Funérailles dans l'intimité

Modérateur: Françoise T.

Funérailles dans l'intimité

Messagede Clairangel » Ven Juil 21, 2017 9:49 pm

Je fais partie depuis quelques années d'une équipe de funérailles sur ma paroisse.
Cette semaine, je m'étonne qu'il y ait si peu de monde dans cette assemblée autour d'une personne âgée qui n'a jamais quitté son quartier.
Ce n'est qu'à la fin de la célébration que ma collègue me dit que la fille avait demandé que les funérailles de sa maman soient célébrées dans l'intimité familiale. Je suis attristée : à moins d'une volonté du défunt (et encore) comment peut-on refuser aux voisins et amis l'entrée à l'église. D'autant plus que cette personne recevait la Communion chaque semaine.
Et j'ai entendu plusieurs fois ces jours-ci ce même souhait des familles.
J'ai du mal à comprendre.
Par contre ce matin, d'autres funérailles. Peu de famille et quelques voisins présents alors que le mari de la défunte ne "comptait pas sur eux". J'ai "préféré" cette 2e célébration.
Clairangel
 
Messages: 179
Inscription: Jeu Jan 27, 2011 11:52 pm

Re: Funérailles dans l'intimité

Messagede Miss Dominique » Lun Juil 24, 2017 7:24 pm

Tout comme vous, Clairangel, je trouve cette discrétion autour de funérailles complètement déplacée, voire choquante.
Pour moi une vie humaine est sacrée et sa fin mérite une réunion importante de la communauté.

Justement aujourd'hui j'ai appris la mort de l'ancien médecin de mon village. Cet homme fut toute sa vie d'une droiture et d'une serviabilité exemplaire, bon époux, bon père.
Un appel téléphonique à la mairie m'apprit la date du décès et ses circonstances : le secrétaire ne fut averti par l'administration de l'hôpital que trois jours après l’événement, aucun avis dans le journal, rien sur Internet. On ne sait pas où il est enterré.
Or, pour avoir très bien connu le défunt et sa famille, je sais qu'il était athée. A-t-il souhaité être incinéré ? Son fils a-t-il pris seul la décision de taire à toute une communauté la disparition d'une personne respectée ?
J'avoue être très choquée par le comportement du fils qui méprise ainsi tous les anciens patients devenus des amis, et les amis de longue date (comme moi, par exemple).
Cette attitude face à un un deuil n'est due ni à une mauvaise éducation transmise ni à des difficultés financières.
Je pense que les usages élémentaires se perdent.
Miss Dominique
 
Messages: 230
Inscription: Jeu Oct 17, 2013 12:31 am

Re: Funérailles dans l'intimité

Messagede andrevii » Mar Juil 25, 2017 6:15 pm

Bonjour

Je pense que c'est à l'équipe de funérailles qu'il appartient d'éclairer les familles sur le sens de ce mot intimité afin qu'il n'y ait pas d'ambiguïté dans l'esprit du lecteur. Dans la mesure où il y a un avis de décès dans le journal et l'envoi de lettres d'enterrement, il n'y a plus réellement d'intimité.

l'antonyme du mot intimité est ostensible, public.

Il faut donc comprendre le désir des familles de célébrer un adieu avec simplicité, discrétion et modestie, sans cérémonial particulier. Mais cela ne signifie ou ne devrait pas signifier un repli sur soi-même ni une culpabilisation que manifestent parfois les gens peu ou non pratiquants.

Personnellement je déconseille aux familles d'utiliser ce terme.

André.
>
andrevii
 
Messages: 848
Inscription: Ven Mai 21, 2010 10:58 am
Localisation: Wasquehal (France)

Re: Funérailles dans l'intimité

Messagede levergero78 » Jeu Juil 27, 2017 1:10 pm

"ont été célébrées dans l'intimité FAMILIALE", annonce à posteriori dans un quotidien permet ainsi de limiter la présence à celle de la seule famille du défunt ou de la défunte....Pour ceux qui souhaitent qu'il en soit bien ainsi (ce qui est notre cas à ma femme et moi).
levergero78
 
Messages: 0
Inscription: Mar Fév 09, 2016 10:27 am


Retourner vers Libre discussion

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

  • Votre compte