Les Alyscamps........Arles......

Prix Pèlerin "Un patrimoine pour demain", journées du patrimoine, sauvegarde du patrimoine, petites églises…

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Les Alyscamps........Arles......

Message par hélios » jeu. juil. 18, 2013 7:44 am

En fait, mon propos n'est pas de vous parler des Alyscamps mais d'une oeuvre d'art contemporaine qui s'y trouve cet été..

Mais il n'y a pas dans le forum une rubrique "art" qui me semblerait, peut-être, utile.

Sur les Alyscamps..........

Surtout, si vous venez visiter ARLES, ne manquez pas de visiter les ALYSCAMPS.

Il s'agit d'une nécropole chrétienne remontant aux premiers siècles de notre ère. C'est pourquoi, les ALYSCAMPS se trouvent un peu à l'écart de la ville d'ARLES en tout cas du centre urbain.

Allez-y en été au début de l'après-midi, au moment des chaleurs arlésiennes. Vous allez trouver une grande allée bordée d'arbres et des sarcophages alignés, avec à l'extrémité de l'allée, l'église ST HONORAT surmontée de sa lanterne des morts.

VAN GOGH et CEZANNE ont passé beaucoup de temps ici.

L'atmosphère est paisible, à l'écart des cohortes de touristes ( beaucoup, beaucoup de Chinois cette année)appareils photographiques au poing.

Si vous dessinez, emportez un carnet, installez-vous. Les ALYSCAMPS ( "Les Champs Elysées ) c'est magique.

A l'extrémité, l'église ST HONORAT datant du XII ème siècle, église non achevée.

Je vais donc m'y promener et une indication apposée sur la porte indique qu'il faut rentrer de l'autre côté pour ne pas déranger "l'installation" d'une artiste belge, Ann Veronica JANSSENS....

"installation" c'est un nouveau terme du vocabulaire qui indique une oeuvre qui ne suit pas les chemins habituels de la création.

Nous rentrons.

Un brouillard dense rend difficile, au départ, les déplacements, brouillard odorant, une sorte d'odeur de lavande pas du tout désagréable.

L'installation, c'est ça, ce brouillard......Non, je ne suis pas ironique ou taquin.

Au niveau des ouvertures fermées par des vitraux cisterciens la lumière naturelle se fraye un passage dans ce brouillard en traçant des rais obliques orangés que je trouve magnifiques. Irréel.

Le brouillard dont j'ai parlé met en évidence cette lumière quasiment surnaturelle qui pourrait être au fond celle du jugement dernier.

La recherche de cette artiste, Ann Veronica JANSSENS porte sur la question fondamentale de la lumière.

Me revient en mémoire le colloque auquel j'ai participé au mois de décembre dernier à l'Institut catholique de Paris sur le thème de la lumière dans les églises au Moyen-Age.

J'ai aimé cette "installation".

Mais peut-être, si vous suivez mes pas vers les ALYSCAMPS, votre avis sera très différent du mien.


hélios

Répondre