Y a-t-il encore des rémouleurs ?

Prix Pèlerin "Un patrimoine pour demain", journées du patrimoine, sauvegarde du patrimoine, petites églises…

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Y a-t-il encore des rémouleurs ?

Message par hélios » lun. août 12, 2013 8:26 am

Hier, dimanche, je suis allé à VALLABREGUES à la frontière GARD, B-D-R, VAUCLUSE. C'était la fête des vanniers.

Or VALLABREGUES est un village où travaillaient jadis beaucoup de vanniers.

Mais en fouillant dans les livres qu'un artisan avait dans sa besace, je tombe sur un vieux livre:

Jean de Pyrène, rémouleur français...

Je l'ai acheté car voilà un livre qui n'est plus édité.

Le rémouleur, mes amis du Pèlerin, c'est un monde disparu ou peut-être pas.

Quand, j'étais enfant, à MARSEILLE, dans les années de l'immédiat après-guerre, passait dans la rue, une à deux fois par mois un étrange personnage qu'on appelait le rémouleur. Le rémouleur aiguisait les couteaux, surtout les couteaux.

Étrange personnage qui criait, " le rémouleur" ! Je me postais sur le parapet du jardin, face à Notre-Dame de la Garde et je voyais un homme poussant une étrange carriole dont je revois la roue qui était la meule à aiguiser.

Les gens de la rue lui apportaient une batterie de couteaux défaillants et le rémouleur restait là, au coin de la rue, tant qu'il n'avait pas fini d'aiguiser ces couteaux.

Mes amis, y a-t-il encore, par chez vous, des rémouleurs ambulants ?

Moi, les seuls aiguiseurs que je connaisse viennent une fois par semaine au marché de St...........

Combien de fois, entend-on la maîtresse (ou le maître... ménageons les susceptibilités mes amis) de maison s'insurger : " Aucun couteau ne coupe !".

A cette apostrophe angoissée répond soit le silence soit l'homme de la maison qui vient au secours de la naufragée-du-couteau-qui-ne-coupe-plus : on sort la pierre à aiguiser qui est, une fois sur deux, inopérante car cette pierre, chers amis du Pèlerin, comment l'utilise-t-on ?

Donc l'aiguisage, c'est un métier, un savoir-faire de gestes qu'on n'improvise pas.

Dans le livre dont j'ai parlé au début de ce billet, le sous-titre est : " Cahier pratique d'aiguisage domestique"... Vous saurez tout sur l'aiguisage... Je n'ai rien vu de plus précis sur l'aiguisage.

Et vous, chez vous, dans vos terroirs, dans vos villes, vos villages y a-t-il encore des rémouleurs ?


Jean-Hélios



Le rémouleur est l'un des santons de la crèche provençale.

Répondre