage à ses disciples, signifiant ainsi l'arrivée du Royaume de D.ieu dans le cadre de l'Eucharistie qu'il inaugure. C'est donc cette dimension eschatologique que les évangélistes nous rappellent en nous présentant le prophète Élie en compagnie de Moïse et de Jésus lors des récits de la transfiguration (Mt 17,1-9; Mc 9,2-9; Lc 9,28-36).

Mais par-delà ce message d'une grande signification, Élie a certainement quelque chose à nous dire à propos de D.ieu, quelque chose qui trouvera son sommet, pour les chrétiens et les chrétiennes, dans la personne de Jésus de Nazareth.
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!


http://www.youtube.com/watch?v=z_qsdDzrwfA

Miss Dominique
Messages : 230
Inscription : jeu. oct. 17, 2013 12:31 am

Re: La mission d’Israël

Message par Miss Dominique » jeu. sept. 22, 2016 7:17 pm

Mister Be, le premier paragraphe de votre message du 13 septembre me laisse interrogative. Je ne comprends pas.

Vous écrivez :
Je peux vous assurer,Miss Dominique, que ce que vous avez vécu il y a 6 ans dans votre chair,tout Juif le vit depuis des siècles dans sa chair...
La différence entre un Chrétien et un Juif est qu'ils vivent tous les deux la même chose mais dans des degrés différents de révélation ...
Le Juif vit d'une manière charnelle ce que le Chrétien doit vivre spirituellement et c'est toujours valable aujourd'hui...voilà pourquoi l'AT est si important...


La famille de ma mère est d'origine juive. Devenue très catholique je ne sais quand, le patronyme posa de vrais problèmes à la gestapo, ... surtout que ma tante Marthe faisait partie d'un réseau de résistance. Elle mourut à Ravensbrück.

Ce que je ne comprends pas est : de quelle façon ou comment un Juif vit "ce que j'ai vécu dans ma chair" différemment d'un chrétien dont la vie est parsemée d'épreuves très lourdes.
Aînée de ma génération et née à Lille en 1943 (hier j'ai eu 73 ans ! :o ), j'ai pris le drame familial en pleine chair !
Mais beaucoup de "goï " pur beurre vivent des horreurs similaires !

Pouvez-vous m'expliquer, s'il vous plaît ?

Avatar de l’utilisateur
mister be
Messages : 50
Inscription : mar. oct. 15, 2013 5:53 pm

Re: La mission d’Israël

Message par mister be » dim. sept. 25, 2016 5:43 pm

Chère Miss Dominique, comprenez bien ce que j'ai voulu exprimer car j'ai des soucis pour me faire comprendre depuis quelques temps...
Le rôle du peuple juif et d'Israêl est avant tout un rôle prophétique charnel
Tout en lui préparait et annonçait le Christ, d'étape en étape, purifications après purifications. Des exemples et thèmes concrets portant sur l'histoire d'Israël, sur des préceptes cérémoniels, judiciaires et moraux...vous en trouverez tout au long de la Bible
L'Eglise puise sa prophétie spirituelle dans la prophétie charnelle du peuple Juif et lui donne tout son sens
L'errance physique du peuple hébreu dans le désert jusqu'à la terre promise correspond à l'errance du Chrétien en quête de sa terre promise spirituelle
La réalisation des prophéties par le Christ : Matthieu 5, 17 « N'allez pas croire que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes (loi de Moïse): je ne suis pas venu abolir mais accomplir ». Des exemples de réalisation :
Sur les préceptes moraux : Le commandement de la charité : Matthieu 5, 21 et ss
Sur l'histoire d'Israël : La sortie d'Egypte et son sens allégorique (Le Christ) eschatologique (le passage de la mort). Exode 13, 21
Sur des préceptes cérémoniels : La circoncision, le cochon : Marc 7, 18 ; Actes 10, 9.
Sur les préceptes judiciaires : La place de la femme Deutéronome 22, 13 ; Malachie 2, 13 ; Jean 8, 10.

Qui peut mieux comprendre pour l'avoir vécu le génocide rwandais que le Juif ?

Une partie d’Israël a rejeté le Christ (Romains 11, 1). Pourquoi ?
Pourquoi Dieu l'a permis et voulu, en vue du salut : "Les dons de Dieu sont sans repentance".
Israël est-il un peuple déicide ? Qui fut coupable : les Juifs ou l'humanité pécheresse ?
Les 7 prophéties sur Israël avant le retour du Christ. Les trois premiers signes, tragiques, sont-elles le signe de la fin définitive de la prophétie d’Israël ?
Réponse non, bien au contraire :
1- La guerre des Juifs contre les Romains et la destruction du Temple (70 ap JC) : Matthieu 24, 15. Cette guerre est aussi une prophétie qui concerne la guerre actuelle de l’islam.
2- Dispersion des Juifs (135 ap JC) : Luc 21, 24. Sens spirituel de ce signe.
3- Shoah (70 ap. JC et 1941-1944, un tiers des Juifs morts) : Luc 23, 28. Sens spirituel de ce signe....voilà ce que j'essaye de faire passer comme message
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!


http://www.youtube.com/watch?v=z_qsdDzrwfA

Répondre