Le fils est le Nom du Père

Christianisme, judaïsme, islam, bouddhisme...

Modérateur: Françoise T.

Le fils est le Nom du Père

Messagede toto le hirsute » Ven Juin 02, 2017 4:12 pm

Le fils est le Nom du Père.

Étrange phrase qui pourtant est pleinement juste avec la théologie catholique.
En effet, lorsque Jésus demande au Père de glorifier son Nom, il parle de lui-même : "tu m'as glorifié". Relisons Saint Jean chapitre 17 :

Père, l'heure est venue! Révèle la gloire de ton Fils afin que ton Fils [aussi] révèle ta gloire.

Maintenant, Père, révèle toi-même ma gloire auprès de toi en me donnant la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde existe.

Je leur ai fait connaître ton nom et je le leur ferai connaître encore, afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux et que moi je sois en eux.

En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom.

C'est assez abyssal quand on y pense !
toto le hirsute
 
Messages: 0
Inscription: Jeu Oct 27, 2016 8:44 am

Re: Le fils est le Nom du Père

Messagede mister be » Lun Juin 05, 2017 8:36 pm

Absolument et plusieurs versets bibliques l'affirment et le confirment...
Si vous prenez le nom du fils en hébreu qui est Yéshoua en Hébreu...et que vous faites l'étymologie du terme...vous serez surpris de ce qu'il révèle dans son essence...
Chaque nom hébreu a caché dans ses lettres une destinée que la personne qui le porte doit accomplir.
Ainsi Yéshoua signifie D.ieu sauve ou D.ieu est le Salut...C'est d'une force incroyable!
Yéshoua est bien D.ieu qui sauve selon la théologie juive et chrétienne puisque nous méditons toujours sur sa mort et sa résurrection encore aujourd'hui
Mais allons plus loin si vous le voulez bien

Yeshoua HaMashiah que les nations appellent « Jésus-Christ », est-il ou n’est-il pas le Messie d’Israël ? Est-il ou n’est-il pas le Fils de Dieu ? Est-Il ou n’est-Il pas Dieu Vivant, incarné en chair ? Une réponse parmi des centaines peut être sondée dans les Ecritures hébraïques.

Le « code de la Bible » révèle lui aussi à de nombreux endroits la présence du Nom de Yeshoua à commencer par le livre de la Genèse à partir du Chapitre 1 au Verset 5 en partant de la lettre Yod : en comptant toutes les 172 lettres on trouve écrit le Nom de Yeshoua !

Ce Nom se trouve aussi codé dans Esaïe 53 :8-10 :

« Il a été enlevé par l’angoisse et le châtiment; et parmi ceux de sa génération, qui a cru qu’il était retranché de la terre des vivants et frappé pour les péchés de mon peuple? On a mis son sépulcre parmi les méchants, son tombeau avec le riche, quoiqu’il n’eût point commis de violence et qu’il n’y eût point de fraude dans sa bouche. Il a plu à l’Éternel de le briser par la souffrance… Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours; et l’œuvre de l’Éternel prospérera entre ses mains. (Esaïe 53 :8 à 10)

Le mot hébreu traduit par « il prolongera », ya-arik illustre le système : en comptant toutes les 20 lettres à partir du second yod on découvre l’expression yeshoua shmi. La Bible abonde en preuves les unes après les autres au point où nombre de savants et exégètes juifs du rabbinat en ont été fortement secoués par cette découverte.

Mais nous ne rentrerons pas dans cette partie de la science car nous voulons, pour l’instant du moins, laisser parler l’Esprit Saint dans la langue originale, l’hébreu.

Dans le Nom de Yeshoua, se trouve la Personne même du Fils du Père, toute la révélation du plan du salut de l’humanité. Merveilleux, ce Nom « lumineux » comprend toute la plénitude de la divinité qui éclaire tout homme. Dans l’arc en ciel, la lumière blanche se compose en 7 couleurs qui forment chacune l’une des étapes de la création. Cet arc apparaît dans le ciel à chaque fois que Dieu veut montrer à celui qui le voit, sa miséricorde et son amour. Yeshoua avait déclaré un jour au peuple « Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera point dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. » (Jean 8:12)

Souvenez-vous Yéshoua est sur le point d'entrer à Jérusalem et le peuple scandait son nom disent les Evangiles...Les apôtres apeurés par ce tumulte demande à Yéshoua de les faire taire et celui ci répond :

Je vous le dis, s'ils se taisent, les pierres crieront!

Je me suis demandais ce que les pierres venaient faire dans ce verset....
La pierre en hébreu se dit eben soit la contraction entre abb-ben(Père -fils).
Tout s'éclaire alors...et plus loin on lit, le Père et moi sommes Uns...
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!


http://www.youtube.com/watch?v=z_qsdDzrwfA
Avatar de l’utilisateur
mister be
 
Messages: 50
Inscription: Mar Oct 15, 2013 5:53 pm

Re: Le fils est le Nom du Père

Messagede toto le hirsute » Mer Juin 07, 2017 8:37 am

Belle réflexion,
merci mister be
toto le hirsute
 
Messages: 0
Inscription: Jeu Oct 27, 2016 8:44 am

Re: Le fils est le Nom du Père

Messagede toto le hirsute » Jeu Juin 08, 2017 1:56 pm

Bonjour,
Le fils est également la "face" du Père : "Philippe lui dit: Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe! Celui qui m'a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père? "

Les représentations de la Trinité à partir de la Renaissance (depuis Luther et la Kabbale de tradition judéo-chrétienne) ont faussement montré Dieu. La représentation d'un vieux, d'un jeune et d'un pigeon (par exemple chez Michel-ange) provient des images de la kabbale Lourianique fort à la mode chez les intellos-artistes de ce moment. L'"ancien des jours à la barbe blanche" n'est pas l'image du Père, mais de Kether, la séphira de la couronne, l'arcane 13 du tarot. Il est à la fois mâle et femelle (androgyne) et symbolise la première émanation de la divinité, c'est le grand vent, etc... rien de très catholique donc.

Cette image du Père agé est donc typiquement judéo-gnostique et ne représente pas Dieu-le-Père chrétien car les juifs ne reconnaissent pas la trinité, mais est une image du processus de création et du passage de la divinité dans la forme, depuis le rien saturé dans le quelquechose vide.

Les artistes de cette époque ont donc librement étalé sur les murs des Eglises et du vatican une fausse théologie, où il était donné à voir au peuple une image de la trinité de type occulte et kabbalistique, faits de nus et de muscles tourmentés idem d’ailleurs pour le triangle équilatéral dans lequel est écrit le tétragramme et qui trône au dessus du Trône de Saint Pierre à Rome. Cet emblème magique signifie qu'ici la puissance de la synagogue est au pouvoir. Ce triangle avec l'oeil est d’ailleurs dessiné partout où la synagogue a établit ses comptoirs (franc-maçonnerie, gnose, calvinisme, capitalisme...).

Ainsi, cette perversion de l'image et du symbole ne permet plus de saisir le mystère trinitaire afin d'en vivre. Ce mystère devient un truc abscons qui n'intéresse que les théologiens et qui n'a pas grand intérêt et crée tant d'incompréhension que beaucoup accusent les chrétiens de tri-théisme, d'adorer 3 dieux, provocant scandale et éloignant les pieux de la vraie foi... (le succès de l'islam provient du scandale des images trinitaires non comprises).

Or, la relation trinitaire sera la nôtre par adoption toute l'Eternité durant. Il me semble important de ne pas se forger de fausses images qui pourraient rebuter d'être ainsi au milieu d'une union à trois entre un vieillard et son fils avec une colombe....

La tradition Orthodoxe a, me semble-t-il mieux transcris le mystère trinitaire dans l'icône du Christ. Car seul le Christ est représentable, c'est l'image sensible du Dieu invisible et trinitaire. Le Christ Pantocrator est donc la représentation parfaite et sensible de la Sainte Trinité.
toto le hirsute
 
Messages: 0
Inscription: Jeu Oct 27, 2016 8:44 am

Re: Le fils est le Nom du Père

Messagede mister be » Dim Juin 11, 2017 1:25 pm

Oui le fils est la face du Père et voilà pourquoi il nous est ordonné en Exode 20,3-4

3 »Tu n'auras pas d'autres dieux devant moi.
4 »Tu ne te feras pas de sculpture sacrée ni de représentation de ce qui est en haut dans le ciel, en bas sur la terre et dans l'eau plus bas que la terre. 5 Tu ne te prosterneras pas devant elles et tu ne les serviras pas, car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux. Je punis la faute des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me détestent,


La traduction littérale dit: tu ne mettras pas d'autres dieux en rivalité avec ma face...
Alors quand je vois les Evangéliques imposer leur Jésus Christ, gréco-romain, un homme blond aux yeux bleus, il est évident que ça ne peut pas fonctionner...
N'ont-ils pas tiré la leçon du veau d'or?
Pourtant Yéshoua le rappelle au Jeune homme riche...Marc 10,17...

Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? » Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul.

Donc même le Maître nous met en garde en disant que c'est D.ieu et Lui seul vers qui on doit se tourner car on risquerait de tomber dans une sorte de "Jésuolâtrie"
Voilà aussi pourquoi il nous est demandé d'abord d'écouter...
La prière juive que l'on récite 3x par jour est Shéma Israël...écoute Israël et non pas vois, Israël...
Pourtant un petit dessin ne vaut-il pas 10.000 mots?
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaïsme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines et messianique pour son messie!


http://www.youtube.com/watch?v=z_qsdDzrwfA
Avatar de l’utilisateur
mister be
 
Messages: 50
Inscription: Mar Oct 15, 2013 5:53 pm


Retourner vers Grandes religions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

  • Votre compte