Chemin de Compostelle voie d'Arles

St-Jacques de Compostelle, chemins de St-Michel, St-Martin, St-Gilles, Tro Breiz, Rome, Jérusalem… Quand et comment choisir son chemin, l'hébergement. Conseils pratiques, adresses utiles…

Modérateur : Françoise T.

Répondre
margaux34
Messages : 0
Inscription : lun. sept. 14, 2015 6:28 pm

Chemin de Compostelle voie d'Arles

Message par margaux34 » lun. sept. 14, 2015 6:32 pm

Pour parler un peu du chemin d’Arles voici notre histoire,elle n’est pas tirée d’une lecture d’un livre quelconque elle est notre vie,prenez ça comme un échange d’expérience....
J’ai rencontré ma femme dans un bal que les gens de la région organisent. J’avais 15 ans et Nathalie16 ans. Un premier amour physique qui a duré un an probablement trop jeune à l’époque. J’ai eu un enfant avec une autre personne et Nathalie a fait sa vie de son côté.Nous nous sommes retrouvés par hasard ou pas, dans l’entreprise où je travaillais à l’époque. Je ne pensais pas du tout la voir ici, nous étions tous les deux célibataires.
Nous nous sommes remis ensemble avons pris un appartement et un jour nous avons décidé de concrétiser un rêve que nous avions jeune vivre à Mècle.Nous avons acheté la maison de sa grand-mère, nous y avons vécus cinq ans avec nos deux enfants.Pendant ces cinq années je me suis aperçu que le chemin de Compostelle passais devant notre maison.En discutant avec les pèlerins j’ai su que l’étape était très difficile, pour la plupart d’entre eux ils auraient apprécié de s’arrêter à Mècle.Alors, nous avons transformé un bâtiment face à la maison, un séchoir à châtaigne en gîte, très simple un dortoir de quatre places et une salle d’eau.
En 2009 jours de l’ouverture, je n’avais reçu encore personne, je sors de la maison, je rencontre un couple qui fait le chemin de Compostelle, ils ont décidé de dormir à St Gervais à cinq km après Mècle.Sachant que le gîte ouvre ce jour-là, ils ont bien voulu le visiter pour voir si tout est adapté pour l’accueil.Pierrot et sa femme s’assoie au tour de la petite table. Elle sort un nécessaire de peinture et dessine quelque chose sur le livre d’or en première page, je n’y fais pas attention je préfère écouter le mari raconter leur rencontre.Il y a quelques années je pars faire le chemin seul pour faire le point, au bout de quelques jours je rencontre une jeune fille de 20 ans de moins que moi, avec qui rien de physique ou charnel ne se passe, seulement le plaisir de marcher ensemble. Je sais quelle est québécoise, on échange nos coordonnées, puis au bout de quatre ou cinq étapes on se quitte de vu.
Cinq ans plus tard je repars sur le chemin, la voie d’Arles de nouveau, au bout de quelques kms je rencontre une dame de mon âge 60 ans à l’époque. Nous marchons ensemble, au moment d’échanger nos coordonnées je m’aperçois que cette personne était la maman de la jeune fille que j’avais rencontré cinq ans avant. Pourtant, le Québec est très grand, la voie d’Arles pas très fréquenté pour que quelque chose comme cela arrive.
Voici le dessin de sa femme sur le livre d’or, avec écris au-dessus Les amoureux du chemin.
Depuis le gîte s’appelle les amoureux du chemin, depuis ce sont des rencontres extraordinaires jusqu’à pleurer dans les bras de gens que je n’ai jamais vu de ma vie. Toutes ces rencontres on fait ce que je suis aujourd’hui, rien d’autre que vous, ni moins bien,ni mieux sans oublier ma femme Nathalie, je voudrais revenir sur mon fils il est né le 27 juillet le jour de la saint Nathalie, Hasard là aussi....Au mot hasard un pèlerin m’a donné une explication ça veut dire cadeaux en hébreux.J’apprends de vous à chaque fois que je vous reçois.
Michel et Nathalie voie d’Arles Gîte les amoureux du chemin
0467950687/0608762851

Répondre