Hypothèse d’une cabale ultra-conservatrice contre le pape ...

Christianisme, judaïsme, islam, bouddhisme...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Hypothèse d’une cabale ultra-conservatrice contre le pape ...

Message par Jean Gauci » mar. août 28, 2018 4:41 pm

Après les propos délirants du cardinal Vigano, plusieurs médias parlent d'une cabale ultra-conservatrice contre le pape ...
www.lavenir.net
Les intrigues au sein du Vatican ne m'étonnent plus mais la folie gagnerait-elle les rangs intégristes ?
J'en doute mais je crois de plus en plus nécessaire que les catholiques et leurs médias manifestent massivement leur soutien affectueux à leur Saint Père qui traverse des zones de forte turbulence.

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Hypothèse d’une cabale ultra-conservatrice contre le pape ...

Message par andrevii » mar. août 28, 2018 5:19 pm

Bonjour

Ce qui se passe aujourd'hui, c'est que les problèmes sociétaires, quels qu'ils soient ne sont pas à prendre avec des pincettes.

André.
>

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Hypothèse d’une cabale ultra-conservatrice contre le pape ...

Message par toto le hirsute » sam. sept. 01, 2018 6:37 pm

Jean Gauci a écrit :
mar. août 28, 2018 4:41 pm
Après les propos délirants du cardinal Vigano, plusieurs médias parlent d'une cabale ultra-conservatrice contre le pape ...
www.lavenir.net
Les intrigues au sein du Vatican ne m'étonnent plus mais la folie gagnerait-elle les rangs intégristes ?
J'en doute mais je crois de plus en plus nécessaire que les catholiques et leurs médias manifestent massivement leur soutien affectueux à leur Saint Père qui traverse des zones de forte turbulence.

Je pense qu'on se situe ici dans la problématique des "lanceurs d'alertes", faut-il les punir, les déshonorer en les calomniant, les condamner ? Ou bien vérifier ce qu'ils disent ?

Mgr VIGANO dénonce précisément les intrigues du Vatican. Or vous semblez dire que cette lettre fait partie des intrigues. C'est l'inverse.

Pour ce qui est du délire dont vous taxez les propos de Mgr VIGANO, une simple vérification permettrait de trancher si ce qu'il dit est vrai ou pas. Il ne s'agit pas d'une campagne de calomnie contre le Saint-Père telles que celles lancées contre Pie XII ou benoit XVI qui étaient organisées massivement et visaient à les mettre sous pression pour qu'ils modifient la ligne de la Tradition en changeant la doctrine pour bénir le péché et rendre un culte au mensonge, mais simplement de la dénonciation de "faits" condamnables. Un certain nombre de cardinaux estiment en effet qu'il faut enquêter. Cela me paraît être du bon sens. Je suis étonné que cela fasse tant frémir... On a tout a y gagner .

Faut-il continuer à dissimuler, à parler en intrigue, à fuir le débat, à renvoyer les questions par des tours de passe-passe, à déshonorer ceux qui dénoncent (comme la campagne des médias catholiques "modernistes" le font avec Monseigneur VIGANO), n'est-il pas plus sain de nettoyer la plaie et de jeter dehors la pourriture et les nécroses ? De nettoyer l'habit de noce de la Sainte Eglise de toutes les pollutions et souillures que les faux-pasteurs ont craché contre sa Sainteté en profitant de sa bonté pour y dévorer des proies fraiches ?

Le problème réside dans le fait que les modernistes ont défendus pendant des années les moeurs "nouvelles" dont la tradition ne cessait de mettre en garde contre les fruits monstrueux que cela générerait. Et les fruits à présent sortent, plus monstrueux encore que prévus... Cela couvre de confusion les promoteurs des moeurs nouvelles et ils réagissent à la dénonciation de Mgr VIGANO à la manière des mafieux protégeant leurs intérêts : ils démolissent la réputation par des accusations contre celui qui les dénoncent, pensant détourner l'attention des faits reprochés. Mais ce jeux de dupe a tellement été servi qu'il ne marche plus...

L'Eglise n'en ressort que plus belle, puisque la confirmation de ce qu'elle dénonçait apparait au grand jour !
Ce qui se dévoile est à peine croyable ! Que l'Eglise est belle Sainte et auréolée de Gloire ! On l'avait presque oublié, mais c'est l'Epouse de Dieu, quelle splendeur et son visage est si bienveillant ! Emergeant d'un bain d'impureté, La belle éclate en splendeur et voici que son époux la prend par la main et d'un doux baiser, la mène a ses appartements...

Oui, son vrai visage émerge des couches et des couches d'hérésies et de mensonges que les hommes impies lui ont composé. Elle apparait maintenant...et ce dévoilement est une vraie bénédiction, c'est la séparation des boucs et des brebis. Plus personne désormais ne pourra se tromper, la vérité éclatera et les mensonges ne marcheront plus, car nous la verront telle que Dieu l'a conçue ! en Vérité ! Youpie ! ! Que ces temps sont doux !

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Hypothèse d’une cabale ultra-conservatrice contre le pape ...

Message par francippo » lun. sept. 03, 2018 2:57 pm

"c'est la séparation des boucs et des brebis. "...pauvres boucs...émissaires...peut-être?

Je lis ceci sous la plume de deux(encore jeunes) paroissiens hémois (habitant la ville de Hem dans le département du Nord)qui avons décidé de montrer que les progressistes existent toujours et sont porteurs du renouveau de l’Église dans un sens pluraliste afin qu'elle serve mais ne condamne pas..)!!ça craint ou pas?

"Jesús Bastante nous montre dans son article sur periodistadigital.com du mardi 28 août 2018 que le vaticaniste ultraconservateur, Marco Tosatti, a révélé avoir aidé Carlo Maria Viganò à écrire et à diffuser dans les médias son accusation brutale de camouflage contre le pape François après le scandale en Pennsylvanie......

Le prélat lui a raconté les histoires qui ont servi de base à son témoignage contre le pontife. Le document de Vigano affirme que le pontife argentin a connu depuis 2013 les accusations d'abus sexuel à l'encontre de l'ex-archevêque de Washington, Theodore McCarrick, mais il l'a néanmoins réhabilité des sanctions imposées par son prédécesseur, Benoît XVI. Vigano a demandé la démission du pape François pour ce qu'il a qualifié de complicité pour dissimulation des crimes de l'ancien cardinal Cependant, il est amplement prouvé que le Vatican a fait la même chose sous le commandement de Benoît XVI et de Jean-Paul II, et que les sanctions du pape précédent, le cas échéant, n'ont jamais été appliquées, ni par Vigano."

Alors complot ou pas complot? Est-ce de bon ton d'en être ou pas? car la campagne des uns médias catholiques dits "modernistes" n'est-elle pas parallèle à la campagne des autres médias catholiques dits "ultraconservateurs"???

Vraiment Dieu Notre"Père, gardez-vous à droite; père, gardez-vous à gauche."(Conseils donné à Jean le Bon par son fils qui est âgé de 14 ans, à la bataille de Poitiers, en 1356. de Philippe II le Hardi) quelle forte et belle formule !en ces temps difficiles...
francippo 8-)

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Hypothèse d’une cabale ultra-conservatrice contre le pape ...

Message par toto le hirsute » mar. sept. 04, 2018 6:02 pm

francippo a écrit :
lun. sept. 03, 2018 2:57 pm
Alors complot ou pas complot? Est-ce de bon ton d'en être ou pas? car la campagne des uns médias catholiques dits "modernistes" n'est-elle pas parallèle à la campagne des autres médias catholiques dits "ultraconservateurs"???
Je pense en effet que les appels à la démission de Benoit XVI valent les appels à la démission de François, même si le but est différent. Pour Benoit XVI, on voulait le faire partir pour que la doctrine se modifie, pour François ce serait à cause de "camouflage" de crimes.

Quoi qu'il en soit, personne ne peut demander la démission d'un Pape, puisque c'est de l'Esprit Saint qu'il tient son "pouvoir". Son pouvoir n'est pas donné par le peuple qui peut ensuite le reprendre comme pour les politiciens. Il n'existe aucun être humain sur terre qui puisse avoir une autorité sur le Pape puisqu'il est le "chef" suprême, souverain pontife. Donc, toute demande de démission est "illégale" et non-canonique.

Par le passé, de nombreux Papes ont failli, fauté, triché, comme on en vit au XIeme siècle, sans pour autant que l'Eglise n'en appelle à leur démission. On priait plutôt pour leur conversion, car comme le dit le dicton, le poisson pourrit toujours par la tête. Le pourrissement de la tête de l'Autorité Ecclésiale amenait irrémédiablement des malheurs dans la société.

Il faut donc prier pour que la Vérité sorte et que Dieu s'arrange pour sanctifier le Pape, le purifier si faute il y eu et infuser par son Esprit un digne représentant. Il y a tellement de candidats Africains qui feraient d'excellents Papes, ayant la parole claire et qui ne tremblent pas devant les menaces de lobbys, que je ne me fait aucun tracas sur l'Avenir glorieux de l'Eglise...

Répondre