Peut-on connaître l'amour fou après 70 ans ?

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur: Françoise T.

Re: Peut-on connaître l'amour fou après 70 ans ?

Messagede Miss Dominique » Mar Sep 05, 2017 4:41 pm

... J'ai du mal à comprendre "amour fou" en général.
En particulier je me demande ce qui revient moins cher : une épouse ou une dame de compagnie ? Ou une femme de ménage-cuisinière à plein temps ?
Bon ! Pour la question de partage du lit en bis après 70 ans, je conseillerais un chien délicat ou un gros chat. Cela tient chaud et apporte une vie tranquille et peu exigeante. Songeons dans ce cas au doux plaisir de contempler une tête fraîche, sympathique et poilue sur l'oreiller voisin pendant ses insomnies ! :lol:
Miss Dominique
 
Messages: 230
Inscription: Jeu Oct 17, 2013 12:31 am

Re: Peut-on connaître l'amour fou après 70 ans ?

Messagede hélios » Mer Sep 06, 2017 3:52 pm

Excellent commentaire c'est à se tordre de rire.

Bravo Dominique ! Pauvres hommes, après vous on n'ose plus rien écrire.

Jean-Hélios
hélios
 
Messages: 2945
Inscription: Lun Jan 17, 2011 10:57 pm

Re: Peut-on connaître l'amour fou après 70 ans ?

Messagede levergero78 » Mer Sep 06, 2017 3:55 pm

Vous êtes, comme d'habitude, une sage, Dominique.
levergero78
 
Messages: 0
Inscription: Mar Fév 09, 2016 10:27 am

Re: Peut-on connaître l'amour fou après 70 ans ?

Messagede toto le hirsute » Mer Sep 06, 2017 5:16 pm

Bonjour,

De nombreux personnages bibliques ont développé un Amour tardif pour Dieu, cet amour fut à ce point fou que d'aucun quittèrent tout sur son ordre, comme Abraham quittant sa vallée à 75 ans et Moise quittant l'Egypte après avoir été saisi par Dieu à l'âge de 80 ans...
toto le hirsute
 
Messages: 0
Inscription: Jeu Oct 27, 2016 8:44 am

Re: Peut-on connaître l'amour fou après 70 ans ?

Messagede levergero78 » Ven Oct 13, 2017 3:17 pm

Mais non, voyons, Mr le hirsute. Il s'agit ici d'un amour fou d'une personne âgée, voire très âgée, à l'égard d'une personne du sexe opposé et non vis à vis de Dieu ! :P
levergero78
 
Messages: 0
Inscription: Mar Fév 09, 2016 10:27 am

Re: Peut-on connaître l'amour fou après 70 ans ?

Messagede Miss Dominique » Ven Oct 13, 2017 4:27 pm

toto le hirsute a écrit:Bonjour,

De nombreux personnages bibliques ont développé un Amour tardif pour Dieu, cet amour fut à ce point fou que d'aucun quittèrent tout sur son ordre, comme Abraham quittant sa vallée à 75 ans et Moise quittant l'Egypte après avoir été saisi par Dieu à l'âge de 80 ans...


Ciel ! Du bas de mes 74 ans je constate que je n'ai même pas encore atteint la maturité de mener le peuple de Dieu vers son destin ! Bon, j'ai déjà la canne, c'est pas rien ;)
Miss Dominique
 
Messages: 230
Inscription: Jeu Oct 17, 2013 12:31 am

Re: Peut-on connaître l'amour fou après 70 ans ?

Messagede Jean Gauci » Mar Oct 17, 2017 9:24 am

Je reviens sur le sujet...Laissons le mot fou de côté.
Aimer après 70, 80 ou 90 ans, mais pourquoi pas ?
En vertu de quel principe, de quelle loi ou de quels fantasmes des femmes et des hommes âgés n'auraient-ils plus la capacité de s'éprendre, d'aimer ?
Une longue expérience hospitalière m'a révélé des amours tardives en maison de retraite ou ailleurs, et la tendresse qui s'y manifestait était toujours émouvante.
La solitude aidant, chaque femme et chaque homme ressent un puissant désir de présence et d'affection, et si les débordements du corps se sont assagis , il reste, je vous l'assure, des relations tendres qui méritent mieux que le sourire ironique des jeunes générations.
Jean Gauci
 
Messages: 456
Inscription: Dim Sep 22, 2013 9:55 am

Re: Peut-on connaître l'amour fou après 70 ans ?

Messagede toto le hirsute » Jeu Oct 26, 2017 9:02 am

Bonjour,

Selon la tradition hermétique, la vie est constituée de 2 mercures. Ce double mercure est appelé "rebis" et représenté par un aigle à 2 têtes ou un androgyne, ou un roi et une reine,... On le représente aussi par deux serpents enroulés sur une canne ou une coupe: la caducée, symbole des pharmacies.

Ce double mercure est constitué d'un mercure de forme (qui produit toutes les formes de la nature et constitue les espèces) et un mercure où siège la vie naturante. Ce dernier mercure peut-être identifié à la "vie" invisible qui anime l'ensemble de la création.

Ce mercure procède par un développement qu'il applique à l'ensemble du vivant : production d'un fruit, d'une semence et multiplication.

Dans la matrice, ce mercure va produire un fruit qui est sur le plan humain, l'enfant. Celui-ci va se développer et son mercure va produire des semences qui se fixent dans la région "sacrée" (au milieu du corps humain) à l'adolescence. L'énergie utilisée transforme le corps et le dégrade peu à peu, par un feu, celui de l'Amour. Cette semence est employée pour la production d'autres fruits. Mais le processus se poursuit.

Le corps va produire un second fruit qui est la récapitulation de tout l'être. Ce fruit va être stocké non plus dans la région sacrée mais remonte progressivement (le long des chakras dira-t-on en Orient, le long des glandes endocrines dira-t-on en occident) vers la glande pinéale, la pomme de pin du corps humain, symbole célèbre que Platon identifiait comme le siège de l'âme et dont on retrouve un magnifique exemple à Rome (dans la cour du belvédère (un symbole) du Vatican).

Cette maturation va demander aussi de l'énergie et se sera le feu des tourments de la vie, "La Croix", avec dégradation du corps qui est alors utilisé comme combustible (comme le fruit est la nourriture des graines) . Cette maturation s'appelle aussi vieillesse. A la fin, le fruit produit une semence bien vivace et bien nourrie directement utile pour l'au delà. Celle-ci est l'exacte réplique de notre vie, ensemble condensé où tout est fixé. C'est l'âme telle qu'elle passe au jugement, mais toujours dotée du premier mercure et du second comme rappel de la "forme" primordiale.

Cette semence, plantée dans l'éternité après la mort, se laissera à nouveau murir pour la résurrection de la chair (la félicité ou les tourments éternels) et pour les chrétiens, elle sera fixée à celle du Christ pour former ensemble son épouse Mystique.

Donc, l'adolescence n'est pas la vieillesse, et l'amour des deux temps n'est pas à comparer ni a imiter. Chaque âge à son processus et sa fonction. Gardons-nous bien d'éviter La Croix ou de rejeter la décrépitude des corps. Tout cela est le signe que la fruit se construit. L'exemple des Saints est parlant. Tous meurent en piteux état de maladie. C'est donc normal, le fruit n'en sera que plus vif et succulent.
toto le hirsute
 
Messages: 0
Inscription: Jeu Oct 27, 2016 8:44 am

Re: Peut-on connaître l'amour fou après 70 ans ?

Messagede Miss Dominique » Jeu Oct 26, 2017 5:54 pm

Merci, Le Hirsute.
Je viens encore de comprendre quelque chose de très utile : l'intérêt de la maturation et de la flétrissure du fruit mort.
Je vais relire votre texte et poursuivre mes modestes recherches.
Cela remonte le moral quand on se sent comme une vigne végétant sur un sol si appauvri qu'elle ne donne plus de fruit.

L'action, toujours l'action ! Le mûrissement naturel et statique serait-il une phase incontournable de la vie terrestre ? Le plus difficile est de l'accepter.
Miss Dominique
 
Messages: 230
Inscription: Jeu Oct 17, 2013 12:31 am

Re: Peut-on connaître l'amour fou après 70 ans ?

Messagede hélios » Jeu Oct 26, 2017 7:49 pm

J'attends avec impatience les commentaires de Francippo......... :lol:

Jean.H
hélios
 
Messages: 2945
Inscription: Lun Jan 17, 2011 10:57 pm

PrécédenteSuivante

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

  • Votre compte
cron