l'Islam et le catholicisme : la conquête

Christianisme, judaïsme, islam, bouddhisme...

Modérateur : Françoise T.

Avatar de l’utilisateur
mister be
Messages : 50
Inscription : mar. oct. 15, 2013 5:53 pm

Re: l'Islam et le catholicisme : la conquête

Message par mister be » dim. juil. 10, 2016 4:52 pm

Amen Jean Elie d'où les théories sur le retour du christ,l'antichrist et l'enlévement de l'épouse mystique du christ...
il existe au moins 3 opinions sur le sujet:
1. ceux qui croient que l'épouse sera enlevée AVANT les tribulations,
2. ceux qui croient que l'épouse sera enlevée PENDANT les tribulations (c-à-d après 3 ans et demi)
3. ceux qui croient que l'épouse sera enlevée APRES les tribulations... il est clair que chacun peut s'appuyer sur différents versets pour justifier sa position.

Personnellement je pense que nous devons TOUJOURS être prêts et ne pas nous faire d'illusion: si Dieu n'a pas épargné Son propre peuple (les Juifs) et qu'il a permis qu'ils passent par des persécutions épouvantables à travers les siècles, je ne vois pas pour quelle raison l'Eglise devrait être épargnée car elle n'a pas bien agi non plus et elle s'est détournée de Dieu et de Ses voies bien des fois...
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!


http://www.youtube.com/watch?v=z_qsdDzrwfA

levergero78
Messages : 0
Inscription : mar. févr. 09, 2016 10:27 am

Re: l'Islam et le catholicisme : la conquête

Message par levergero78 » lun. juil. 11, 2016 9:43 am

Vous êtes dur, sévère, mister be, avec notre ami catho tradi-fondamentaliste Jean-Elie concernant son Eglise...

Lui répondre : " je ne vois pas pour quelle raison l'Eglise (catholique) devrait être épargnée car elle n'a pas bien agi non plus et elle s'est détournée de Dieu et de Ses voies bien des fois..." ce qui, en soi, est vrai mais il n'était peut être pas nécessaire de lui "mettre le nez dedans" aussi abruptement, bien que lui même ait déclaré qu'après Vatican II elle n'était plus la même...

Avatar de l’utilisateur
mister be
Messages : 50
Inscription : mar. oct. 15, 2013 5:53 pm

Re: l'Islam et le catholicisme : la conquête

Message par mister be » mer. juil. 27, 2016 6:08 pm

Meuh non,je ne suis pas dur et sévère....j'essaye d'être juste! :)
Et puis, Jean-Elie est un grand garçon...
En tous cas, les trois religions monothéistes sont conquérantes
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!


http://www.youtube.com/watch?v=z_qsdDzrwfA

Jean-Elie_d'Ignis
Messages : 84
Inscription : lun. sept. 29, 2014 11:14 am

Re: l'Islam et le catholicisme : la conquête

Message par Jean-Elie_d'Ignis » lun. août 01, 2016 5:45 pm

levergero78 a écrit :Vous êtes dur, sévère, mister be, avec notre ami catho tradi-fondamentaliste Jean-Elie concernant son Eglise...
Woaw, Levergero78, vous m'épatez avec votre manière de me décrire... :lol: ;)

Je connaissais les "fondamentalistes" musulmans, protestants ou juifs parce que n'ayant pas de magistère sur lequel s'appuyer, ils peuvent dévier trés loin et trés longtemps sans limites... C'est plus rare chez les catholiques puisque la doctrine est définie, les dogmes immuables et les interprétations fermées...

Je pense donc que les fondamentalistes catholiques sont ceux qui refusent les dogmes, s'éloignent du magistère, méprisent la doctrine ou la critiquent et veulent une autre Eglise... je ne pense pas être "moderne" à ce point ... :lol:

Miss Dominique
Messages : 230
Inscription : jeu. oct. 17, 2013 12:31 am

Re: l'Islam et le catholicisme : la conquête

Message par Miss Dominique » mer. août 03, 2016 7:12 pm

mister be a écrit :Meuh non,je ne suis pas dur et sévère....j'essaye d'être juste! :)
Et puis, Jean-Elie est un grand garçon...
En tous cas, les trois religions monothéistes sont conquérantes
Pour l'instant nous pouvons constater la puissance de l'argent roi, puisqu'il a créé un sixième continent ! .... ça aussi c'est une conquête !

Avatar de l’utilisateur
mister be
Messages : 50
Inscription : mar. oct. 15, 2013 5:53 pm

Re: l'Islam et le catholicisme : la conquête

Message par mister be » jeu. août 04, 2016 10:22 am

C'est vrai Jean Elie que nous n'avons pas de magister mais en matière de doctrines de la foi ce sont les Ecritures qui font autorité et voilà pourquoi on peut dire que nous avons un fondamentalisme scripturaire qui risque certainement des dérives,maladies de la foi par manque de compréhension ou par excès.

Nous connaissons un type de dérive qui a conduit malheureusement votre Eglise au schisme...
L'Esprit Saint souffle où il veut et sur qui il veut et non seulement sur un groupe d'hommes qui impose une manière de voir,de croire et de prier mais bon c'est un autre débat.
Chaque religion a ses maladies de la foi qu'on nomme par fanatisme,fondamentalisme...
Le péché des origines a comme conséquences des dysfonctionnements à tous les niveaux de la création tant au niveau physique, psychologique mais aussi spirituel

Lorsqu'on veut remédier au dysfonctionnement d'un organe malade, on commence par analyser le bon fonctionnement de l'organe sain qui servira d'organe- étalon

Au niveau physique:

Un cœur qui présente des anomalies est un cœur qui ne ressemble en rien à la description du fonctionnement normal de ce cœur

Au niveau psychologique:

Une personne dite « normale » peut, à certains moments de sa vie, basculer dans la pathologie mentale. La rubrique des faits divers, dans les journaux, déborde d’exemples d’individus considérés comme « normaux » qui, sous l’emprise de pulsions agressives ou sexuelles qu’ils n’arrivent pas à gérer, régressent à un état psychotique et commettent les pires atrocités. Et, inversement, un malade mental « bien et précocement traité », , « a des chances de revenir à une situation de normalité ».

Il en est de même au niveau spirituel:

La normalité au niveau spirituelle est énoncée par la doctrine de Paul et de Yéshoua qu'on appellera la saine doctrine .

La comparaison de ce que nous vivons doit toujours être entreprise avec l’original qui est la saine doctrine.

Ce qui était au commencement et la manière dont cela était, doit se retrouver également à la fin: un parfait accord de l’Eglise et Israël–Epouse avec Dieu et Sa Parole, avant le retour de Yéshoua Ha Mashiah!

Un retour total aux doctrines bibliques et à la pratique apostolique, voilà ce qui est le commandement.

L'homme de D.ieu ou l'être spirituel va fonder son mode de vie sur trois piliers (la foi,la charité et l'espérance)



. Ces vertus disposent l'homme à vivre en relation avec D.ieu. Au Ciel, nous dit Paul,seule la charité subsistera, sous la forme de la vision directe de Dieu. Elles adaptent les facultés de l’homme à la participation de la nature divine.



la Foi, la disposition à croire aux vérités révélées
l'Espérance, la disposition à espérer la vie éternelle
la Charité, ou l'Amour de D.ieu tiré d'un terme grec agapé c'est-à-dire l'amour de Dieu et de son prochain pour l’amour de Dieu.


Ce groupe tire son origine d'un passage fameux de la Première épître aux Corinthiens de Paul (I Co 13, 13) : « Maintenant donc, ces trois-là demeurent, la foi (pistis), l’espérance (helpis) et l’amour (ou : charité, agapè) mais l’amour est le plus grand. »
Or il se peut que ces vertus sont recherchées dans notre vie de foi selon un excès ou un manque voilà ce qui engendre un dysfonctionnement par rapport à la normalité de la foi que j'appelle par analogie car ce ne sont pas à proprement parler de maladies mais des dérives: les maladies de la vie chrétienne
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!


http://www.youtube.com/watch?v=z_qsdDzrwfA

Jean-Elie_d'Ignis
Messages : 84
Inscription : lun. sept. 29, 2014 11:14 am

Re: l'Islam et le catholicisme : la conquête

Message par Jean-Elie_d'Ignis » lun. août 08, 2016 5:10 pm

Bonjour Mister be,
mister be a écrit :Un retour total aux doctrines bibliques et à la pratique apostolique, voilà ce qui est le commandement
Personnellement, je ne suis pas pour un retour aux doctrines bibliques qui ont toutes été "produites" lorsque l'homme était encore aveugle et sourd.

Jésus à parlé qu'il était venu pour "accomplir" l'écriture. L'accomplissement n'est pas une répétition ni une continuation. L’artiste qui accompli son oeuvre, la termine, il lui met la touche finale. Cette touche n'est pas une redite mais ce qui donne "enfin" la clé de toute l'oeuvre. C'est donc uniquement "en Christ" que s'accomplit l'Ecriture, c'est-à-dire que se "comprend la fin de l'oeuvre", l'Ecriture. Ayant accompli l'Ecriture, on passe a autre chose qui est non plus l'esclavage de la lettre mais la liberté des fils.

Tant que l'on reste a appliquer la loi écrite de Moise et les rites, on reste soumis à la loi de Moise, c'est-dire à la loi précédant la venue du Messie, la loi de l'attente. On choisit donc le salut par le respect de la prescription plutôt que le salut par la foi en Jésus Christ, c'est-dire que l'on suppose que le respect de la loi a plus de valeur que le salut du Christ ou bien est capable de lui ajouter un "plus". Il est donc impératif de respecter les 800 000 commandements pour être sauvés (ne pas consommer les œufs pondus le sabbat, ne pas manger de la viande cuite sur des grilles de barbecues ayant reçu de la saucisse de porc auparavant, et autres étrangetés ) ... Jésus nous a dit ce qu'il pensait de ces prescriptions écrites démultipliées à l'infini en fonction de la "dureté" des coeurs : "puis-je utiliser mon esclave pendant le sabbat s'il n'est pas circoncis ?"

Je pense donc avec Saint Paul que l'"ancien Testament" concernait le temps de l'annonce du Royaume. Les rites du sang, du frottis contre les cornes de l'autel avec la graisse de taureau et autres déluges sensoriels à base de parfums lourds, d'épices et de râles de bélier ne concerne pas le temps des "fils". Les fils sont libres et éternels, ils habitent les cités célestes et célèbrent Dieu selon le rite de Mechitzedek avec le pain des anges et la coupe dionysiaque du salut.

Cette liberté est celle de ceux qui sont fils, c'est-dire de ceux qui sont unis au Christ, qui est le seul fils. Il nous faut donc être enseveli en sa mort pour espérer cette liberté. Ceux qui ne désirent pas être fils, ensevelis dans la croix et la mort, seront jugés selon leurs rites propres , sang, interdits et mutilations sexuelles...

Jésus Christ est doux et humble de coeur, il répète avec les prophètes qu'il hait les sacrifices de béliers gras, il méprise les fêtes et solennités rituelles où l'on se rachète une pureté en coupant du bétail. Il désire un coeur broyé et écrasé. De cette bouillie funeste il en fait son habitation et à l'aide de l'Esprit-saint reconstruit une humanité saine, à son image, adoratrice émerveillée de la gloire divine !

Les schismes ne proviennent pas de l'Eglise catholique mais des branches qui ne désirent plus la suivre. Comme la vigne, l'Eglise est émondée, rafraîchie des branches mortes... Ces branches se ligueront entre elles pour lui déclarer la guerre à la fin des temps, mais le brasier de rage qui les consume déjà sera leur châtiment. Il ne restera que l'Eglise sainte, catholique et apostolique, vivante par l'Esprit-saint à travers la Tradition des SAINTS, libre et nouvelle car délivrée de la loi.

La maladie ne provient pas du corps, elle est un symbole. Toute maladie. Elle est destinée à nous informer sur le chemin funeste que nous empruntons. C'est pourquoi aucune maladie fut-elle en phase terminale ne résiste au miracle de la guérison. La réalité nous apprend que même des corps en putréfaction (Lazarre + de nombreux corps ressuscités au jour de Paques) peuvent "instantanément" être guéris. Il s'agit donc d'un voile, d'un enténèbrement, mais pas d'une réalité. Jésus le dit clairement, il contredit ceux qui nomment la maladie, il répond: mais non ! Voyez ! :D

Avatar de l’utilisateur
mister be
Messages : 50
Inscription : mar. oct. 15, 2013 5:53 pm

Re: l'Islam et le catholicisme : la conquête

Message par mister be » mar. août 16, 2016 8:04 pm

Shalom Jean-Elie,
Vous trouvez que la cécité et la surdité de l'Homme sont disparues depuis l'avénement de Jesus Christ?
Si c'était le cas, nous vivrions dans un monde paradisiaque.... :roll:

Oui Jésus est venu pour accomplir les Ecritures sans pour autant les abolir
L'artiste qui accomplit son oeuvre ne peut le faire qu'en le mettant 20 fois sur le métier et c'est à ce prix que la sainteté se gagne...

Bien sûr que le Christ est la meilleure part de la Loi...
Je n'ai jamais dit que le Salut est fondé sur la Loi et je suis bien d'accord avec vous pour dire que le Christ est notre Salut...l'un n'empêche pas l'autre d'ailleurs que répond Jésus au Jeune homme riche?

19Tu connais les commandements: Tu ne commettras point d'adultère; tu ne tueras point; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage; tu ne feras tort à personne; honore ton père et ta mère.…
Mc 10,19


Paul explique la nécessité d'avoir une Loi qui montre la gravité du péché

il ne faut pas voir dans les lois un sens morale...or c'est ce que vous faites tous et même les Juifs en étant trop légalistes
J'ai choisi la voie de la sanctification par la purification jusqu'à dans la nourriture...certains moines ont choisi d'être végétariens, chastes, pauvres et obéissants pour les mêmes raisons...
Je pourrais ouvrir un topic sur la chasteté disant que ce n'est pas ce que l'Eternel a prescrit mais comme c'est un moyen et non un but comme la casheroute, avons-nous à montrer du doigt?

Que personne ne vous juge sur votre Sainteté. Car toutes ces choses sont bonnes et importantes : Elles sont L’ombre des choses à venir dont Le Corps est le Machia’h (Messie). »

la traduction est erronée ce qui n’est pas sans rappeler le célèbre dicton : « traduire c’est trahir »
Voici la mauvaise traduction avec les mots problématiques soulignés :

« Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats : c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ. ».

Concernant le mot traduit en français par « c’était », le simple fait d’utiliser un temps au passé pourrait faire penser au lecteur que Paul parle de choses passées et révolues et comme n’étant plus d’actualité.
Or le grec est clair : c’est le mot « ESTI » qui est utilisé.
Dans tous les autres passages bibliques dans lesquels ce mot apparaît, il est bien traduit par « est » qui est un présent. Cela change considérablement la perception.
Paul nous fait comprendre que les fêtes ou le Shabbat SONT comme des ombres nous enseignants sur la personne du Messie qui est le corps et un corps, nous le savons, produit une ombre, qui a son importance et son utilité.

Loin de disparaître, le Shabbat, les fêtes de l’Éternel, la cacherout et les autres commandements semblables, sont telles une ombre nous enseignant sur la personne du Messie et apportant guérison, bénédictions et révélations extraordinaires pour quiconque sait venir se placer en dessous d’elle.
C’est bien ce que cherche à nous dire le Rav Asher Brakha, le directeur du Collel Michkenot Yaacov :
« Le non respect des commandements se traduit donc par l’éloignement de Dieu et « l’obstruction des conduits » amenant la bénédiction. Précisons qu’HaShem (Dieu), dans son amour incommensurable pour Son peuple, ne lui impose en aucun cas de supporter un fardeau désagréable ; au contraire, il nous propose de vivre sainement, avec joie et dignité. »

N’est-il pas dit, dans une prophétie au sujet de la fin des temps :
« Ainsi parle l’Eternel : Observez ce qui est droit, et pratiquez ce qui est juste; Heureux l’homme qui fait cela, Et le fils de l’homme qui y demeure ferme, Gardant le sabbat, pour ne point le profaner (…) Et les étrangers qui s’attacheront à l’Eternel pour le servir, Pour aimer le nom de l’Eternel, Pour être ses serviteurs, Tous ceux qui garderont le sabbat, pour ne point le profaner, Et qui persévéreront dans mon alliance, Je les amènerai sur ma montagne sainte » (Ésaïe 56)

Paul prêcherait-il contre ce que Dieu en personne déclare ? Et si c’était le cas, suivriez-vous un homme plutôt que Dieu ? Ou alors, les écrits de Paul ont-ils tout simplement mal été compris ?
La dernière solution est évidemment à retenir.
Paul est un personnage complexe et ses écrits ne le sont pas moins, surtout lorsque les traducteurs projettent leur pensée grec sur des écrits juifs !

La liberté est bien sûr en Christ qui est la Torah vivante et vous avez raison de souligner que seuls les fils, nés de nouveau, peuvent espérer cette liberté mais encore faut-il devenir fils de D.ieu or nous sommes enfants de D.ieu par notre création mais il nous reste à devenir fils de D.ieu comme Jacob devait devenir Israël pour pouvoir écraser la tête du Narash qui risque de le mordre au talon(même racine que Yaakov)

Oui Jésus est doux et humble de cœur mais ca n'empêche pas de pousser de saines et saintes colères et c'est justement en mettant l'accent sur l'angélisme de Jésus qu'on favorise la destruction du genre humain...
Cet angélisme issu des Paroles mêmes du Christ (tendre l'autre joue qui donne les slogans d'aimer ses ennemis en les invitant chez nous pour mieux nous égorger...il est interdit d'interdire de mai 68...laissons donc faire...)
Nous payons très cher cette féminisation de l'Europe occidentale!

Ce qu'il restera à la fin des temps,c'est bien l'Eglise du Christ qui n'est ni catholique ni Protestante ni orthodoxe...apostolique certainement!

Quant à la maladie de la foi,encore faut-il s'en rendre compte or je doute que les fondamentalistes,les fanatiques,les intégristes etc...s'en rendent compte!
Et je pense avant de voir,Notre Seigneur nous dit: SHEMA (COMPRENDS-ECOUTE)
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!


http://www.youtube.com/watch?v=z_qsdDzrwfA

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: l'Islam et le catholicisme : la conquête

Message par joseph1 » mar. janv. 10, 2017 2:04 pm

Si l 'on veut un minimum de coopération entre catholiques et musulmans il me semble que des efforts doivent être faits de part et d 'autre .
Je ne parlerai que des efforts qui doivent être faits du côté occidental , donc en incluant tous les Français de souche.

L ' antiracisme d 'abord
Les élites ont continuellement dévalorisé la France et les Français de souche ( il est même quasiment interdit à ces derniers de se nommer ainsi ) aux yeux des migrants. Les Français de souche se font traiter par ces élites de " beauf ", "Dupont la joie " , leur imputant toutes les difficultés d 'intégration à la société française, dépeinte comme raciste , leur interdisant de parler des méfaits dont la source se trouve chez les " jeunes" issus de l 'immigration , tout le monde sachant quel type de personne on désigne par le terme " jeune ".

Pour étouffer tout débat, les élites brandissent en permanence les " pages sombres" de l ' histoire des Français ; ils se posent en propriétaire de l 'histoire de Vichy.
Etouffer tout débat cela pose des problèmes dans le dialogue Occident - monde musulman ( les migrants et leurs descendants étant surtout de culture et/ou de culte musulman ) . On s 'interdit ainsi de parler avec vérité , et donc en conséquence de lutter efficacement contre la délinquance issue de l 'immigration , dont les actions portent préjudice à " l 'image de marque " des musulmans et agrandissent le fossé entre les civilisations.
Réfléchir sur la réalité de l 'antiracisme me semble être sage.

Catholiques et musulmans me semblent avoir un point commun : ils n 'acceptent généralement pas les " progrès sociétaux " comme le mariage gay , voyant dans ces nouveautés non pas une amélioration mais au contraire les signes d 'une décadence.
Si la société , dans son ensemble , souhaite réellement une amélioration des rapports Occident- monde musulman , elle doit faire l 'effort d 'écouter mieux les catholiques dont les valeurs sont , sur ces points, proches de celles des musulmans. Pour cela, beaucoup de monde , et en particulier nos " bouffeurs de curés " , doivent faire un gros effort de soi sur soi.

Voilà quelques remarques d 'une personne qui souhaite l 'accord des catholiques et des musulmans, l 'accord entre monde occidental et monde musulman.

Pour terminer , concernant l ' antiracisme, je vous propose la lecture d 'un texte qui me semble pertinent et toujours d 'actualité :
http://www.agoravox.fr/actualites/citoy ... e-le-51857

Avatar de l’utilisateur
mister be
Messages : 50
Inscription : mar. oct. 15, 2013 5:53 pm

Re: l'Islam et le catholicisme : la conquête

Message par mister be » jeu. janv. 19, 2017 1:57 pm

Que j'aimerais vous donner raison Joseph....
Mais voilà, la conception de l'Amour chez les musulmans et - disons dans le sens général -chez les chrétiens, est totalement différente...
Comment voulez-vous concilier deux manières de concevoir les choses totalement opposées dans le respect des uns et des autres... C'est impossible !
Comment pouvoir mélanger l'eau et le feu sans que l'un ne brûle et que l'autre éteigne ce feu ?

La différence de conceptions entraîne obligatoirement l'irrespect et le bafouement des droits et devoirs de l'un par rapport à l'autre....

La conception de l'amour chrétien basée sur le message christique qui, selon moi, a été mal interprété, force est de constater qu'il contribue à l'extinction de l'Europe dans son ensemble d'une manière générale...

Cet amour christique, qui nous fait tendre l'autre joue, ouvre les portes à toutes les dérives... Faites l'amour pas la guerre, mai 68 : il est interdit d'interdire... laisse le champ libre aux invasions barbares islamiques et nous payons très cher cette faiblesse!
Nous la payons tellement cher qu'elle menace à long et court terme les valeurs de notre civilisation occidentale...

On n' invite pas Satan à sa table pour conjurer le sort... on ne pactise pas avec l'ennemi au nom de l'amour alors que celui-ci ne pense qu'à vous anéantir ... On ne donne pas un couteau à celui qui veut nous tuer...

L'amour nécessite rigueur et équilibre... Notre angélisme et notre laxisme nous desservent plus qu'ils nous servent...

Bien sûr, on nous demande d'être tolérant mais jusqu'à quel point ?
Au niveau des idéologies, il faut être tolérant mais si ma vie est menacée à cause ce cette tolérance j'ai le devoir de la défendre ainsi que celles des miens

Non il ne peut y avoir d'accord entre musulmans et chrétiens tant ils sont diamétralement opposés dans leur mentalité....
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!


http://www.youtube.com/watch?v=z_qsdDzrwfA

Répondre